Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Messi, prié de rester au Barça mais privé de sa garde rapprochée
Publié dans Libération le 25 - 09 - 2020

Enchaîné et esseulé: contraint de rester à Barcelone alors qu'il souhaitait partir, Lionel Messi a perdu à l'intersaison Arturo Vidal et Luis Suarez, ses deux meilleurs alliés du vestiaire.
Ce week-end, l'Argentin affrontera en solitaire le vaste chantier de reconstruction du Barça en Liga. "Des changements profonds": voilà ce qu'avait promis le très critiqué président Josep Maria Bartomeu au sortir de la déroute (8-2) subie le 14 août contre le Bayern Munich en quart de finale de Ligue des champions à Lisbonne.
Mais alors que Messi (33 ans) a lui-même essayé de rompre "unilatéralement" son contrat avant de se raviser, il ne s'imaginait sans doute pas, un mois plus tard, devoir débuter sans sa garde rapprochée la saison de Liga dimanche contre Villarreal (20h00). Lors de ce mercato estival, le Barça s'est d'abord séparé du jeune Brésilien Arthur (Juventus Turin), puis d'Ivan Rakitic (Séville). Des titulaires réguliers du club catalan la saison passée... et des repères en moins pour Messi.
Mardi, c'est le milieu chilien Arturo Vidal (33 ans, 115 sélections) qui a été transféré à l'Inter Milan. Et dans la nuit de mercredi à jeudi, c'est l'avant-centre uruguayen Luis Suarez (33 ans, 113 sélections), grand ami de Messi, qui a été envoyé chez un concurrent direct, l'Atlético Madrid. Un déchirement pour Messi autant que pour Suarez, qui a fait ses adieux au club en larmes, jeudi.
Voisins dans le quartier huppé Castelldefels à Barcelone, Suarez et Messi ont tissé une solide amitié depuis l'arrivée de l'Uruguayen en Catalogne en 2014, et avaient pris l'habitude d'arriver ensemble chaque jour, au centre d'entraînement du Barça. Avec Neymar, entre 2014 et 2017, ils ont formé le fameux trio "MSN", gardant par la suite un groupe de discussion commun sur une messagerie en ligne.
Depuis six ans, Suarez et Messi passent régulièrement leurs vacances ensemble. Et jeudi, l'Argentin a assisté à la cérémonie d'adieux de l'Uruguayen au Camp Nou. "Tout le monde sait la relation que nous avons, +Leo+ et moi. J'ai déjà joué contre lui lors des matches Uruguay-Argentine, nous affronter ne va pas changer les sentiments que nous avons l'un pour l'autre", a lâché l'Uruguayen, les yeux rougis lors de sa cérémonie organisée pour son départ, jeudi. Arturo Vidal s'est également rapproché de Messi à son arrivée au Barça en 2018, et plus encore cette dernière saison.
Le fantasque Vidal a convaincu la "Pulga" (puce, en espagnol) par sa hargne, son esprit positif et entraînant. Messi, pourtant peu loquace sur les réseaux sociaux, s'est même fendu d'un message d'adieu à destination de son ami chilien. Reste à savoir si ces séparations déchirantes scelleront un prochain départ de Messi lui-même, alors que son contrat barcelonais s'achève en juin 2021. Les premiers matches du Barça donneront peut-être des indices sur l'état d'esprit de la superstar argentine et sa compatibilité avec le schéma de jeu du nouvel entraîneur Ronald Koeman: Messi saura-t-il s'associer au mieux avec les Français Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé, ou bien le Brésilien Philippe Coutinho, tous revanchards ? Le scénario de l'apaisement satisferait sans doute toutes les parties: les supporters du Barça adorent l'emblématique N.10 argentin. Sa femme et ses enfants, qui aiment la ville de Barcelone, étaient très attristés à l'idée de partir. "Ça a été un drame. Toute la famille pleurait, mes enfants ne voulaient pas quitter Barcelone ni changer d'école", a confié Messi dans un entretien au média Goal.com début septembre. Et puis Messi peut toujours compter au Barça sur plusieurs piliers du vestiaires, comme Gerard Piqué, son compère des jeunes années du centre de formation catalan, ou bien Jordi Alba, qu'il trouve souvent les yeux fermés sur le terrain. Il y a aussi Pepe Costa, officiellement "team manager" de l'équipe première, mais qui joue en réalité le rôle de confident de Messi. Le "Roi Leo" n'est pas si seul, en fin de compte... Et tout Barcelone espère le voir retrouver le sourire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.