Driss Lachguar se réunit avec la Commission provinciale des élections à El Jadida    Prévisions météorologiques pour le lundi 1er mars 2021    El Othmani rend visite à Ramid après une opération chirurgicale réussie    Covid 19: Décès de l'acteur égyptien Youssef Chaabane    Ligue des Champions / WAC-Kaizer (4-0) : Le Wydad... un match de référence !    IRT-MCO (1-2) : Une victoire pour se relancer !    Démission de Azami Idrissi des instances dirigeantes du PJD : le parti dit niet    Vaccination anti-Covid : Le Maroc toujours dans le top 10 mondial    Ligue des champions : le Wydad écrase les Sud-africains de Kaizer Chiefs (4-0)    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    Cannabis : La Tunisie emboîte le pas au Maroc    Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Participation du Maroc au Championnat d'Afrique de cyclisme en Egypte    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Signature d' une convention de partenariat entre le ministère de la Justice et la CNDP    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    Syrie : Biden entre en guerre    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Dakhla : L'ASMEX se dote d'une délégation régionale    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Victoire in extremis du HUSA, les FAR et le Chabab se neutralisent    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    Transavia annonce le lancement d'une nouvelle ligne aérienne entre le Corse et le Maroc    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Appel à Biden pour appuyer la décision américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    HPS: des revenus en hausse en dépit de la crise    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Marrakech se dote du premier radiotélescope au niveau national    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ajustement à la baisse des estimations de la production mondiale de céréales
Publié dans Libération le 28 - 12 - 2020


L' Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a de nouveau revu à la baisse ses prévisions concernant la production céréalière mondiale en 2020. Selon les nouvelles prévisions de l'agence onusienne, publiées dans le «Bulletin de la FAO sur l'offre et la demande de céréales», la production céréalière mondiale au titre de l'année en cours devrait s'établir à 2742 millions de tonnes, soit une hausse de 1,3% par rapport à la production de 2019. Bien qu'ajustée à la baisse, la production céréalière «représente tout de même un niveau record», a souligné l'institution internationale dans un communiqué publié en début de mois. Dans son rapport, il ressort également des nouvelles prévisions que «la production mondiale de céréales secondaires devrait s'élever à 1470 millions de tonnes, tandis que les volumes de production mondiaux de blé et de riz devraient atteindre respectivement 761,7 et 508,4 millions de tonnes», a affirmé l'agence des Nations unies. D'après la Division des marchés et du commerce de la FAO, la production céréalière totale des 51 pays à faible revenu et à déficit vivrier devrait progresser cette année pour s'établir à 496,3 millions de tonnes. Grâce aux volumes considérables produits en Afrique australe et en Extrême-Orient, elle devrait ainsi accroître d'environ 7% de plus que la moyenne des cinq dernières années, a-t-elle relevé dans son rapport trimestriel intitulé «Perspectives de récoltes et situation alimentaire». Le document a toutefois prévenu que «les besoins d'importations de céréales devraient atteindre 73,9 millions de tonnes pendant la campagne de commercialisation 2020-2021», précisant que cette hausse résulte principalement des besoins accrus des pays d'Afrique subsaharienne. S'il est établi que le temps sec, imputable notamment au phénomène météorologique La Niña, a quelque peu dégradé les conditions de culture aux Etats-Unis d'Amérique, l'organisation internationale a tout de même remarqué qu'«à plus long terme, dans l'hémisphère Nord, les semis de blé d'hiver ont commencé et, dans plusieurs grands pays producteurs, la superficie qu'ils occupent devrait croître sous l'effet de prix rémunérateurs». Par ailleurs, tout semble indiquer que les prévisions tablent désormais sur une utilisation mondiale des céréales de l'ordre de 2744 millions de tonnes en 2020- 2021, soit une hausse de 1,9% par rapport à 2019-2020, a relevé la FAO. Cette variation résulterait de «l'augmentation prévue de l'utilisation du maïs et du sorgho dans l'alimentation animale en Chine, ainsi que d'un accroissement de la production d'éthanol à partir du maïs au Brésil et aux Etats-Unis d'Amérique», a expliqué l'organisation. S'agissant des stocks mondiaux de céréales à la clôture des campagnes de 2021, ils devraient tomber à 866,4 millions de tonnes, selon les économistes de l'agence. «Ce qui se traduirait par un rapport stocks/utilisation de 30,7% à l'échelle mondiale - soit le niveau le plus bas en cinq ans, mais ce qui demeure tout de même un ratio relativement satisfaisant», a souligné la FAO dans un communiqué. Quant aux échanges mondiaux de céréales en 2020-2021, les données recueillies montrent qu'ils devraient dépasser de 3,4% ceux de l'année dernière pour atteindre 454,6 millions de tonnes. Une évolution que l'organisation attribue essentiellement aux ventes de maïs des Etats-Unis qui sont plus fortes que prévu et aux volumes d'achat toujours importants de la part de la Chine. A titre de rappel, en novembre 2020, l'indice FAO des prix des céréales a progressé de 2,5% par rapport à octobre et a atteint une moyenne supérieure de 19,9% à celle enregistrée en novembre 2019. Selon la FAO, «les prix à l'exportation du blé ont augmenté, face à des perspectives de récolte moins bonnes en Argentine, tout comme les prix du maïs, en raison de l'ajustement à la baisse des prévisions de production aux EtatsUnis d'Amérique et en Ukraine ainsi que des vastes quantités achetées par la Chine». Quant aux cours internationaux du riz, il ressort des chiffres publiés par l'agence onusienne qu'ils se sont maintenus pendant le mois dernier.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.