Quand le Maroco-Allemand, Mohamed Hajib, condamné pour terrorisme, faisait l'apologie des attentats-suicides    La CNSS va donner des indemnités aux salles de sport    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Impots: la DGI fait une annonce destinée aux contribuables    Irak : le pape célèbre une messe devant des milliers de fidèles    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Les sociétés de distribution sur la sellette    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    Une semaine sous le signe de la stabilité    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    Armée américaine et insurgés du Capitole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Driss Lachguar : Le Maroc n 'acceptera aucune provocation portant atteinte à son intégrité territoriale
Publié dans Libération le 15 - 11 - 2020

Comme à l'accoutumée lorsqu'il s'agit des causes nationales, l'USFP (ainsi que ses cadres, ses organisations parallèles et ses parlementaires) s'est mobilisé pour soutenir l'intervention des Forces Armées Royales à El Guerguarat en vue de mettre fin aux menaces et manœuvres des séparatistes et de leurs commanditaires.
Ainsi, le Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, a-t-il affirmé dans une déclaration à Hespress que « le Maroc n'acceptera aucune provocation portant atteinte à son intégrité territoriale ». Le dirigeant ittihadi a expliqué que les manœuvres dilatoires des séparatistes sont dues principalement aux acquis réalisés par le Maroc depuis les années 90 concernant l'affaire du Sahara marocain tant au niveau africain qu'international et à l'adhésion de la communauté internationale à une solution politique et réaliste à ce conflit artificiel, tout en soulignant que ces provocations ont pris, depuis le 21 octobre dernier, une autre dimension quand le Polisario a imposé le fait accompli en envoyant, avec l'assentiment du régime algérien, des coupeurs de route pour bloquer le passage vital d'El Guerguarat reliant le Maroc à la Mauritanie et aux autres pays de l'Afrique de l'Ouest et s'y installer définitivement. Selon Driss Lachguar, «le dernier discours Royal à l'occasion de la Marche Verte nous a rassurés» sur le fait que le Maroc agit avec sagesse et retenue, mais aussi avec fermeté face aux provocations des séparatistes, soulignant que «le Maroc n'abandonnera aucun pouce de son territoire et n'acceptera aucune provocation qui porte atteinte à son intégrité territoriale».
Le dirigeant socialiste a mis en avant le fait que l'intervention des FAR à El Guerguarat visait à protéger les frontières de notre pays avec le voisin mauritanien et également à protéger le cessez-le-feu, car les ennemis du Maroc voulaient saper l'accord conclu en 1991 et imposer un état de fait durable dans la zone tampon qui est une partie intégrante du Sahara marocain mise par notre pays sous le contrôle de l'ONU en vertu de l'accord de 1991, afin de permettre à la MINURSO de veiller au cessez-le-feu. « C'est pourquoi l'Union socialiste des forces populaires a toujours exprimé son soutien et son adhésion à toutes les actions ou initiatives Royales visant la défense de notre unité territoriale», a avancé Driss Lachguar, tout en appelant «à plus de vigilance et de prudence» et «à une mobilisation nationale» pour faire avorter «tous les complots et manœuvres des ennemis du Maroc».
Par ailleurs, il n'a pas exclu dans une déclaration à nos confères d'Al Omk Al Maghrebi, le fait qu'il y aura "d'autres décisions maladroites de la part du Polisario, vu les revers successifs qu'il a subis au niveau du Conseil de sécurité de l'ONU, et depuis le retour du Maroc à l'Union africaine et l'ouverture de consulats au Sahara marocain par plusieurs pays". Et d'ajouter que les décisions prises par les séparatistes sous l'effet de l'hystérie ne seront sans aucun doute pas rationnelles, soulignant que «toutes les manœuvres désespérées du voisin oriental du Royaume tomberont à l'eau, grâce à la présence d'un front national fort sous la direction de S.M le Roi Mohammed VI ». Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a, pour sa part, salué l'intervention professionnelle et rapide des FAR qui a permis de rétablir l'ordre au niveau du passage frontalier d'El Guerguarat. «Après avoir fait preuve de la plus grande retenue face aux provocations dangereuses et inacceptables des milices du Polisario dans la zone tampon, à El Guerguerat au Sahara marocain, notre pays n'a eu d'autre choix que d'assumer ses responsabilités afin de mettre fin au blocage de ce passage et de rétablir la liberté de mouvement civil et commercial», a mis en exergue Choukrane Amam, président du Groupe socialiste lors d'une réunion tenue vendredi dernier à la Chambre des représentants. Et de saluer «l'action forte et décisive de notre pays contre les manœuvres inacceptables des milices du Polisario en parfaite harmonie avec la légalité internationale », ainsi que le professionnalisme de l'armée marocaine qui a mené une intervention selon des règles d'engagement claires prescrivant d'éviter tout contact avec les personnes civiles et le recours à l'usage des armes qu'en cas de légitime défense.
Le président du Groupe socialiste a souligné la clarté de la position de notre pays et son action pour le maintien de la paix comme en atteste le Plan d'autonomie proposé par le Maroc pour régler une fois pour toutes l'affaire du Sahara marocain. Lequel plan a été soutenu par le Conseil de sécurité et la communauté internationale. Néanmoins, le Maroc a le droit de défendre ses droits légitimes et l'intégrité de son territoire face aux menaces et aux manœuvres des ennemis.
La Chabiba ittihadia, a, pour sa part, soutenu l'intervention de l'armée marocaine à El Guerguarat, soulignant, dans un communiqué rendu public vendredi dernier son « attachement à la marocanité du Sahara » et annonçant « sa participation inconditionnelle à toutes les initiatives que le Maroc prendra afin de faire face à toutes les tentatives portant atteinte à la sécurité et à la stabilité de nos provinces du Sud ». La Chabiba a également exprimé son appui à l'appel de la direction de l'USFP à former un front national transcendant toutes les considérations politiques afin de soutenir toutes les initiatives prises par notre pays pour défendre son intégrité territoriale. Elle a, dans ce sens, exhorté les citoyens à se méfier des fake news qui circulent sur les médias sociaux.
La Chabiba va également mener une campagne auprès de toutes les organisations internationales de jeunesse (dont elle fait partie) pour défendre la légitimité des décisions du Maroc. Quand à l'Organisation socialiste des femmes ittihadies (OSFI) elle a dénoncé les agissements irresponsables des miliciens du Polisario et de leurs commanditaires, tout en saluant l'intervention des FAR pour mettre fin au blocage du passage d'El Guerguarat conformément à la légalité internationale. «L'OSFI réitère son adhésion consciente et responsable à toutes les initiatives du Maroc et de son Souverain visant à protéger le territoire national et à défendre nos frontières et la marocanité de nos provinces sahariennes », a conclu l'OSFI dans un communiqué de presse.
Mourad Tabet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.