Du nouveau dans la longue histoire de Othman Benjelloun et de son groupe avec la Chine    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Le Cameroun est prêt    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    Transport de marchandises dangereuses : le Maroc et l'Espagne signent un contrat de jumelage    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sagesse et fermeté
Publié dans Libération le 15 - 11 - 2020


Mohamed Benarbia
Nous ne sommes pas des va-t-en-guerre. Loin s'en faut. La sagesse et la sagacité dont a fait preuve le Maroc doivent servir d'exemple de par le monde.
Mais trop, c'est trop. D'autant plus que les tristes gigotements et autres piteux trémoussements visaient à empêcher la libre circulation des personnes et des marchandises dans une zone tampon que les pantins disaient, sans vergogne, « territoires libérés ».
Sans foi ni loi, comme cela leur ressemble trop, ils se sont établis à embrigader femmes et enfants en bas âge. Des agissements qui n'étaient certainement pas faits pour cacher leur jeu.
Si El Guerguarat les intéresse à ce point, c'est parce que la situation qui y régnait n'arrangeait pas les intérêts de leurs chefs et autres commanditaires trop intéressés qu'ils sont par des trafics de tous genres, armes et drogue, entre autres.
La leçon servie par le Maroc est on ne peut plus magistrale. On ne badine pas avec la souveraineté du Royaume. Sagesse n'a jamais été synonyme de faiblesse.
Le Maroc a laissé toute latitude à la Minurso pour faire le boulot avant de passer à l'acte pour prendre les choses en main et pour que l'ordre règne de nouveau.
Vite fait et bien fait. Une action aussi rapide, aussi efficace et tout aussi clean. Les visées des marionnettes et des marionnettistes tombent à l'eau.
Les réactions qui s'en sont suivies ne se sont pas fait attendre. Et, en toute logique, en faveur du Maroc. De la justesse d'une cause donc.
Il y en a une, cependant, qui friserait le ridicule pour ne pas dire plus. Celle émanant d'Alger qui « appelle les parties à faire preuve de sagesse ». Pitoyable et vaine tentative pour faire admettre que l'Algérie n'est pas partie dans un conflit qu'elle a été la première à confectionner et à alimenter.
Cette Algérie voisine qui semble avoir trop de mal à faire avec une vacance du pouvoir qui a trop duré n'a-t-elle pas été en mesure d'opprimer de la manière la plus barbare qui soit des centaines d'Algériennes et d'Algériens dont le seul tort est d'avoir fait part d'aspirations à une Algérie digne des sacrifices consentis par les Algériens et coupant court avec les pratiques d'un régime dans lequel ils ne se retrouvent absolument pas ?
Et c'est cette même Algérie qui, au lendemain du départ de l'ex-président s'est adonnée à une espèce de chasse aux sorcières qui sonne plutôt comme des règlements de compte.
Et c'est encore la même Algérie qui gratifie, à bras-le-corps, des journalistes et autres activistes et internautes de longues années de prison parce qu'ils ont refusé de caresser la bête dans le sens du poil.
Que l'on ne vienne surtout pas nous dire que c'est cette même Algérie n'a pas vu des dizaines de pantins sortir de chez elle, avec véhicules et autres engins et armes pour se pointer à El Guerguarat...
Et ce n'est sûrement pas pour rien que le Secrétaire général de l'ONU a désigné notre voisin de l'Est comme partie prenante dans un conflit des plus artificiels.
Mais pourquoi, bon Dieu, persiste-t-on autant à ignorer une histoire commune et à s'opposer à la réalisation de ce grand rêve qu'est le Grand Maghreb ? Pourquoi diable dilapide-t-on argent et moyens, dans une fausse cause perdue à l'avance, qui doivent plutôt profiter à un peuple frère qui sait pertinemment à quel point sa terre est riche, mais, par malheur, d'une richesse qui n'a d'égale que la pauvreté d'esprit de ses décideurs?
Notre noble cause à nous est celle de tout un pays, dans toutes ses composantes : Roi, gouvernants et gouvernés. Alors que de l'autre côté, cela a tout l'air d'un business fécond dont tire profit une oligarchie qui fait de l'intérêt du pays le cadet de ses soucis.
Par Mohamed Benarbia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.