Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    Vaccination: Le FMI salue les efforts du Maroc    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    AFC Ligue des Champions :Le but de Hamdallah contre Al Sadd    Industrie pharmaceutique : bientôt un institut dédié à la formation professionnelle    Dématérialisation: le BAD électronique, un progrès pour le fret aérien    Humeur : Ambiance à la foi menaçante    Botola Pro D1 « Inwi » (12è journée): Classement    Acheminement des aides alimentaires : l'armée libanaise remercie SM le Roi    Programmes d'appui social: le système de ciblage des bénéficiaires examiné au Conseil de gouvernement prochain    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Maroc: L'indice de production des industries manufacturières en baisse de 6,3% en 2020    La réforme du système national de santé abordée en en conseil de gouvernement    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce dimanche 18 avril    Hakim Ziyech : "Encore beaucoup à faire, mais je vais dans la bonne direction"    Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    DHJ : Le comité directeur reste confiant et prône le maintien de la stabilité !    Tunisie : Durcissement des mesures sanitaires après la flambée des contaminations    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    La directrice du FMI a félicité le Maroc    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Suède fait de nouveau cavalier seul dans sa lutte contre le coronavirus
Publié dans Libération le 01 - 09 - 2020


La Suède, qui a attiré l'attention avec sa stratégie moins stricte face au coronavirus, se retrouve à nouveau isolée dans sa lutte contre l'épidémie, continuant pour l'heure à bouder le masque. Alors que Paris a rendu obligatoire le port du masque dans toutes ses rues, à Stockholm, rares sont ceux qui l'arborent dans les supermarchés, bureaux, bus et métros. Seule une poignée se plie à son usage. Si les autorités sanitaires suédoises le jugent insuffisamment efficace, elles insistent sur le respect de la distanciation sociale et le lavage régulier des mains. "Je trouve cela un peu étrange. En Suède, qui est un petit pays, ils pensent qu'ils savent mieux que le reste du monde", juge Jenny Ohlsson, responsable d'une boutique d'accessoires dans la capitale suédoise, où l'on trouve toutes sortes de masques colorés en tissu. Contrairement aux dispositifs imposés dans le reste de l'Europe, la Suède n'a pas confiné sa population et a maintenu ouverts cafés, bars, restaurants et entreprises, demandant à chacun de "prendre ses responsabilités". Le bilan est contestable: avec plus de 5.800 morts et 84.000 cas, la Suède est parmi les pays les plus touchés relativement à sa population. Mais, contrairement à de nombreux pays d'Europe qui connaissent une recrudescence des nouveaux cas, comme la France, les PaysBas, l'Allemagne ou la Belgique, les données pour la Suède sont en baisse depuis juin. Face à cette tendance, les autorités sanitaires ne voient pour l'instant aucune raison de changer de stratégie, y compris concernant les masques. L'épidémiologiste Anders Tegnell, visage de cette stratégie suédoise assumée, considère que son efficacité reste à prouver. Mal utilisé ou mal manipulé, le masque pourrait aussi contaminer la personne qui le porte, défendt-il. "Il y a au moins trois rapports de poids, de l'Organisation mondiale de la santé, de l'ECDC (agence européenne de la santé) et de The Lancet que l'OMS cite, qui affirment tous que les preuves scientifiques sont faibles", explique le chercheur. KK Cheng, épidémiologiste à l'Institut de recherche appliquée en santé de Birmingham, dénonce lui une logique "irresponsable" et "entêtée". "Si ceux qui pensent comme lui ont tort, cela coûte des vies. Mais si moi j'ai tort, quel dégât est ce que cela fait?", plaide ce partisan du port du masque. Anders Tegnell préfère insister sur la baisse des chiffres depuis l'amélioration des conditions dans les maisons de retraite, qui ont enregistré un grand nombre de décès au début de l'épidémie, conjugué à un respect accru des recommandations comme le télétravail. "Essayer de remplacer ces mesures par des masques ne fonctionnera pas", selon lui. "Plusieurs pays qui ont introduit les masques connaissent maintenant une forte recrudescence", a-t-il déclaré mi-août à la télévision publique. Si les voisins nordiques de la Suède ont aussi longtemps boudé le port du masque, tous ont changé de cap au milieu de l'été. La Finlande recommande désormais le port du masque dans les lieux publics, la Norvège le conseille dans les transports publics de sa capitale Oslo, et le Danemark l'a rendu obligatoire dans les transports publics et les taxis. En juin, une vingtaine de médecins et chercheurs ont signé une tribune dans le quotidien Aftonbladet pour demander à Anders Tegnell et à l'Agence de santé publique suédoise de reconsidérer la politique sanitaire face au masque. Face à cet appel régulièrement répété depuis, les autorités disent "garder un oeil sur" la question et pourraient introduire la mesure si cela était jugé nécessaire. Reste à voir si la transmission du Covid-19 en Suède continuera à diminuer. Devant la boutique de masques de Jenny Ohlsson, Gilbert Sylwander, un Stockholmois de 69 ans, contemple le choix de couleurs qui s'offre à lui. Le sexagénaire dit avoir confiance dans la stratégie conduite par l'agence suédoise de santé publique. Et s'il fallait porter un masque demain ? "Bien sûr que je le ferais", rétorque-t-il, "juste pour être poli vis-à-vis des autres".

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.