UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Ali Yata, il y a 23 ans ...    Covid-19 au Maroc: plus de précisions sur le protocole de traitement à domicile    Nouvel accident de camion en plein Casablanca (VIDEO)    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Absence de mesures de sécurité sanitaire    Les victimes de l'immobilier!    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    OCP : Nouveau projet pour doubler la capacité de production d'Emaphos    Un investisseur saoudien met la main sur l'hôtel Cesar Palace & Spa de Tanger    Ministère de l'Education : un démenti, et après ?    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Dépistage gratuit pour les parlementaires : la coquetterie de trop ?    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Que vive le Liban des lumières !    France: le Marathon de Paris finalement annulé    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Santé : nouvelle décision d'Ait Taleb après l'augmentation des cas    La riposte de Trump au « Spoutnik V »    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité
Publié dans Libération le 06 - 07 - 2020

La crise induite par la pandémie de coronavirus (Covid-19) semble avoir entamé la confiance de bon nombre de chefs d'entreprise du secteur des services marchands non financiers. Elle semble aussi avoir contribué à amoindrir la confiance de leurs collègues grossistes.
Selon les résultats de l'enquête de conjoncture menée auprès des entreprises par le Haut-commissariat au plan (HCP), 62% des marchands non financiers anticipent une diminution de l'activité globale au deuxième trimestre 2020.
A en croire l'institution publique, ces anticipations seraient dues à la baisse prévue dans la quasi-totalité des branches de ce secteur, principalement dans les activités du «Transport aérien», de l'«Entreposage et services auxiliaires des transports», du «Transport terrestre» et de l'«Hébergement et restauration».
Il ressort aussi de cette enquête que plus de la moitié des patrons sondés (59%) anticipe une baisse de la demande et 31% une diminution des effectifs employés, selon le Haut-commissariat.
Rappelons qu'une précédente enquête, réalisée par téléphone du 1er au 3 avril 2020 par le Haut-commissariat au plan, a ciblé un échantillon de 4000 entreprises organisées opérant dans les secteurs de l'industrie manufacturière, de la construction, de l'énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers.
Selon les résultats de cette enquête dont l'objectif principal a été d'évaluer l'impact immédiat de la crise de Covid-19 sur la situation des entreprises au Maroc, près de 142.000 sociétés représentant environ 57% de l'ensemble des entreprises avaient déclaré avoir arrêté définitivement ou temporairement leurs activités.
« Sur ce total, plus de 135.000 entreprises ont dû suspendre temporairement leurs activités tandis que 6300 ont cessé leurs activités de manière définitive », avait révélé le HCP.
Soulignant les répercussions sur l'emploi, le Haut-commissariat avait noté que « 27% des entreprises auraient dû réduire temporairement ou définitivement leurs effectifs. Ainsi, et selon les résultats de l'enquête, près de 726.000 postes d'emploi auraient été réduits, soit 20% de la main-d'œuvre des entreprises organisées ».
Entre-temps, pour les 43% des entreprises qui continuaient leurs activités en dépit de la crise sanitaire, « la moitié d'entre elles auraient dû réduire leur production pour s'adapter aux conditions imposées par cette situation. 81% d'entre elles l'auraient réduite de 50 % ou plus ».
Précisons qu'«en raison de la pandémie de Covid-19 et du confinement qui ont impacté le mode et la qualité de la collecte, les anticipations des chefs d'entreprise pour le deuxième trimestre ne reflètent pas totalement la réalité et devront être prises avec beaucoup de prudence », a tenu à faire savoir le HCP dans sa dernière note.
Qu'à cela ne tienne, les anticipations des chefs d'entreprise pour cette période nous renvoient aux appréciations des patrons opérant dans le même secteur pour le premier trimestre.
Concernant l'évolution de l'activité des chefs d'entreprise du secteur des services marchands non financiers au premier trimestre 2020, 42% des patrons sondés par le Haut-commissariat ont confié que l'activité du secteur des services marchands non financiers aurait connu une baisse.
Selon le HCP, cette évolution aurait été le résultat de la baisse d'activité enregistrée au niveau des branches des «Transports aériens», de l'«Entreposage et services auxiliaires des transports» et de l'«Hébergement».
Dans sa note, le Haut-commissariat a par ailleurs relevé une augmentation de l'activité de la branche des «Télécommunications» au cours des trois premiers mois de l'année.
Selon toujours les résultats de l'enquête, « l'évolution de l'activité globale des services marchands non financiers aurait été accompagnée d'une diminution des prestations à l'étranger», a également noté le HCP.
S'agissant des carnets de commandes du secteur, il ressort des appréciations d'un tiers des patrons (31%) qu'ils ont été d'un niveau inférieur à la normale ; tandis que 71% des chefs d'entreprise sont persuadés que l'emploi aurait connu une stagnation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.