Webinaire : La Fondation Attijariwafa bank débat de la protection des données personnelles    Décès de Abderrazak Afilal Une icône du syndicalisme marocain s'en va    Casablanca et Marrakech mises en scène : Innovation Gaming d'inwi    Quel avenir pour les banques publiques ?    Injaz Al Maghrib. Sicom In remporte la compétition (vidéo)    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    Le moment où les joueurs de Berkane ont soulevé le trophée (VIDEO)    Casablanca: grave collision entre une voiture et une grosse moto (VIDEO)    Sahara: Les consulats africains dépriment l'Algérie?    Covid-19: la situation épidémiologique à Casablanca-Settat au cœur du débat    France: le Conseil scientifique annonce des prévisions pessimistes    Edito : Virus nocturne    Oxford Business Group : Comment le coronavirus transformera-t-il le secteur de la santé au Maroc ?    Samsung annonce le décès de son président Lee Kun-hee    Covid-19: décès d'un membre éminent de la Communauté juive marocaine    Marché des capitaux : ce que dit le rapport annuel 2019    Décès du Combattant Abderrazak Afilal    Nouvelle visite au Maroc du président de la Chambre des représentants de la Libye    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    Evolution du Coronavirus au Maroc : 3020 nouveaux cas, 197.481 au total, dimanche 25 octobre à 18 heures    Le Real s'offre le Barça au Camp Nou    Le président algérien à l'isolement après plusieurs cas suspects de coronavirus proches    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Covid-19 au Maroc: 3.020 nouveaux cas confirmés et 2.823 guérisons en 24H    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    Botola: Le Libyen Mohamed Anis Saltou rejoint le FUS    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    L'AMMC décrypte son activité de 2019    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Messi, prié de rester au Barça mais privé de sa garde rapprochée
Publié dans Libération le 25 - 09 - 2020

Enchaîné et esseulé: contraint de rester à Barcelone alors qu'il souhaitait partir, Lionel Messi a perdu à l'intersaison Arturo Vidal et Luis Suarez, ses deux meilleurs alliés du vestiaire.
Ce week-end, l'Argentin affrontera en solitaire le vaste chantier de reconstruction du Barça en Liga. "Des changements profonds": voilà ce qu'avait promis le très critiqué président Josep Maria Bartomeu au sortir de la déroute (8-2) subie le 14 août contre le Bayern Munich en quart de finale de Ligue des champions à Lisbonne.
Mais alors que Messi (33 ans) a lui-même essayé de rompre "unilatéralement" son contrat avant de se raviser, il ne s'imaginait sans doute pas, un mois plus tard, devoir débuter sans sa garde rapprochée la saison de Liga dimanche contre Villarreal (20h00). Lors de ce mercato estival, le Barça s'est d'abord séparé du jeune Brésilien Arthur (Juventus Turin), puis d'Ivan Rakitic (Séville). Des titulaires réguliers du club catalan la saison passée... et des repères en moins pour Messi.
Mardi, c'est le milieu chilien Arturo Vidal (33 ans, 115 sélections) qui a été transféré à l'Inter Milan. Et dans la nuit de mercredi à jeudi, c'est l'avant-centre uruguayen Luis Suarez (33 ans, 113 sélections), grand ami de Messi, qui a été envoyé chez un concurrent direct, l'Atlético Madrid. Un déchirement pour Messi autant que pour Suarez, qui a fait ses adieux au club en larmes, jeudi.
Voisins dans le quartier huppé Castelldefels à Barcelone, Suarez et Messi ont tissé une solide amitié depuis l'arrivée de l'Uruguayen en Catalogne en 2014, et avaient pris l'habitude d'arriver ensemble chaque jour, au centre d'entraînement du Barça. Avec Neymar, entre 2014 et 2017, ils ont formé le fameux trio "MSN", gardant par la suite un groupe de discussion commun sur une messagerie en ligne.
Depuis six ans, Suarez et Messi passent régulièrement leurs vacances ensemble. Et jeudi, l'Argentin a assisté à la cérémonie d'adieux de l'Uruguayen au Camp Nou. "Tout le monde sait la relation que nous avons, +Leo+ et moi. J'ai déjà joué contre lui lors des matches Uruguay-Argentine, nous affronter ne va pas changer les sentiments que nous avons l'un pour l'autre", a lâché l'Uruguayen, les yeux rougis lors de sa cérémonie organisée pour son départ, jeudi. Arturo Vidal s'est également rapproché de Messi à son arrivée au Barça en 2018, et plus encore cette dernière saison.
Le fantasque Vidal a convaincu la "Pulga" (puce, en espagnol) par sa hargne, son esprit positif et entraînant. Messi, pourtant peu loquace sur les réseaux sociaux, s'est même fendu d'un message d'adieu à destination de son ami chilien. Reste à savoir si ces séparations déchirantes scelleront un prochain départ de Messi lui-même, alors que son contrat barcelonais s'achève en juin 2021. Les premiers matches du Barça donneront peut-être des indices sur l'état d'esprit de la superstar argentine et sa compatibilité avec le schéma de jeu du nouvel entraîneur Ronald Koeman: Messi saura-t-il s'associer au mieux avec les Français Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé, ou bien le Brésilien Philippe Coutinho, tous revanchards ? Le scénario de l'apaisement satisferait sans doute toutes les parties: les supporters du Barça adorent l'emblématique N.10 argentin. Sa femme et ses enfants, qui aiment la ville de Barcelone, étaient très attristés à l'idée de partir. "Ça a été un drame. Toute la famille pleurait, mes enfants ne voulaient pas quitter Barcelone ni changer d'école", a confié Messi dans un entretien au média Goal.com début septembre. Et puis Messi peut toujours compter au Barça sur plusieurs piliers du vestiaires, comme Gerard Piqué, son compère des jeunes années du centre de formation catalan, ou bien Jordi Alba, qu'il trouve souvent les yeux fermés sur le terrain. Il y a aussi Pepe Costa, officiellement "team manager" de l'équipe première, mais qui joue en réalité le rôle de confident de Messi. Le "Roi Leo" n'est pas si seul, en fin de compte... Et tout Barcelone espère le voir retrouver le sourire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.