Subventions aux associations : Les collectivités territoriales mises hors jeu    Mohamed Bachir Rachdi : « Le projet de loi vient donner de vrais pouvoirs d'action à l'Instance, pour jouer son rôle dans un cadre de complémentarité institutionnelle »    Volailles : les raisons de la flambée des prix du poulet    Santé : la TGR s'intéresse à la problématique du financement    Campagne d'assainissement : Plus d'un million de bouteilles d'alcool saisies par la DGSN    Festival de Fès de la culture soufie : une édition en ligne pour 2020 !    La vieille rengaine du polisario    La CGEM explique ses propositions pour la loi de finances 2021    Raja de Casablanca : Sofac rejoint la liste des partenaires    Dakhla : Lancement d'un programme de plaidoyer des jeunes sur la marocanité du Sahara    Le Maroc favorable au document sur le développement de l'éducation    La FMEJ tire la sonnette d'alarme et réitère son projet    JO de Tokyo: La natation nationale face au défi de la qualification    Leicester humilie Manchester City et prend les rênes du championnat    Sofac, nouveau sponsor du Raja    Entre masques et doudounes, Roland-Garros lance son édition automnale toit fermé    Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer    OCP Africa et l'IFC s'allient pour l'agriculture ouest-africaine    A 90 ans, Haja El Hamdaouia met fin à sa carrière    Ce qui est prévu jeudi au Conseil de gouvernement    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Agadir : la nouvelle identité visuelle fait polémique (photo)    France: trois morts dans le crash d'un aéronef    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Khalid Aït Taleb aurait-il pu mieux faire ?    Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Tourisme: Lancement de «Madaëf ECO6»    La chanteuse Houda Saad traverse une épreuve difficile (PHOTO)    Hicham Lasri signe son comeback au court métrage avec une triologie baptisée «Murroc»    «Notre filière a amorcés des résultats manifestement positifs»    Malgré les reports, l'UEM tient à organiser son prochain congrès extraordinaire    Le nouveau clip de Saad Lamjarred dans le Top des tendances YouTube    Entre Adnane et Naïma, l'intolérable discrimination sociale    Morts dus au Covid-19 : le Maroc fait, désormais, partie des 40 pays les plus endeuillés au monde    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Allthenticate: Une arme marocaine contre la cyber insécurité    BVC : le marché reste fébrile et bascule dans le rouge    Confessions dominicales : Abu Wael al-Rifi révèle des scandales pesant des milliards    Liga: Barca, Real, Atletico... Résumé de la 3ème journée (VIDEOS)    On connaît le premier relégué de la Botola    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    Météo: temps stable et ciel clair ce lundi au Maroc    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises
Publié dans Libération le 14 - 08 - 2020

Sharon Stone, une survivante ? A lire les récentes déclarations de l'actrice dans les colonnes du tabloïd The Sun, on ne peut que le confirmer. Véritable sex-symbol dans les années 90, elle y fait une révélation détonnante (c'est le cas de le dire) : à savoir, qu'elle a échappé à la mort, et non pas une, ni deux fois. Mais bien à trois reprises. "Quand j'avais 14 ans, j'ai eu le cou coupé par une corde à linge, à quelques millimètres seulement de la veine jugulaire" explique la star de Basic Instinct . "J'ai aussi été frappée par la foudre. C'était vraiment intense". Elle s'épanche d'ailleurs sur ce dernier évènement qui aurait pu lui être fatal : "J'étais à la maison, nous avions notre propre puits. Je remplissais le fer à repasser avec de l'eau et j'avais la main sur le robinet. Le puits a été frappé par la foudre et elle est remontée à travers l'eau. J'étais à l'intérieur, j'ai été soulevée et projetée à travers la pièce avant de m'écraser sur le réfrigérateur. Heureusement, ma mère était là et m'a réanimée".
En 2001, Sharon Stone est victime d'un accident vasculaire cérébral massif avec une hémorragie qui durera neuf jours. Si elle s'estime "extrêmement chanceuse" d'être en vie, les médecins à l'époque ne lui donnaient pourtant que 1% de chance de survivre à cet accident. "J'avais l'impression d'avoir reçu une balle dans la tête. Je me souviens être restée allongée là, en pensant : 'j'ai une attaque'". Après une semaine de coma, Sharon Stone mettra ensuite deux ans à réapprendre à parler et à marcher. Une période difficile qui a eu des conséquences sur sa personnalité et son physique, comme elle le confiait en 2015 au magazine Harper's Bazaar, dont elle faisait la Une dans le plus simple appareil. "Il a fallu deux ans à mon corps pour absorber toute l'hémorragie interne dont j'ai souffert (...) C'est presque comme si tout mon ADN avait changé. Mon cerveau n'est plus là où il était, mon corps a changé et même mes allergies alimentaires sont différentes. J'ai choisi de travailler dur pour ouvrir d'autres parties de mon cerveau. Je suis plus forte maintenant." Et aujourd'hui de s'interroger, non sans humour dans les colonnes de The Sun : "Comment vais-je mourir la prochaine fois? Probablement quelque chose de super dramatique et de fou."
Née en1958 en Pennsylvanie, Sharon Stone est issue d'un milieu relativement modeste, avec un père ouvrier et une mère expert-comptable. Elle a deux frères et une sœur.
Très jeune et poussée par ses parents, elle a de l'ambition. Grande lectrice, elle rêve d'être actrice ou avocate. Dans les années 1980, elle écume les castings sans vraiment décoller, les réalisateurs lui préférant souvent des actrices plus connues. La consécration vient avec « Basic Instinct » en 1992, puis « Casino » en 1995.
Sharon Stone enchaîne depuis avec plus ou moins de succès séries et films. Elle est également productrice.
Sharon Stone, qui possède son étoile sur Hollywood Boulevard, a été trois fois mariée : avec George Englund Jr. puis avec le producteur de « Stargate SG1 », Michael Greenburg. Elle sera également l'épouse de Phil Bronstein en 1998 avec qui elle aura son premier fils.
Sharon est mère de trois enfants adoptés, Roan en 2000, Laird en 2005, et Quinn en 2006. Elle est engagée dans plusieurs causes humanitaires, et ambassadrice de la recherche sur le sida.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.