Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mardi 4 août à 18h    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Mise en place d'un pacte pour la relance économique et l'emploi    Le Discours de la clarté et de l'espérance    France/Covid-19: Macron annonce une nouvelle mesure    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Fortes chaleurs: Soyons vigilants    Casablanca: le personnel médical exprime son rejet de la décision d'Aït Taleb    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Alsa Al Baida suspend les lignes de bus Casa-Mohammedia    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Une transaction sur 50 est frauduleuse    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche plus virulente    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Troubles de l'érection. La solution existe    Notre e-mag Challenge revient en début septembre    Message d'Antonio Guterres au roi Mohammed VI    Approvisionnement en eau potable à Demnate: L'ONEE s'explique    Les répercussions de la Covid-19 sur les banques marocaines    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Casablanca: violent incendie au quartier Beauséjour    Covid-19 : Les autorités de Tanger serrent la vis pour contenir la propagation de la pandémie    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Aggravation du déficit commercial en 2019    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social
Publié dans Libération le 10 - 07 - 2020

La commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a entamé, mercredi, l'examen du projet de loi n°72.18 sur le système de ciblage des bénéficiaires du programme d'appui social, en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb.
Ce débat approfondi s'est consacré aux divers axes du projet, destiné à instaurer un système national d'inscription des familles et personnes désireuses de profiter des programmes d'assistance sociale, gérés par les administrations publiques et les collectivités territoriales à travers la création d'un Registre social unifié, d'un Registre national de la population et d'une Agence nationale chargée de superviser ce dispositif.
Au cours des discussions, Noureddine Boutayeb a souligné que le projet de loi vise à favoriser l'émergence d'un arsenal législatif à même de rendre plus souple l'accès aux programmes d'appui social, d'inscrire ceux qui souhaitent en tirer profit, notant que la définition des modalités y afférentes sera fixée en vertu d'un texte réglementaire.
Mettant l'accent sur nombre de nouveautés apportées par le projet en termes de vérification des données, de classification des familles, de données biométriques du Registre national de la population, le ministre délégué a souligné que le traitement des données à caractère personnel et leur exploitation dans les applications du dispositif national devraient se dérouler dans le respect de la loi n°09.08 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement de telles données.
Le Registre national de la population, a-t-il dit, offre la possibilité d'identifier ceux qui désirent s'inscrire sur le Registre social unifié en vue de profiter des programmes d'appui, une démarche qui implique la vérification de l'identité et de la pertinence des informations fournies à cet effet, a-t-il expliqué, ajoutant que l'agence aura notamment pour mission de vérifier et de protéger les données des personnes concernées.
D'après le texte, a-t-il poursuivi, toute personne faisant partie d'une famille éligible aux programmes précités se doit d'être déjà inscrite sur le Registre national. A cet égard, l'opération d'inscription des familles sera basée sur une série d'indicateurs et de données prenant en compte les changements économiques et sociaux, lesquelles données seront périodiquement actualisées conformément aux résultats des enquêtes du Haut-commissariat au plan.
Les députés participant à la réunion ont, de leur côté, souligné la portée significative du projet de loi en tant que chantier intégré susceptible de remédier aux problématiques sociales, un texte qu'il convient de mettre en application dans les meilleurs délais possibles vu son impact escompté sur les catégories en situation de vulnérabilité.
Le projet permettra l'instauration de mécanismes à même de favoriser plus de cohérence entre les programmes sociaux dans une logique d'efficacité, ont-ils relevé, tout en jugeant impératif de réformer le système d'assistance et de protection sociales dans sa globalité.
L'Agence nationale des registres est une institution publique dotée de la personnalité juridique et de l'autonomie financière pour gérer le Registre national de la population et le Registre social unifié.
L'agence s'engagera à assurer la protection des données numériques et l'intégrité du système d'information relatif aux personnes inscrites, à octroyer un identifiant digital civil et social aux bénéficiaires et à fournir des services de vérification des données contenues dans le Registre social et celui de la population.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.