Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mardi 11 août à 18h    Bientôt une usine de production d'acide phosphorique à Jorf Lasfar    En soutien aux petites entreprises et au commerce : La BERD accorde un financement de 40 millions d'euros au Maroc    Mia la sainte, Mia « la salope »    Les joueurs du club tangérois en confinement : Le match IRT-RSB reporté à une date ultérieure    Cluster de Safi : Des poursuites judiciaires contre les responsables    Coronavirus : l'UE va soutenir de nouveaux projets de recherche    Les Eaux Minérales d'Oulmès se renforce en profils internationaux    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Alerte météo : rafales et chute de grêle dans des régions du Maroc    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Fondation Ali Zaoua organise le 1er Festival HipHop On-line    L'AS FAR et le Difaâ se neutralisent    Ça commence à bouger...    Damane Relance hôtellerie : les critères d'éligibilité    Les parents d'élèves rencontrent le Conseil de concurrence    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    El Ouafi appelle à un mécanisme participatif de dialogue et de concertation    Officiel: Villarreal s'offre le prodige Kubo    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    La Méditerranée Jubile d'exultation!    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Fatalisme et fatalité    Hommage aux acteurs de la lutte contre la Covid-19    Wafa Assurance : Un chiffre d'affaires de 4,69 milliards de dirhams au premier semestre    Lahoucine Echaabi, le panthéon éclairé!    Une malade Covid dénonce    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Une protéine suspectée de jouer un rôle dans les formes graves de Covid-19    Maigre salaire et grosse déconvenue    Report imminent du match IRT-RSB    Deux cas de Covid-19 à l'Atlético : Premiers remous à la Ligue des champions    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    Algérie: trois ans de prison ferme pour le journaliste Khaled Drareni    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Gad Elmaleh de retour sur scène    France Télévisions prépare un concert caritatif pour le Liban    Une rentrée des classes sous le signe du mystère    Hommage aux contributions des Marocains du monde    Un an après l'abrogation du statut d'autonomie    UE : Nouveau financement de 30 millions d'euros au Liban    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente
Publié dans Libération le 10 - 07 - 2020

L'Algérie, de par son refus obstiné de permettre un recensement des populations des camps de Tindouf, qui se trouvent sur son territoire, en défiance de toutes les résolutions internationales, et sa complicité avec les milices du Polisario, est entièrement responsable des détournements des aides humanitaires destinées auxditscamps, a souligné, mercredi, à Genève la délégation marocaine participant à la 78ème réunion du Comité permanent du Programme du haut-commissaire (HCR).
"La clé du détournement de l'aide humanitaire réside dans la confusion entretenue délibérément autour du nombre de la population dans les camps de Tindouf, un constat confirmé une nouvelle fois il y a quelques jours par un haut fonctionnaire de la Commission européenne qui a soulevé des doutes sur les chiffres réels dans ces zones inaccessibles", a affirmé le représentant permanent adjoint à la mission diplomatique du Maroc à Genève, Abdellah Boutadghart, qui intervenait au titre du "point sur le rapatriement librement consenti".
"Le pays hôte est complice de cette fraude puisqu'il impose des taxes sur cette aide jusqu'à 10%, en contradiction avec les normes et pratiques humanitaires", a-t-il fait remarquer.
En conséquence, "les camps de Tindouf continuent de servir de fonds de commerce et de pions politiques, leur présence étant exploitée pour attirer de l'aide humanitaire, qui est détournée pour construire des fortunes personnelles et pour maintenir un arsenal militaire comprenant des chars lourds et des missiles sol-air", a-t-il dit.
Le diplomate a rappelé, dans ce sens, que "des milliers de personnes parmi la population retenue contre son gré dans les camps de Tindouf, en Algérie, ont réussi à regagner la mère-patrie, dont beaucoup étaient des hauts fonctionnaires et fondateurs du groupe séparatiste qui contrôle de main de fer ces camps".
"Ils l'ont fait parce que non seulement ils étaient convaincus que les thèses séparatistes sont éculées, mais aussi parce que, contrairement à la majorité de la population des camps, ils ont trouvé les moyens de s'échapper de la détresse prévalant dans les camps", a-t-il enchaîné.
"En l'absence d'un programme de rapatriement librement consenti, qui commence par l'enregistrement, les personnes retenues dans les camps de Tindouf n'ont pu échapper à la détresse que par des passeurs de trafic d'êtres humains ou par la traversée du désert, au péril de leur vie, en faisant face à des difficultés énormes et en encourant le risque d'être exposées à des châtiments de la part des milices séparatistes", a-t-il affirmé.
Il a appelé à lever le blocus imposé à ces populations des camps de Tindouf pour leur permettre de regagner la mère-patrie pour y vivre dans la sécurité et la dignité, mettant en avant la forte dynamique de développement que connaissent les provinces du Sud du Maroc, une dynamique confortée par le modèle de développement pour ces provinces, lancé par SM le Roi Mohammed VI.
Au total, 8 milliards de dollars ont été alloués à des projets visant à développer l'énergie éolienne et solaire, à construire des ports atlantiques, à améliorer les infrastructures routières et à construire des complexes éducatifs et des établissements de santé, a-t-il énuméré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.