Financement de l'Education: TGR explore de nouvelles pistes    "Women Tech" : l'universitaire marocaine Hajar Mousannif remporte le 1er prix    2M : Transformation éminente des programmes d'information (vidéo)    Covid-19 : L'Inde est le premier acheteur de vaccins au monde    CNTSH : Baisse importante du nombre de dons de sang    La FIFA promulgue un nouveau règlement : Instauration d'un congé de maternité de 14 semaines au profit des footballeuses !    USA : Obama, Clinton et Bush promettent de se faire vacciner devant les caméras    Royal Air Maroc couvre le risque Covid-19 dans ses vols à l'international    Relance: Les crédits garantis atteignent 50 MMDH (Benchaâboun)    Auto-entrepreneurs, IR, amnistie fiscale…les amendements acceptés    BAM : la demande bancaire en liquidité totalement satisfaite    Un marocain parmi quatre immigrants arrivés à Mellilia à la nage    Relance post-Covid : Bourita appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité    Coût du vaccin, durée, effets indésirables... Les explications d'un responsable du ministère    Coronavirus : l'OMS affirme « encore longue » la voie vers la fin de la pandémie    Ait Taleb appelle les Marocains à se faire vacciner pour atteindre l'immunité collective    The Banker magazine : Attijariwafa bank élue meilleure banque au Maroc en 2020    Une ONG suisse salue l'opération nettoyage de la zone tampon menée par les FAR    Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La digitalisation, un levier clé pour une montée en gamme de l'industrie agroalimentaire
Publié dans Libération le 25 - 10 - 2020

La digitalisation constitue un levier clé pour les opérateurs nationaux de l'agroalimentaire afin de monter en gamme et pouvoir conquérir de nouveaux marchés à l'export, a souligné, récemment, le directeur général de l'industrie au ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, Ali Seddiki. Considéré comme un vecteur majeur de l'amélioration de la performance des facteurs de production, la digitalisation devient de plus en plus prépondérante dans les industries agroalimentaires dont les clients notamment issus de l'Union européenne exigent des normes de qualité spécifiques, d'où la nécessité du recours aux outils digitaux pour satisfaire certains critères, a-t-il expliqué lors d'un webinaire traitant de la transformation digitale dans le secteur de l'agroalimentaire. Et d'insister "qu'il faut être équipé aujourd'hui" pour une meilleure conformité des produits aux différentes caractéristiques demandées, rappelant l'enjeu de la compétitivité pour le Maroc face à la concurrence, qui appelle à une utilisation accrue de la digitalisation et aux développement des compétences du capital humain, rapporte la MAP.
Au Maroc, il y a des industriels qui ont déjà pris part à cette vague, notamment les secteurs tournés vers l'export qui ont dû s'appuyer sur l'outil digital pour gagner en productivité et s'aligner sur les exigences de leurs clients, a-t-il fait savoir, notant que la digitalisation arrive même dans des secteurs qui était moins prédestinés à opérer ce changement en termes d'organisation, à l'instar du textile, où la tendance de "Fast Fashion" qui connecte les producteurs locaux et les grandes centrales d'achat est installée. Par ailleurs, M. Seddiki a affirmé la volonté du ministère pour encourager le développement de la digitalisation dans l'industrie, rappelant la mise en place du programme Mowakaba porté par Maroc PME pour accompagner les PME industrielles dans la modernisation de leur outil digital. Il a également évoqué l'action de l'Agence de développement du digital (ADD) qui constitue un partenaire de l'industrie dans l'accompagnement pédagogique en termes de digitalisation, mettant en avant le projet de lancement des usines écoles 4.0 qui permettra aux industriels de toucher de près aux outils digitaux y compris ceux opérant dans l'agroalimentaire.
Parlant de l'accessibilité à la digitalisation, le responsable a mis en avant la disponibilité des compétences au Maroc pour accompagner de tels processus, notant qu'il est possible de monter des lignes automatisées, intelligentes et dimensionnées qui correspondent aux besoins de divers opérateurs. Pour sa part, la représentante de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) au Maroc, Hanan Hanzaz, a mis l'accent sur le dernier rapport sur le développement industriel, portant sur l'industrialisation à l'ère numérique, qui examine de manière empirique la validité de trois questions. Il s'agit d'une crainte fréquente qui concerne le fait que les rebots remplaceront les ouvriers des usines, de sorte que l'industrialisation ne créera pas le même nombre d'emplois que par le passé, a-t-elle relevé. La deuxième est que les pays avancés réoccuperont la production précédemment externalisée et la troisième est que le seuil minimum de compétences et de capacités requises pour rester compétitifs dans le secteur manufacturier sera tellement élevé qu'il exclura la plupart des pays de la prochaine phase de la production manufacturière, a-t-elle ajouté.
Le rapport conclut que l'industrialisation reste la principale voie pour un développement réussi, notant que ce rapport a mis l'accent sur les technologies de production numérique avancées qui peuvent accroitre l'efficacité et la productivité des processus de production industriels. De son côté, le président de l'Association des Utilisateurs des Systèmes d'Information au Maroc (AUSIM), Mohamed Saad, a rappelé l'apport significatif de la filière agroalimentaire dans la création du PIB et l'employabilité, représentant ainsi un secteur clé pour le Maroc, soulignant que l'utilisation des technologies digitales disruptives peut permettre de réduire les coûts, améliorer l'accès à l'information et à la connaissance. Et de rappeler dans ce sens le succès de ICOW, une application dédiée aux agriculteurs en Afrique, qui leur fournit des informations et les meilleures pratiques dans leur domaine, appelant au développement des applications similaires destinées aux agriculteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.