Botola Pro D1 : La bonne opération du Raja de Casablanca    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Nouvel accident de camion en plein Casablanca (VIDEO)    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Les victimes de l'immobilier!    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Un investisseur saoudien met la main sur l'hôtel Cesar Palace & Spa de Tanger    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Ministère de l'Education : un démenti, et après ?    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Dépistage gratuit pour les parlementaires : la coquetterie de trop ?    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    OCP : Nouveau projet pour doubler la capacité de production d'Emaphos    Que vive le Liban des lumières !    France: le Marathon de Paris finalement annulé    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Santé : nouvelle décision d'Ait Taleb après l'augmentation des cas    La riposte de Trump au « Spoutnik V »    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes
Publié dans Libération le 14 - 07 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/48131824-37877768.jpg?v=1594664818" alt=" Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes" title=" Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/48131824-37877768.jpg?v=1594664835" alt=" Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes" title=" Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes" /
Dans une interview au cours d'un nouvel épisode du podcast "Black List" de Luminary, animée par Franklin Leonard et Kate Hagen, Spike Lee s'est dit être en faveur du retrait des statues et de l'iconographie commémorant les Etats confédérés d'Amérique. "Ce drapeau, pour moi, me fait ressentir la même chose que mes frères et sœurs juifs ressentent à propos de la croix gammée... Et ces statues confédérées doivent être enlevées", déclare le réalisateur.
Le sujet a été abordé dans le cadre d'une discussion sur l'ensemble de l'œuvre de Spike Lee, en abordant notamment l'ouverture de son film "BlacKkKlansman" en 2018. Celui-ci commence par un extrait de "Autant en emporte le vent" qui présente un drapeau confédéré en lambeaux, avant de passer à un discours d'un suprémaciste blanc joué par Alec Baldwin.
Alors que les manifestations de Black Lives Matter se poursuivent aux Etats-Unis, l'utilisation de l'iconographie confédérée est réexaminée. Certaines statues de personnages historiques racistes ont été enlevées dans tout le pays.
Lors de l'interview, Spike Lee est également revenu sur son film "Do the Right Thing", qui fête ses 31 ans. Celui-ci culmine avec une émeute suite au meurtre d'un Noir par un officier de police. "C'est comme si le film avait été tourné hier", note le réalisateur. "Il y a deux façons d'y penser. Qu'il est toujours unique ou qu'il est encore nouveau. Et puis aussi, les Noirs continuent d'être assassinés et de mourir. Si vous avez vu "Do the Right Thing", comment ne pas penser automatiquement à Eric Garner, puis à George Floyd?", ajoute-t-il.
Le réalisateur est également revenu sur l'engagement et la réaction de "ses frères et sœurs blancs". "Avez-vous regardé CNN? Les gens marchent sur la Terre de Dieu en chantant, en criant ‘Les vies noires comptent', et ils ne sont pas noirs... C'est la grande différence. Vous voyez une jeune génération de mes frères et sœurs blancs qui sont en pleine action. Je veux dire, oubliez le reste du monde pendant une seconde. Les Blancs défilent à Salt Lake City et à Des Moines dans l'Iowa, là où il n'y a pas un seul Noir."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.