Guerguerat : le PPS condamne les agissements des séparatistes    Guergarat: N'en déplaise à l'APS, l'ONU a bel et bien rappelé le polisario à l'ordre    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    Azzedine El Mountassir Billah revient aux affaires à la tête d'Inwi    Le roi Mohammed VI félicite le nouvel émir du Koweït    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Après Latifa Raafat, le rappeur Droos s'indigne contre la subvention du ministère    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Les enfants, les adolescents et les maladies cardio-vasculaires    Le «nœud»    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Cour des comptes: dégringolade du rendement des principaux impôts    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    L'OMS enquête sur des accusations de crimes sexuels liées à l'épidémie d'Ebola en RDC    100 millions de doses de vaccins supplémentaires pour les pays démunis    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Abdeslam Seddiki pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Impôts: La DGI propose de nouvelles fonctionnalités en ligne    Roland, Strasbourg et Hambourg    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Aït Taleb: « le Maroc n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague » (VIDEO)    Industrie: Baisse de l'indice des prix à la production en août (HCP)    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira
Publié dans Libération le 12 - 08 - 2020

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/48925740-38219878.jpg?v=1597163870" alt=" Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira" title=" Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/48925740-38219878.jpg?v=1597163871" alt=" Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira" title=" Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira" /
Le jeune artiste-peintre Anas Khermoui expose, depuis le 07 août à Essaouira, une série de ses récentes œuvres, au grand plaisir des amoureux des arts plastiques parmi les habitants et les visiteurs de la Cité des Alizés.
Intitulée "Vision sensible", cette exposition, qui se poursuit jusqu'au 1er novembre prochain, se déroule dans le strict respect des mesures préventives et sanitaires décrétées par les autorités compétentes en vue d'endiguer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Elle offre ainsi au public passionné l'opportunité de découvrir une vingtaine de tableaux, de différents formats, qui reflètent le talent et la créativité de cet artiste, imbu de l'esprit de Mogador, et donnent à apprécier une multitude d'expressions et d'impressions bercées par une présence significative et dominante des couleurs, des symboles et des signes.
A travers ces tableaux dignes d'admiration, ce jeune Souiri autodidacte et très inspiré, né le 22 mars 1998 au cœur de l'historique médina de la Cité des Alizés, a réussi à combiner, avec grande subtilité et maîtrise, plusieurs techniques et matières où baignent notamment de nombreux signes de l'alphabet tifinagh, le tout dans un style artistique simple, mais très expressif et captif, qui laisse libre cours au propre imaginaire de chaque visiteur. "On chercherait en vain un raté ou une maladresse, Anas Khermoui montre déjà une belle maîtrise technique qui lui fait mériter cette nouvelle exposition. Il peint un univers kaléidoscopique, celui d'un jeune homme moderne, plongé dans notre univers médiatique aux millions d'écrans jamais éteints. Ses abstractions nous font signe : des écritures, des symboles, des collages balisent le chemin", lit-on dans une note de présentation. Et la même note de souligner que ce jeune artiste d'Essaouira, qui s'attache à "écrire son histoire artistique intime", "nous parle, avec une grande sensibilité, de son attachement à la culture amazighe, si vivante dans la Cité des Alizés, à travers les lettres de son alphabet ou des pages découpées dans des livres d'auteurs amazighs ou berbères". "Mais ce n'est pas une banderole identitaire; juste la pureté de l'émoi séparée de l'intellect... L'instinct du ressenti", explique-t-on de même source.
Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Khermoui a tenu à exprimer sa grande joie d'organiser sa 2ème exposition malgré son jeune parcours artistique et ce, après sa participation, en janvier dernier à l'Espace "Dar Souiri", à une exposition collective de photos et peintures, intitulée "Empreintes artistiques". Il a souligné qu'il s'est initié aux arts plastiques en 2019, sachant qu'il n'a pas fait d'études dans ce domaine ou suivi de cours ou de formations en la matière, relevant qu'il s'est découvert une réelle passion pour cette forme d'expression artistique. Et d'estimer que ses innombrables rencontres avec une constellation d'artistes-peintres, qu'il a pu croiser ou côtoyer durant leurs séjours ou passages à Essaouira, ont jalonné sa passion pour les arts, en général, et la peinture, en particulier, d'autant plus que la Cité des Alizés est une ville incontournable pour les artistes de tous genres et s'impose comme un haut lieu emblématique de rencontres culturelles et artistiques, de partage et d'échange entre différentes sortes de créations humaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.