Casablanca: Reprise du trafic du tramway au niveau du centre-ville    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    ONU : La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara distribuée aux 193 Etats membres    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Badr Hari refait surface sur Instagram    Mise au point : « L'approche conspiratrice » adoptée par HRW fausse tout    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Arrestation d' un pharmacien pour trafic de psychotropes    L'ambassadrice de l'UE loue la stratégie marocaine en matière de lutte contre la violence à l'égard des femmes    Vaste mouvement parmi les directeurs provinciaux de l'éducation nationale    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Dakhla : «Région de Rêve 2021»    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Quels sont les défis à relever pour garantir le succès de la ZLECAf ?    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Coronavirus : le gouvernement prolonge les mesures de restriction en vigueur de 2 semaines    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    «En 2020, l'offshoring marocain a montré sa capacité exceptionnelle à résister»    La reconnaissance de la marocanité du Sahara est un «développement naturel» de la position des administrations US    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Situé à Casa Anfa : Un Institut «nouvelle génération» sur le digital verra bientôt le jour    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    Médias-Pr. Rachid Lazrak : «Il faut être soit aveugle, soit de mauvaise foi, pour ne pas comprendre comment le Conseil de sécurité voudrait résoudre le problème du Sahara»    Virus Covid mutant: Le Maroc se ferme à l'Australie, le Brésil, l'Irlande et la Nouvelle Zelande    Eliminatoires Afrobasket (Tunisie, 17-21 février 2021) : Stage de l'équipe nationale seniors    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    RNI Academy, une nouvelle structure pour la formation des élus de demain    Euromed : Quel avenir ?    CHAN / Ouganda-Rwanda (0-0) : Un nul en faveur du Maroc    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La hausse des prix des légumes et fruits ralentit en septembre
Publié dans Libération le 25 - 10 - 2020

L'indice des prix à la consommation (IPC) s'est inscrit en hausse pour le deuxième mois consécutif. Selon les données publiées par le Haut-commissariat au plan (HCP), il a connu, au cours du mois de septembre 2020, une légère hausse de 0,3% par rapport au mois précédent. Il s'était orienté en hausse de 1,4% en août dernier.
Soulignons que la hausse de l'IPC enregistrée au cours des deux derniers mois intervient après une série de baisses observées durant les mois de juillet (0,3%), juin (0,3%), mai (0,2%) et avril (0,1%). La variation de cet indice au neuvième mois de l'année actuelle est le résultat de la hausse de 0,5% de l'indice des produits alimentaires et de 0,3% de l'indice des produits non alimentaires, a récemment expliqué l'institution publique.
En août, la variation de l'IPC avait été justifiée par la hausse de l'indice des produits alimentaires (3,4%) et de l'indice des produits non alimentaires (0,1%).
Comme l'a relevé le HCP dans une note d'information relative à l'indice des prix à la consommation du mois de septembre dernier, les hausses des produits alimentaires observées entre août et septembre 2020 concernent principalement les «légumes» (3,7%), les «fruits» (2,1%), le «lait, fromage et œufs » (0,8%), les «viandes» et le «café, thé et cacao» (0,1%). Selon la même source, les prix ont en revanche diminué pour les «poissons et fruits de mer» (4,7%) et pour les «huiles et graisses» (0,2%).
En ce qui concerne les produits non alimentaires, les économistes du Haut-commissariat ont indiqué que la baisse a concerné principalement les prix des «carburants» (1,0%).
A titre de comparaison, les hausses des produits alimentaires observées entre juillet et août 2020 avaient concerné principalement les «fruits» (14,6%), les «légumes» (10,9%), les «poissons et fruits de mer» (6,1%), les «viandes» (1,6%) et le «café, thé et cacao» (0,4%).
Dans une précédente note, le Haut-commissariat avait en revanche relevé une diminution des prix pour les «eaux minérales, boissons rafraîchissantes, jus de fruits et de légumes» (0,6%) et pour le «lait, fromage et œufs» (0,2%).
A cette même période, les statistiques avaient indiqué une hausse au niveau de certains produits non alimentaires. Il s'agissait principalement des prix des «carburants» (0,4%). Il est à noter qu'au cours du mois dernier (septembre), les hausses les plus importantes de l'IPC ont été enregistrées à Safi et Settat (1,4%), à Kénitra, Guelmim et Béni-Mellal (0,9%), à Fès et Marrakech (0,6%), à Meknès et Errachidia (0,5%) et à Agadir (0,4%).
En revanche, des baisses ont été enregistrées à Al-Hoceima avec 0,7% et à Tétouan avec 0,5%. En août, les hausses les plus importantes de l'IPC avaient été enregistrées à Béni-Mellal (2,8%), à Tétouan et Laâyoune (2,2%), à Errachidia (2,0%), à Kénitra et AlHoceima (1,7%), à Agadir, Marrakech, Oujda et Settat (1,5%), à Meknès (1,4%) et à Fès, Tanger et Safi (1,3%).
Comparé au mois de septembre de l'année précédente, il ressort des données statistiques que l'indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 1,4% au cours du même mois de cette année, en raison de la hausse de l'indice des produits alimentaires de 2,9% et de celui des produits non alimentaires de 0,5%, a souligné le HCP.
S'agissant des produits non alimentaires, le Haut-commissariat indique que les variations vont d'une baisse de 1,1% dans les «loisirs et culture» à une hausse de 1,5% dans l'«enseignement». L'institution en déduit que « l'indicateur d'inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de septembre 2020 une baisse de 0,1% par rapport au mois d'août 2020 et une hausse de 0,2% par rapport au mois de septembre2019 ».
Dans sa note précédente, le HCP indiquait que l'indicateur d'inflation sous-jacente avait connu au cours du mois d'août 2020 une augmentation de 0,2% par rapport au mois de juillet 2020 et de 0,6% par rapport au mois d'août 2019.
Il est important de relever que l'IPC n'a connu que des hausses depuis le début de l'année en cours. La première avait été observée au cours du mois de mars dernier. L'indice avait connu une augmentation de 0,4% suite à une hausse de 1,3% de l'indice des produits alimentaires et de la baisse de 0,2% de l'indice des produits non alimentaires.
Dans une note publiée à cette date, les économistes du HCP indiquaient que les hausses des produits alimentaires observées entre février et mars 2020 avaient concerné principalement les «légumes» (6,3%), les «poissons et fruits de mer» (1,9%), les «fruits» (1,7%), les «huiles et graisses» et le «lait, fromage et œufs» (0,4%), les «viandes» (0,3%) et les «boissons non alcoolisées» (0,2%).
Concernant les produits non alimentaires, la baisse avait concerné principalement les prix des «carburants» (6,8%). Quant aux hausses les plus importantes de l'IPC, elles avaient été enregistrées à Settat (0,9%), à AlHoceima (0,8%), à Meknès et Tétouan (0,7%), à Oujda (0,6%), à Marrakech (0,5%) et à Fès, Rabat, Guelmim, et Béni-Mellal (0,4%). En revanche, le Haut-commissariat avait noté une baisse au niveau de Dakhla (0,2%).
Alain Bouithy


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.