Pacte pour la relance économique et l'emploi : les partenaires formalisent le cadre d'intervention (document)    Contrat programme tourisme 2022-22 : l'Etat consent à des efforts pour sauver le secteur    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    OMS: Six vaccins en phase III des essais cliniques    OMS: Dr. Tedros prie les Américains de revenir à l'OMS    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    La fondation Mohammed V entame l'envoi d'aides alimentaires au Liban    Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda    Météo France: 45 départements placés en vigilance orange canicule    Bombardier affiche une perte de 223 millions de dollars US    Foot féminin: Le contrat d'objectifs signé    DIAPO-Relance et emploi: La CGEM, le GPBM et l'Etat signent le pacte    L'état d'urgence court jusqu'au 10 septembre    Droits et libertés: Le plaidoyer du CNDH    France: fin de la prise d'otage dans une banque (intérieur)    Relance touristique : Le détail du contrat-programme 2020-2022    Le directeur régional de la chambre de commerce de Rabat-Salé-kénitra limogé    Coronavirus : 1.144 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 29.644 cas cumulés jeudi 6 août, à 18 heures    Quelle carrure économique pour le football national ?    Le Raja continue sa pression sur le WAC    Saaid Amzazi : Le concours commun d'accès aux Facultés de médecine vise à assurer l'égalité des chances    Tour de Pologne : L'état de Jakobsen stabilisé, coureur placé dans le coma    Une édition virtuelle : Festival International Maroc des Contes    Guéri du Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout harcèlement    Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes de soutien    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Le patrimoine financier des ménages s'élève à 833 MMDH à fin 2019    La convention contre les pires formes de travail des enfants enfin ratifiée    Une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    Donald Trump salue les réalisations du Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Le Raja se rapproche du fauteuil de leader    Lions de l'Atlas    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    Cheb Kader revient avec 3 nouvelles chansons en septembre 2020    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination! (3e partie)    Un acquis professionnel et une somme d'enseignements et de bonnes pratiques    Explosions à Beyrouth: le dernier bilan    Maroc: baisse du flux des IDE à fin juin 2020    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Après la blessure de Mbappé, nouveau coup dur pour le PSG    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    La Libye cible de folies hégémoniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance
Publié dans Libération le 06 - 07 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/47876675-37746988.jpg?v=1593987721" alt=" "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance" title=" "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/47876675-37746988.jpg?v=1593987726" alt=" "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance" title=" "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance" /
Un aréopage de conteurs de la mythique place Jemaâ Fna ont emporté le public samedi, dans un long voyage à travers des spectacles virutels dans le cadre de la manifestation artistique et culturelle "Jemâa El Fna en live".
Des artistes populaires célèbres aux niveaux local comme national, dont les conteurs Mohamed Bariz, Hajjiba El Mekkouri et Abderrahim El Makourri (Azalia), Lmsieh (Abdelilah Amal), Haddaoua, Mariam Amal (Ghiwane), Raiss Ibrahim Laaskri (Rwaiss) et Bana Abderrahim (Tkitikate) n'ont pas lésiné sur les moyens, à cette occasion, en vue de mettre en avant leur talent confirmé, en réussissant à attirer l'attention d'un public avide de renouer avec ces arts ancestraux. Ces shows artistiques inédits "à distance", offerts à la manière des grands, par les acteurs de la place, s'assignent pour objectif majeur de lutter contre l'isolement social et transmettre les ambiances des halkas à une époque où la mythique Place de Jemâa El Fna, a pris, le temps du confinement sanitaire, les allures d'un lieu délaissé et désert à cause du nouveau coronavirus (Covid-19). Cette manifestation culturelle si singulière se veut "porteuse" d'un message clair, celui de toutes les aspirations de voir la Place Jemâa Fna, coeur battant de Marrakech, accueillir à bras ouverts, dans un avenir très proche, ses visiteurs comme ses artistes.
A travers les spectacles et shows programmés dans le cadre de cet événement éclectique, les artistes, chacun à sa manière, à bien voulu souligner que malgré cette conjoncture délicate, la Place de Jemâa El Fna ne cesse de continuer à vivre sur l'espoir de pouvoir tourner cette page au plus vite, pour que le train de la vie reprenne son chemin et permettre aux amoureux de cet espace de joie et de convivialité, d'y embarquer à pas sûrs.
Pour le plaisir d'un public averti comme des curieux, des artistes contemporains, dont le chorégraphe Taoufiq Izidiou, les conteurs Mehdi El Ghali et Maha El Madi se sont joints aux artistes de la place, le temps de présenter des spectacles inspirés de la Halka et des arts populaires ancestraux.
Cette manifestation visait à faire sortir les artistes de la place Jemaâ Fna de la solitude provoquée par l'état d'urgence sanitaire et le confinement. Une manière de leur rendre un vibrant hommage.
Organisée par le "Forum Marrakech Demain", cette manifestation a connu la participation d'un aréopage de conteurs, d'artistes contemporains et de chercheurs dans le patrimoine immatériel.
Cet événement artistique a été conçu par 27 artistes de façon solidaire, en plus de 24 artistes conteurs qui y participent à travers les œuvres du réalisateur allemand Thomas Landenberger.
L'un des moments forts de cette manifestation artistique et culturelle virtuelle a été l'organisation d'une visioconférence sous le thème "les arts, les artistes et la place de Jemaâ El Fna post-Covid".
Un hommage posthume a, par ailleurs, été rendu à "Cherkaoui moul Hmam", un conteur pionnier de la mythique place de Jemaâ Fna. A cette occasion, une palette de chercheurs, d'historiens et d'artistes ont livré des témoignages, le temps de mettre en exergue les qualités humaines et professionnelles de cette icône de la halka à Marrakech et au Maroc. Feu "Cherkaoui moul hmam" maîtrisait parfaitement l'art d'attirer et de fidéliser le public en variant les spectacles et les contes de manière permanente Il réussissait à capter l'attention du public subjuguée par ses propos prosodiques et poétiques pleins de leçons. L'artiste, réalisateur et dramaturge, Feu Tayeb Saddiki qui était l'un des passionnés de ce conteur, lui avait rendu un hommage de son vivant dans sa pièce de théâtre "Al Fil Oua Saraouil" (éléphant et pantalons).
A travers ces différents témoignages, les participants ont fait savoir que les déplacements incessants de ce grand artiste à travers le Royaume lui avaient permis de prendre connaissance des diverses habitudes et ainsi que de la culture des différentes composantes de la société marocaine. Dans le même sillage, ils ont fait remarquer que la formation artistique de cet artiste populaire, la doit à ses voyages et périples dans les quatre coins du Maroc et ses rencontres avec les différents conteurs du Royaume.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.