Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Hausse du SMIG, le flou persiste    Change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    Edito : Les vraies urgences    Accès aux facultés de médecine: le seuil de sélection rabaissé    Botola : le Wydad en tête du classement général    USA : collision de deux petits avions, sept morts    Espagne: les conséquences directes de la crise sur les établissements d'hôtellerie    Une femme tente de s'immoler par le feu à l'aéroport de Marrakech    Coronavirus : le nouveau bilan au Maroc ce dimanche, par régions    Reconfiguration des chaînes de valeur mondiales, quelles opportunités pour le Maroc ?    Ahmed Mohamed Al-Amine Andari : Le discours Royal a présenté des solutions concrètes pour surmonter les répercussions du Covid-19    Karima Benyaich : La crise du Covid-19 a renforcé le partenariat stratégique entre le Maroc et l'Espagne    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    La FRMF remanie le staff de Vahid Halilhodzic    La trop grande emprise des arbitres sur les résultats de la Botola    Diagnostic réaliste et solutions éclairées    Abdelaâli Benchekroun : Il est de l'intérêt du Royaume, Etat et société, que les choses changent vers un Maroc de la connaissance, du social et de la lutte contre les inégalités sociales    Baisse des prix dans l'industrie chimique en juin    Cas confirmés, cas graves et décès en nette augmentation    Alzheimer : 21 façons de réduire les risques    Le labour du chameau ou l'effroyable légèreté du gouvernement El Othmani    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    "Black Is King", le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    Le réalisateur de "Midnight Express", Alan Parker n'est plus    La fête du Trône célébrée en communion à Sainte Lucie    Nouveau coronavirus au Maroc : La majorité des entreprises craignent un reconfinement    Alerte météo : Des averses attendues dans ces régions    Covid-19 : Comment l'Espagne veut accélérer la recherche d'un remède    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    183 migrants secourus par les gardes-côtes de la Marine Royale    Aïd Al-Adha: les « collecteurs » des peaux de moutons se plaignent aussi (VIDEO)    Vidéo: La Nasa rassure sur la Mission Mars 2020    Douzi lance son clip pour Afriquia    Maroc: les ministres prennent leurs vacances    Message du roi Mohammed VI à la présidente suisse    Le Discours Royal suscite l'intérêt des hommes politiques européens    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    L'Espagne en récession, le PIB chute de 18,5%    Vidéo: Le Roi, Amir Al-Mouminine, procède au rituel du sacrifice dans le respect des mesures sanitaires préventives contre la Covid-19    «Casablanca International HipHop Festival» : Une première édition en ligne dédiée à tous les hip-hoppeurs    La Fed au chevet de l'économie américaine    Guéris du Covid-19, les joueurs du MAS retrouvent le terrain    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    Ce que j'ai voulu vous montrer Par le Dr Lahsen SBAI EL IDRISSI    Aïd Al Adha: le roi Mohammed VI gracie 752 personnes    Fête du Trône : Grâce Royale au profit de 1.446 personnes    Le président du Haut conseil d'Etat libyen reçu par le chef de la diplomatie marocaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année
Publié dans Libération le 15 - 07 - 2020

La demande intérieure devrait connaître une baisse de 4% en volume cette année, au lieu d'une hausse de 1,7% en 2019 et 3,4% par an durant la période 2010-2018, sous l'effet du double choc de la crise sanitaire et de la sécheresse, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).
La contribution de cette demande à la croissance serait négative de -4,4 points, au lieu d'une contribution positive de 1,9 point en 2019, estime le HCP qui vient de dévoiler son Budget économique exploratoire 2021.
En effet, d'après le HCP, les composantes de la demande de l'économie nationale devraient, parallèlement à l'offre, subir les effets négatifs de la crise sanitaire, relevant que les mesures de confinement et de restriction devraient engendrer des changements sur les comportements des marchés et les modes de consommation des ménages, rapporte la MAP.
L'investissement devrait, de même, afficher un net recul, en raison notamment de l'accentuation du mouvement de déstockage des entreprises, en limitant au maximum leurs besoins de financement dans un contexte de manque de visibilité et d'incertitude.
Dans ce cadre, la consommation des ménages devrait se replier en 2020, sous l'effet des retombées des restrictions sanitaires et des contractions des revenus en lien avec le recul de la production et de la succession de deux mauvaises années agricoles qui devraient conduire les ménages à réduire leurs dépenses de consommation, notamment en matière de biens durables, de transport, de restauration et de loisirs, prévoit le HCP.
La consommation des ménages devrait ainsi enregistrer une évolution négative pour la première fois depuis 1997 et serait de près de -5,1% en 2020 au lieu d'une hausse de 1,8% une année auparavant, tient à faire savoir la même source, ajoutant qu'elle afficherait, par conséquence, une contribution négative à la croissance du PIB de -2,9 points au lieu d'une contribution positive d'un point en 2019.
Quant aux dépenses de consommation publique, elles devraient augmenter de 8,9%, sous l'effet de l'effort financier en faveur du Fonds spécial de gestion de la pandémie de Covid-19, souligne le HCP, notant que sa contribution à la croissance serait ainsi de 1,7 point au lieu de 0,6 point en 2019. Globalement, la consommation finale nationale se serait repliée de 1,5% au lieu d'une hausse de 2,1% en 2019, contribuant ainsi négativement de -1,2 point à la croissance du PIB au lieu d'une contribution positive de 1,6 point en 2019.
Par ailleurs, l'investissement devrait connaître un affaiblissement suite au repli de l'investissement en équipement industriel et en immobilier qui restent liés à la postériorité des dépenses d'investissement dans le contexte d'incertitude entourant la vitesse de la reprise économique. Les entreprises devraient reporter leurs investissements, leurs achats de fournitures ou leur embauche d'emplois dans un contexte d'incertitude. Le secteur de la construction, déjà en difficulté, devrait être pénalisé par l'arrêt de chantiers lors de la période de confinement et par la baisse de la demande.
Ainsi, et tenant compte du recul de la variation des stocks, attribuable principalement à un mouvement important de déstockage des entreprises suite à la crise sanitaire, conjugué aux retombées de l'année agricole, l'investissement brut devrait enregistrer une baisse de -10% au lieu de 0,8% en 2019, contribuant ainsi négativement à la croissance économique de 3,2 points au lieu d'une contribution positive de 0,3 point en 2019.
Le Budget économique exploratoire présente une révision de la prévision de la croissance économique nationale en 2020, ainsi que ses perspectives pour l'année prochaine. Ce budget est de nature à permettre au gouvernement et aux acteurs socioéconomiques de prendre conscience de l'évolution économique prévisible en 2021.
L'élaboration de ce Budget intervient dans un contexte inédit marqué par une crise sanitaire qui a débuté en Chine et s'est propagée dans le monde entier. Elle tient compte des perspectives économiques mondiales, établies par les différents organismes internationaux, notamment le Fonds monétaire international (FMI), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Commission européenne et la Banque mondiale.
Ce Budget tient compte également des données de la comptabilité nationale, des résultats des enquêtes trimestrielles et des travaux de suivi et d'analyse de conjoncture menés par le Haut-commissariat au plan.
Il se base aussi sur les données monétaires issues de Bank Al Maghrib, les données financières fournies par le ministère de l'Economie et des Finances et les statistiques des échanges extérieurs fournies par l'Office des changes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.