MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    C'est parti pour la campagne de vaccination    BAM: Le dirham se déprécie de 0,67% face à l'euro    Dialogue inter-libyen: Les parties s'approchent d'un accord sur les postes de souveraineté    Bientôt des zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat    Le Crédit Agricole du Maroc affirme son soutien total à la filière céréalière    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    Suspension des cours : le ministère de l'Education nationale dément les « Fake news »    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    Attijariwafa bank, premier contributeur aux dispositifs d' accompagnement et de soutien aux TPME    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Evolution du coronavirus au Maroc : 1138 nouveaux cas, 464.844 au total, vendredi 22 janvier 2021 à 18 heures    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Produits industriels : nouvelles normes d'application obligatoire pour le contrôle de conformité    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UE souhaite améliorer le mécanisme des retours au Maroc des migrants irréguliers
Publié dans Libération le 02 - 12 - 2020


L' Union européenne veut améliorer la coopération avec le Maroc pour le retour de ses migrants illégaux et discuter en parallèle de la facilitation des visas, a indiqué mardi à Rabat la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson. "Je suis là avec un mandat pour négocier les réadmissions et la facilitation des visas, nous verrons comment les discussions se passent", a-t-elle dit au cours d'un point de presse au début d'une visite officielle de deux jours. "L'Europe vieillissante a besoin de main-d'œuvre, et les arrivées irrégulières font peur aux citoyens européens (...): Pour moi, avoir moins d'arrivées irrégulières et renvoyer ceux qui ne sont autorisés à rester sont étroitement liés à la facilitation des visas et à la migration légale", a-t-elle expliqué. En pleine crise migratoire aux îles Canaries, sa première visite au Maroc vise aussi à "continuer les discussions" sur les mécanismes de réadmission lancée par le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, la semaine dernière lors d'une visite à Rabat. Les arrivées illégales dans l'archipel espagnol situé au large des côtes nordouest de l'Afrique "ont augmenté de plus de 1000%" cette année, "il semble que plus de la moitié des migrants soient marocains et il est important de savoir comment faire en sorte qu'ils rentrent", a dit la commissaire. Ylva Johansson qui compte aussi discuter avec les autorités marocaines de leurs "besoins" en termes de gestion migratoire et des "moyens nécessaires pour des bénéfices partagés" a déclaré mardi à Rabat, à l'issue d'une réunion avec le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, que le Maroc est un partenaire "très fiable" avec lequel l'Union européenne (UE) souhaite poursuivre le partenariat privilégié qui les lie. "Nous avons une très bonne coopération et un partenariat très privilégié avec le Maroc", a-t-elle ajouté. Ylva Johansson, qui effectue une visite au Maroc avec son homologue à la politique de voisinage et d'élargissement, Oliver Varhelyi, a exprimé à cette occasion la volonté de l'UE de voir "ce bon partenariat" se poursuivre et se renforcer, au-delà des questions sécuritaires et de migration. Abordant la question migratoire devant la presse, la responsable européenne a affirmé que si la migration est un phénomène normal, il faut toutefois le "gérer ensemble" et ce, dans le cadre "d'un partenariat étroit et mutuellement bénéfique". La commissaire, qui a dit vouloir "œuvrer encore plus étroitement" avec le Royaume, a fait part de sa disposition à apprendre de l'expérience marocaine dans le domaine, tout en étant ouverte aux autres expériences. Elle a souligné dans ce cadre l'importance de "travailler de près" avec les Etats membres de l'UE sur les questions de la migration, dans le cadre d'une approche "pragmatique" et "d'une coopération inclusive avec le Maroc et tous les Etats membres". Ylva Johansson a saisi l'occasion pour saluer les efforts "énormes" entrepris par le Maroc dans la gestion de la question migratoire. Depuis 2018, le Maroc a reçu 343 millions d'euros d'aides européennes sur divers programmes (formation de la police, éducation, etc.), selon les données publiées mardi. L'Union européenne voit chaque année entre deux et trois millions d'arrivées régulières (travailleurs, étudiants ou réfugiés) depuis les différents pays du monde. Environ la moitié de ceux qui entrent de façon légale repartent. L'an dernier, il y a eu environ 100.000 décisions d'expulsion, dont environ le tiers a été suivi d'un retour effectif, le plus souvent vers l'Ukraine et les Balkans, selon les chiffres communiqués mardi. Yvla Johansson, qui pilote la réforme du pacte migratoire européen, plaide pour une efficacité accrue dans les retours des migrantsillégaux versleur pays d'origine et considère comme une priorité d'obtenir de "bons accords de réadmission".

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.