Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coronavirus se propage comme une trainée de poudre
Publié dans Libération le 25 - 10 - 2020

Asituation exceptionnelle, mesures exceptionnelles? C'est niet pour le gouvernement marocain. L'adage n'émeut pas l'Exécutif et encore moins la dégradation de la situation sanitaire dans le pays. Pourtant, pour le second jour d'affilée, la barre des 4000 nouveaux cas Covid+ (4045) a été franchie samedi comme annoncé par le ministère de la Santé en début de soirée. Mais le plus inquiétant réside à la fois dans les 699 patients en réanimation, dont 42 sous intubation invasive (30,4% de la capacité de réanimation), un record qui fait peur. Mais aussi dans une courbe de décès en constante augmentation (3.255 décès cumulés). A cela s'ajoute la dissémination express du Sars-Cov2 dans la région de Casablanca Settat.
Dans le centre névralgique du pays, le virus se propage comme une trainée de poudre. Mais en réponse, les autorités sanitaires du pays opposent les mêmes recettes, quand bien même celles-ci ont prouvé leur inefficacité. En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, les mesures de restriction en vigueur dans la préfecture de Casablanca ont été prolongées de 14 jours supplémentaires. En fin à quelque chose près. Puisqu'à partir d'hier soir, et pour les quatre prochaines semaines, dans le Grand Casablanca, Berrechid et Benslimane, il sera interdit de se déplacer de 21h00 à 6h00 du matin, sauf pour des raisons médicales ou professionnelles. Pour les déplacements entre les préfectures et provinces précitées, il faudra se munir d'une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités locales compétentes. En plus de la fermeture des terrains de proximité et des jardins et celle des cafés, restaurants, commerces et centres commerciaux à 20h00. Sans oublier l'arrêt du transport par bus et tramway à 21h00 et la fermeture des marchés de proximité à 15h00.
Bref, rien de nouveau sous le soleil du Grand Casablanca, excepté le début du couvre-feu qui passe donc de 22h00 à 21h00. D'ailleurs, on ne voit pas bien à quoi cela pourrait bien servir. Certes, c'est une belle occasion de passer plus de temps en famille et de diminuer le taux de criminalité nocturne, mais il est difficile de cerner l'intérêt de ces mesures dans le cadre d'une épidémie qui risque de s'accélérer dans les mois à venir. A la différence de la recommandation émanant de la préfecture de Casablanca. Après avoir appelé les fonctionnaires des administrations et les employés des établissements publics de la région de Casablanca-Settat à basculer en télétravail sauf pour les cas où cela s'avère impossible, le wali de Casablanca, Said Ahmidouch, a cette fois-ci dirigé son appel au secteur privé.
Suite à une concertation avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le wali de Casablanca-Settat exhorte les entreprises du secteur privé à passer en mode télétravail et surtout à fournir à leurs salariés les moyens de le faire. En somme, on a l'impression que les décideurs tournent un peu autour du pot. Ils espèrent clairement reconfiner un maximum de personnes sans pour autant l'imposer. Ils font donc appel à la responsabilité civique de chacun, ignorant de fait que c'est exactement à cause du manque de responsabilité civique que nous en sommes là. On ne le répétera jamais assez, l'application des mesures sanitaires et gestes barrières laisse vraiment à désirer. D'autant que les autorités n'y veillent pas vraiment. On est plutôt dans un entre-deux aussi désolant qu'incompréhensible. Décidément, la découverte d'un vaccin est attendue fébrilement tel un super héros qui viendrait nous sauver des méchantes griffes d'un virus qui ne cesse de chambouler et d'ébranler nos certitudes comme celles des scientifiques.
Pour preuve, le débat sur l'hydrochloroquine. Un coup, c'est le remède miracle. Un autre, elle fait plus de mal que de bien. Pis, les porte-parole de ces contradictions ne sont autres que des scientifiques. Ils ont clairement la preuve que ces derniers ne savent pas tout et qu'il existe des sciences molles. Une réalité que l'on a vraiment du mal à avaler tout comme les récentes décisions prises par le gouvernement.
Chady Chaabi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.