John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»    La généralisation de la protection sociale, «une révolution en douceur» (expert indonésien)    Football : douze grands clubs européens lancent la «Super League», un projet qui déchaîne les passions    Météo Maroc: le temps prévu lundi 19 avril 2021    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    Création d'un institut de formation professionnelle    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Le FMI félicite le Maroc    La conjoncture et l'enjeu    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Les dates des premières élections fixées    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le vaccin tant attendu entre impatience et réticence
Publié dans Libération le 11 - 11 - 2020


Au Maroc, le débat prédomine sur les réseaux sociaux comme dans les discussions privées: faut-il se faire vacciner contre la Covid-19 ou pas ? L'opération massive de vaccination contre la Covid-19 qui devrait commencer en décembre et durer quelques mois sera-telle obligatoire ? L'efficacité du vaccin estelle prouvée ? Des questions, des hésitations et des inquiétudes qui ne sont pas purement exclusives aux seuls citoyens marocains. En effet, le débat est mondial. Une récente étude a démontré que le nombre de personnes désireuses de se faire vacciner contre la Covid-19 est en régression. Réalisée récemment par le Forum économique mondial et l'Institut Ipsos, cette étude internationale a révélé que le nombre de personnes désireuses de se faire vacciner contre la Covid-19 est tombé à 73%, soit une baisse de 4 points depuis le mois d'août. Une autre étude du Forum économique mondial et Ipsos réalisée il y a trois mois avait révélé que dans 15 pays, 77% des adultes étaient tout à fait ou plutôt d'accord avec l'affirmation "si un vaccin contre la Covid-19 était disponible, je me ferais vacciner". Les intentions de vaccination ont diminué dans 10 des 15 pays, principalement en Chine, en Australie, en Espagne et au Brésil. Plus de quatre personnes sur cinq en Inde, en Chine, en Corée du Sud et au Brésil déclarent qu'elles obtiendraient un vaccin si celui-ci était disponible, contre un peu plus de la moitié en France et environ deux personnes sur trois aux Etats-Unis, en Espagne, en Italie, en Afrique du Sud, au Japon et en Allemagne. Concernant les raisons avancées pour expliquer cette baisse de confiance dans le vaccin, il y a d'abord l'inquiétude vis-à-vis d'éventuels effets secondaires (34% au niveau mondial). Ensuite, la rapidité des essais cliniques relatifs au vaccin (33%). Un nombre plus faible de personnes disent qu'elles ne pensent pas que celui-ci sera efficace (10%), qu'elles sont contre les vaccins en général (10%) et que le risque de contracter la Covid-19 est trop faible (8%). C'est au Japon (62%) et en Chine (46%) que les inquiétudes concernant les effets secondaires sont les plus fortes. L'inquiétude concernant la rapidité avec laquelle les essais cliniques ont été menés est la plus forte au Brésil et en Espagne (48% dans les deux pays). Parmi ceux qui ne se feront pas vacciner, l'opposition aux vaccins est la plus forte en Afrique du Sud (21%) et en Inde (19%). Sur un autre registre, ladite étude a indiqué que près de la moitié des adultes dans le monde déclarent qu'ils se feraient vacciner dans les trois mois suivant la mise à disposition du vaccin anti-Covid-19 pour tous. Plus des deux tiers le feraient au Mexique (71%), au Brésil (68%) et en Chine (68%), mais moins de quatre sur dix en France et en Espagne (38% dans les deux cas). Jusqu'à 90% des Chinois et 86% des Sud-Coréens déclarent qu'ils se feraient vacciner dès la première année de disponibilité du vaccin, contre seulement 54% des Français. L'OMS a classé les hésitations du public à l'égard de la vaccination parmi les dix ennemis que l'organisation devrait affronter et qui touchent non seulement la santé publique, mais aussi les entreprises et les économies. «Les réserves ou plutôt la peur des vaccins est une tendance mondiale qui ne date pas d'aujourd'hui. Le fiasco de la vaccination contre la grippe H1N1 en 2009 a donné un coup de fouet à cette tendance en semant plus de troubles dans la population. En effet, trop de confusion et trop de flou résultent de la profusion d'articles, de rapports et d'études aux antipodes de la réalité scientifiquement établie. Même le personnel soignant est victime de cette littérature souvent non validée par les pairs», nous a indiqué M.M, médecin généraliste casablancais. Et de poursuivre : «Souvent, les experts et les sociétés savantes émettent des réserves à propos des résultats des études concernant les vaccins puisqu'ils pensent que rien n'est sûr du fait que la vérité scientifique est en constante évolution». Concernant le lancement d'une opération massive de vaccination contre la Covid19 au Maroc annoncée dernièrement par le Souverain et qui va donner la priorité au personnel de la santé, aux autorités publiques ou encore aux forces de sécurité et autres personnels de l'éducation nationale, sans oublier les personnes âgées ou vulnérables, notre interlocuteur nous a affirmé qu'il s'agit bien du vaccin chinois de Sinopharm qui dispose d'un institut de recherche pharmaceutique appliquée et d'un institut de conception technique, tous deux occupant une position de leader en Chine. Il a également présidé à la définition de plus de 530 critères techniques nationaux, parmi lesquels le vaccin EV71. «Le vaccin de ce groupe reste le meilleur puisqu'il est réalisé selon des méthodes traditionnelles et qu'il n'a pas été le fruit de manipulations génétiques comme les vaccins russe ou britannique», nous a révélé M.M. Et de poursuivre : «Ce vaccin a déjà été testé sur le personnel du groupe qui s'élève à 128.000 employés et sur un million de personnes de par le monde». Rappelons à ce propos qu'une partie de ces essais de phase 3 ont eu lieu au Maroc. 600 volontaires y auraient participé. «Ces premiers essais au Maroc ont été concluants selon les témoignages de plusieurs participants qui ont affirmé que jusqu'à présent, ils n'ont rien ressenti comme effets secondaires indésirables. Il faut souligner, cependant, que l'opération de vaccination massive demandera beaucoup de travail et d'organisation. Il est vrai que le Maroc a une très bonne expérience en la matière (campagne de vaccination des enfants), mais il y a aujourd'hui un défi logistique de taille à relever puisque le vaccin exige des températures très basses», a conclu M.M.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.