Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Egypte 2021 : Le Championnat du monde de handball sous la pandémie    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    Biden promet une série de décrets dès mercredi    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Kerouac, Ginsberg, Burroughs... Le rêve tangérois des voyageurs américains dans l'âme    Marc Thépot, une nouvelle vie    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Bayern part favori face au Barça
Publié dans Libération le 12 - 08 - 2020

Le Bayern, grand favori, contre le Barça de Lionel Messi, Paris et Manchester City pleins d'espoirs... Les quarts de la Ligue des champions s'ouvrent mercredi à Lisbonne, à huis clos et sous haute surveillance sanitaire, pour un "Final 8" qui autorise chaque équipe à rêver.
Un tournoi final à huit équipes pour terminer une saison 2019-2020... en grand huit. Après cinq mois de secousses, l'Europe du football aperçoit enfin le bout d'une longue saison 2019-20, tronquée par la pandémie de coronavirus.
Lovée sur les bords du Tage, la capitale portugaise apparaît comme un havre de paix pour terminer en beauté un exercice en chute libre, avec des pertes chiffrées en centaines de millions d'euros en raison de l'interruption des compétitions.
Mais le contexte sanitaire, toujours difficile, colle aux crampons des joueurs et cause déjà des sueurs froides aux organisateurs.
Deux joueurs de l'Atlético Madrid, qui affronte Leipzig jeudi, ont été testés positifs au Covid-19 dimanche, laissant planer une menace autour de l'événement. Mais une nouvelle batterie de tests, dont les résultats ont été annoncés lundi, a rassuré le monde du foot: aucune contamination supplémentaire n'a été déplorée chez les "Colchoneros".
Sans spectateurs, et encadrées par un protocole sanitaire strict, dans une ville dont certains quartiers ont été touchés par des mesures de reconfinement début juillet, les dernières rencontres de C1, jusqu'à la finale du 23 août, n'auront pas la saveur habituelle de ces matches à élimination directe.
"L'ambiance joue beaucoup. Aujourd'hui, vous ne ressentez plus rien quand vous allez vous échauffer", a regretté récemment Arturo Vidal, le milieu du Barça.
Mais paradoxalement, jamais les rêves des participants aux quarts n'ont été aussi vivants, notamment chez les plus "petits". Fait rare, six des huit quart-de-finalistes n'ont jamais été sacrés dans la compétition.
La formule condensée du Final 8 offre un chemin très court vers la coupe aux grandes oreilles: trois victoires pour la remporter, c'est une occasion unique à saisir, même s'il restera le débat autour de la valeur de ce trophée, au rabais pour certains.
Pour le Paris SG, la question ne se pose même pas. Le champion de France, motivé comme jamais, lance mercredi (19h00 GMT) le grand rendez-vous lisboète par une affiche à sa portée contre l'Atalanta Bergame.
Malgré un horizon dégagé jusqu'à la finale, avec une éventuelle demi-finale contre l'Atlético Madrid ou Leipzig, le PSG n'aborde pas avec sérénité son défi face au trouble-fête lombard.
Les blessures des titulaires Kylian Mbappé et Marco Verratti alimentent auprès des supporters la thèse d'une malédiction européenne qui les suit depuis la "remontada" de 2017.
"L'Atalanta a un grand avantage sur nous, c'est le rythme. Nous, nous n'avons pas assez de rythme, nous n'avons joué que deux finales de Coupes" en raison de l'arrêt anticipé de la Ligue 1, a admis l'entraîneur parisien Thomas Tuchel.
Justement, le favori N.1 arrive à toute allure. Le Bayern Munich a remporté, après l'interruption, la Bundesliga et la Coupe d'Allemagne, et sa démonstration samedi en huitièmes retour contre Chelsea (4-1), avec un doublé de Robert Lewandowski, a confirmé son statut de prétendant au titre le plus sérieux.
"Sur ce qu'on a montré ces dernières semaines et ces derniers mois, nous n'avons pas à nous cacher", a assuré le défenseur bavarois David Alaba.
Mais son chemin s'annonce plus ardu, avec vendredi, un sommet contre le FC Barcelone de Lionel Messi, revanchard. Englué dans une crise de résultats ces derniers mois, qui l'a vu perdre le Championnat d'Espagne au profit du Real, le Barça veut sauver sa saison à Lisbonne.
Le vainqueur de ce choc affrontera ensuite Manchester City ou Lyon, qui se rencontrent samedi. Les "Citizens" de l'entraîneur Pep Guardiola viennent d'éliminer le Real Madrid (2-1, 2-1), montrant qu'ils avaient gagné en maturité après des années d'échec sur la scène européenne.
"Pour nous c'est important d'éliminer l'équipe de Zinédine Zidane, qui ne l'avait jamais été. Mais on est là pour essayer de gagner la C1, ce n'est qu'une étape", a souligné le technicien catalan.
L'OL aime ce genre de défis, lui qui a privé Cristiano Ronaldo d'un retour à Lisbonne, avec la Juventus, au tour précédent. Le pari est osé, mais, au bout d'une saison comme nulle autre, tous les espoirs sont permis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.