Elections : La bataille des jeunes a commencé    Algérie : la chaine M6 interdite après un reportage    Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise    « Boost with Facebook » arrive au Maroc    Lesieur Cristal : Plus de 2 MMDH de chiffre d'affaires réalisés au 1er semestre    Royal Air Maroc va réduire sa flotte pour s'adapter à la crise    Tourisme : les conséquences de la crise au Maroc (chiffres)    Le produit net bancaire du groupe BCP s'est amélioré    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    L'actrice Mariem Hussein arrêtée à Dubaï    Les lunettes de vue offrent une protection contre le coronavirus [Etude]    Casablanca: gigantesque incendie à Sidi Bernoussi    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Le rythme de progression de la masse monétaire poursuit son accélération    Joe Biden. « 200 millions d'Américains morts du Covid »    Moha Ouali Tagma désigné membre de la délégation de haut niveau à l'OIF    Les omissions coupables de Human Rights Watch    Voici le temps qu'il fera ce mardi    Région de Rabat: il menace les policiers avec son chien    Tunisie: un reconfinement est-il possible ?    Botola: le Hassania d'Agadir tombe à Oued Zem (VIDEO)    AIEA: Le Maroc préside la 64e conférence    Taqa Morocco: Le RNPG recule    Reportage de M6: les autorités algériennes contre-attaquent    Le déroulement de la rentrée scolaire au menu du Conseil de gouvernement    Coronavirus au Maroc: 3 426 guérisons et 1 376 nouveaux cas en 24 heures    Jawad Yamiq proche du Getafe    Les poudres et liquides saisis lors de l'opération antiterroriste du 10 septembre servent à la fabrication des explosifs    L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    La CGEM publie un guide sur la "Cybersécurité en entreprise"    Le Covid-19 a un impact "dévastateur " sur les populations les plus vulnérables    Michael Lonsdale, le comédien pèlerin, est décédé    Le Maroc s'est distingué par son engagement en faveur d'une solution pacifique libyo-libyenne, affirme un institut d'études slovène    Des centaines de sans-papiers entament un périple de 700 Km    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    L'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire au cœur d'un scandale sexuel    Officiel: El Haddadi éligible pour représenter le Maroc    Une consécration de l'engagement du Royaume pour une pratique sportive saine    Italie: débuts flamboyants pour la Juve de Pirlo    Football : Nayef Aguerd débute bien la saison en France    « FinCEN Files » : de grandes banques soupçonnées de faciliter la circulation d'argent sale    Bolivie: La présidente par intérim se retire de la course à la présidence    Le roman des énigmes    «M'ZORA CARAVANE»: plus de 30 artistes internationaux à l'honneur    «Le Fez Art Lab», un nouvel espace culturel à Fès    Quatre productions marocaines en lice au Festival du film arabe de Malmö    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une protéine suspectée de jouer un rôle dans les formes graves de Covid-19
Publié dans Libération le 11 - 08 - 2020

Une protéine produite par l'organisme dans un contexte d'inflammation pourrait jouer un rôle important dans les formes graves de Covid-19, et la cibler pourrait donc aider à lutter contre l'aggravation de la maladie, selon une étude menée par des chercheurs français.
Selon ces travaux, publiés dans la revue Cell, on relève "un taux très élevé" - 100 à 1.000 fois plus que la normale - de cette protéine, la calprotectine, chez les patients atteints d'une forme sévère de Covid-19.
"Nos résultats suggèrent que la calprotectine pourrait être responsable de l'aggravation de Covid-19", a estimé dans un communiqué l'auteur principal de l'étude, le chercheur en immunologie Aymeric Silvin.
De nombreux travaux à travers le monde cherchent à mieux comprendre les mécanismes de l'"orage cytokinique", une réaction inflammatoire incontrôlée et excessive mise en cause dans les formes graves de Covid-19.
"La forte augmentation de calprotectine dans le sang pourrait intervenir avant l'orage cytokinique associé à l'emballement inflammatoire des patients développant une forme sévère", a poursuivi Aymeric Silvin.
En théorie, on pourrait donc peut-être repérer les patients risquant de développer une forme sévère de la maladie, en testant le taux de calprotectine dans leur sang, selon le communiqué des organismes français à l'origine de ces recherches (Gustave Roussy, AP-HP, Inserm), en collaboration avec des équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël).
En outre, cette piste pourrait offrir "une approche thérapeutique inédite", puisque le blocage du récepteur de la calprotectine pourrait aider à combattre l'aggravation.
"Ces stratégies sont à évaluer par des essais cliniques", selon le communiqué.
L'étude s'est appuyée sur l'analyse d'échantillons sanguins provenant de 158 patients admis aux urgences pour suspicion de Covid-19.
Chez les patients les plus atteints, outre le taux élevé de calprotectine, les analyses ont révélé un fonctionnement anormal de certains globules blancs, qui semble amoindrir la réponse immunitaire.
Faire des analyses portant sur ces deux marqueurs lors de l'admission d'un patient pourrait donc aider à repérer en amont les risques de formes graves.
"Le diagnostic précoce d'une forme grave de Covid-19 peut être réalisé sur un tube de sang", a espéré une autre des chercheuses, la Pr Michaela Fontenay, à la tête du service d'hématologie biologique de l'hôpital Cochin à Paris, citée dans le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.