Algérie : un journaliste incarcéré après avoir écrit sur la colère touarègue    Programme de la Botola Pro D1 et D2 "Inwi"    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Le Polisario recherche désespérément son chef    Aïd Al Adha: 8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées (Akhannouch)    La généralisation de la protection sociale, un levier d'intégration de l'informel    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    La main tendue du Maroc au Liban    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Deux jalons de taille pour marquer la réunion du Conseil de sécurité    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    Botola Pro D1: Les rencontres dominicales sanctionnées par des marques de parité    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    L'examen national unifié du baccalauréat entre les 8 et 12 juin    Le passeport vaccinal prend son envol    Kenza El Ghali: La gestion de la crise sanitaire par le Maroc, un exemple d'efficacité, d' anticipation et de solidarité en Afrique    « Ch'hiwa Bel Khef »: le « Batbout » (VIDEO)    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    La BVC ouvre proche de l'équilibre    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux adopté en commission    La cour constitutionnelle statue sur le nouveau quotient électoral    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Avec un financement MCA : 11 millions de dollars pour la zone industrielle de Bouznika    Botola Pro D1 : la valse habituelle des entraîneurs continue    Khénifra/Service des urgences : une vidéo publiée sur internet fait réagir la Direction régionale de la Santé    Acteur majeur dans le secteur immobilier au Maroc, Sarouty place ses engagements sociétaux au cœur de sa stratégie    Perspectives du secteur agricole sur le continent : La digitalisation technologique, facteur de productivité    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mardi 20 avril    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Secousse tellurique de 3,8 degrés dans la province de Driouch    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La rentrée universitaire prévue pour la mi-octobre
Publié dans Libération le 26 - 08 - 2020

La rentrée universitaire 2020-2021 débutera à la mi-octobre prochain, a annoncé lundi le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Dans un communiqué relayé par la MAP, le département de l'enseignement supérieur a, en effet, fait savoir que les étudiants auront la possibilité de choisir entre l'enseignement à distance ou en présentiel en groupe restreint, relevant que les mesures d'accompagnement des épreuves de la session de printemps seront mises en œuvre à partir du début septembre prochain en vue de clôturer l'année universitaire 2019-2020.
A cet effet, l'enseignement en présentiel sera accompagné par un ensemble de mesures de prévention, en pleine coordination avec les autorités publiques compétentes, afin de renforcer la prévention et la sécurité sanitaire, portant essentiellement sur le port obligatoire des masques à l'intérieur des espaces universitaires, la réduction du nombre des personnes dans les amphithéâtres et les salles, ainsi que la désinfection des espaces de formation et d'enseignement d'une manière continue.
La même source relève que le modèle pédagogique adopté pourrait à tout moment faire l'objet d'adaptation au niveau de chaque université publique, ou établissement d'enseignement supérieur ne relevant pas des universités, établissement d'enseignement supérieur partenaire ou un établissement d'enseignement supérieur privé, en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique et des changements pouvant survenir au niveau de chaque région.
Quant aux modalités de la rentrée universitaire 2020-2021, le ministère a souligné que la pré-inscription des nouveaux étudiants a été initiée à distance via les plateformes électroniques des universités, notant que l'inscription sera progressivement complétée avec la simplification des procédures en vigueur, selon un calendrier annoncé par chaque université séparément.
Parallèlement aux procédures de reprise de l'enseignement, le ministère a fait savoir que l'Office national des œuvres universitaire sociales et culturelles, mène actuellement des travaux avec les autorités publiques compétentes afin de définir les conditions objectives et les formules appropriées pour une ouverture éventuelle des cités universitaires tout en prenant en considération l'évolution de la situation épidémiologique dans chaque région, relève le communiqué.
Les mesures d'accompagnement des épreuves de la session de printemps reportée seront mises en œuvre à partir du début septembre prochain en vue de clôturer l'année universitaire 2019-2020 et ce en appui de la programmation spécifique de toutes les universités publiques, des établissements de l'enseignement supérieur ne relevant pas des universités, des établissements de l'enseignement supérieur partenaires et des établissements de l'enseignement supérieur privés, dans le cadre de leur indépendance et du respect des décisions de leurs organes de décision afin de passer les examens reportés et faire réussir la rentrée universitaire actuelle tout en prenant en considération l'évolution de la situation épidémiologique aux niveaux local, provincial et régional.
La même source note également qu'au niveau des établissements universitaires à accès limité, les connaissances et les compétences seront évaluées à distance. S'agissant des établissements dont l'accès est ouvert, les connaissances et les compétences seront évaluées en présentiel tout en augmentant le nombre des centres d'examens et en les rapprochant des étudiants.
Après avoir salué les efforts déployés par les professeurs chercheurs et les administrateurs lors de la session de printemps, le ministère les a appelés à fournir davantage d'efforts et de mobilisation pour faire réussir cette échéance et affronter cette circonstance délicate que connaît le Royaume à l'instar des autres pays du monde.
« Soyons clair, nous ne contestons pas la décision que le ministère a prise après consultation avec le comité scientifique. Mais nous insistons à ce que sa mise en application soit faite en concertation avec les organismes concernés (conseils de l'université et des facultés) », a mis en exergue Jamal Sebbani, secrétaire général du SNESup dans une déclaration à Libé, soulignant que le plus important est que les examens de septembre et la rentrée universitaire d'octobre prochain se passent dans les meilleures conditions. « Ce qui nous importe, c'est la santé des étudiants, des enseignants et des fonctionnaires durant cette conjoncture difficile », a-t-il précisé.
Concernant l'enseignement à distance, il a estimé qu'il ne pourra jamais remplacer l'enseignement présentiel. «Nous avons eu recours à l'enseignement à distance depuis mars dernier, mais je pense que cet enseignement a des limites ». Et de préciser : « Nous préférons l'enseignement présentiel, mais si la situation épidémiologique exige que nous recourions à l'enseignement à distance en octobre prochain, nous allons nous y plier», a-t-il souligné
Par ailleurs, il a souligné que la crise sanitaire du Covid-19 a mis en lumière les efforts de l'Etat et du secteur public (enseignants, police, autorités, médecins et infirmiers qui sont, dans la plupart des cas, le pur produit de l'enseignement supérieur marocain) dans la lutte contre cette crise, appelant dans ce sens à une véritable réforme de l'enseignement supérieur et du système sanitaire au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.