Eau Sidi Hrazem: une ancienne affaire refait surface    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Special Olympics: les champions marocains challengent leurs rivaux mexicains    Maroc/Covid-19: 1241 nouveaux cas, 28 autres décès    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    La CNOPS simplifie les procédures pour l'AMO    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Sauver le parc «Murdoch» du délabrement et de l'oubli    Le Maroc a rude épreuve!    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Une première dans l'histoire du Maroc!    Covid-19: Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile    Le Crocoparc Agadir accueille le plus grand serpent du Maroc    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Conseil de la concurrence : une institution stratégique incontournable    Ligue des champions : A Lisbonne, un "Final 8" sous bulle sanitaire    Messi s'est entraîné normalement avant le Bayern    Les Sévillans Bounou et En-Neysiri en demi-finale de Ligue Europa    Khalid Ait Taleb : Des centres de santé seront mis à disposition dans les quartiers pour accueillir les cas suspects de Covid-19    Le retour des castors    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    Wafa Assurance enregistre une baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Contraventions durant l'Etat d'urgence sanitaire: un projet de décret fixe les procédures    Hassan Diab, le "professeur", jette l'éponge après des crises à répétition    "365 jours" Un film entre succès et polémique    La gastronomie marocaine à l'honneur à Bogotá    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La province de Jerada se dote d'un marché moderne de bestiaux
Publié dans Libération le 14 - 07 - 2020

Le secrétaire général du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a présidé, dimanche à la commune d'Aïn Béni Mathar dans la province de Jerada, la cérémonie d'ouverture d'un marché pilote de bestiaux.
Répondant aux mesures sanitaires et de prévention décrétées par les autorités compétentes en ces temps de coronavirus (Covid-19), ce marché pilote, le deuxième au niveau national après celui d'Azrou, a été ouvert aux éleveurs en présence notamment du gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet, d'élus et d'autres personnalités.
Etalée sur une superficie de 2,54 hectares, cette structure, aménagée dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Agriculture, la Confédération marocaine de l'agriculture et du développement rural (Comader) et les autorités locales, comprend notamment quelque 168 box pour bovins, ovins et caprins avec une capacité globale de 12.000 têtes d'ovins et caprins, et pouvant accueillir jusqu'à 1600 visiteurs.
L'ouverture de ce marché pilote à l'approche de l'Aid Al Adha est de nature à répondre aux attentes des éleveurs qui ont été fortement affectés par la pandémie du coronavirus, en ce sens qu'ils ne disposaient pas de lieux pour la vente du bétail dans de bonnes conditions.
Mohamed Sadiki a souligné à cette occasion que le ministère de la l'Agriculture, en coopération avec le ministère de l'Intérieur, s'est attelé à l'ouverture de ces deux marchés pilotes en cette période de pandémie afin de maintenir l'activité d'élevage eu égard à son extrême importance pour les éleveurs et pour l'emploi, en sus de sa contribution à l'économie nationale et à la sécurité alimentaire.
Ces marchés sont qualifiés de pilotes dans la mesure où ils permettent le respect des normes sanitaires et de prévention et se distinguent par l'amélioration de la qualité des équipements mis en place pour réunir les conditions de confort tant pour les éleveurs que pour leur bétail, a-t-il poursuivi dans une déclaration à la presse, émettant le souhait que cette expérience soit généralisée au niveau d'autres régions et communes du Royaume.
Mohamed Sadiki a tenu à préciser que cette initiative s'inscrit dans le cadre des mesures prises suite à cette situation exceptionnelle liée au Covid-19, mais aussi dans le sillage de la mise en application de la stratégie ''Génération Green 2020-2030'', lancée par S.M le Roi Mohammed VI en février dernier, relevant que la commercialisation et la structuration des marchés de gros et des souks traditionnels constituent un pilier important dans cette nouvelle stratégie ambitieuse.
De son côté, le premier vice-président de la Confédération marocaine de l'agriculture et du développement rural (Comader), Rachid Benali, a indiqué que ce marché pilote se caractérise par sa grande capacité (12.000 à 15.000 têtes de bétail le jour du souk), notant dans ce sens que l'élevage est une activité très répandue dans la province de Jerada qui compte quelque 524.000 têtes de caprins et d'ovins. Et d'ajouter que ce marché servira de modèle pour les autres souks de la région afin d'offrir aux éleveurs des structures et des lieux de vente qui répondent à toutes les normes sanitaires et de prévention, faisant savoir que le prochain marché pilote de bestiaux sera ouvert à Berrechid ou Taroudant.
Le nouveau marché se caractérise par des installations qui permettent une évolution des souks de bétail hebdomadaires vers des marchés à bestiaux modernes, aménagés et dotés d'équipements à même de valoriser au mieux le potentiel génétique du bétail et créer une véritable bourse des prix.
La Comader avait expliqué dans un communiqué que les marchés à bestiaux pilotes sont clôturés dans une zone électrifiée, proche d'une adduction d'eau potable, encadrés par des aires de circulation visiblement tracées et dotés de box individuels où chaque éleveur met à la vente ses animaux (bovins, ovins, caprins).
Ils disposent également de blocs sanitaires à l'entrée et à la sortie des souks avec installation de points d'eau, ainsi que d'un pont bascule pour la pesée des animaux et permettent l'accès aux souks seulement aux animaux identifiés (portant des boucles).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.