L'ONMT part à la conquête du Moyen-Orient    RAM : Abdelhamid Addou rejoint le conseil des gouverneurs de l'IATA    Algérie : un parti d'opposition dénonce une répression d'une « extrême violence » à l'égard des manifestants    Botola Pro : Le Hassania Agadir s'impose à domicile face au Youssoufia Berrechid    Hervé Renard : "On m'a promis l'enfer avec les Lions de l'Atlas"    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Industrie automobile, l'embellie se concrétise !    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Israël devrait-il se méfier de la scène que le Qatar donne à Haniyeh, alors que la confrontation avec le Hamas entre dans son huitième jour?    Tourisme : Adel El Fakir lance une offensive de charme au Moyen-Orient    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    Algérie : garde à vue prolongée pour une journaliste, arrêtée lors de la manifestation du vendredi    Nouvelles frappes aériennes d'Israël contre Gaza, électricité coupée    Hakima Yahya, directrice du LNPS : l'institut a étoffé ses dispositifs, ses mécanismes ainsi que ses plates-formes    Cette souffrance silencieuse et invisible de notre jeunesse    Liga : Dimanche prochain, aura lieu la bataille de Madrid pour le titre !    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Centre national de l'arganier : Les travaux seront lancés cette année    Nomination : Un nouveau PDG à Philip Morris International    Covid-19 : l'Algérie annonce une réouverture partielle de ses frontières malgré le contexte sanitaire difficile    Tourisme : les opérateurs broient toujours du noir    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Solidarité avec la Palestine : Arrivée des lots d'aide marocaine    Tanger: interpellation de deux individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Edito : Piqures de rappel    Espagne: Le Salon international du tourisme de Madrid, du 19 au 23 mai en présentiel    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    Variant indien : Le gouvernement britannique rassure quant à l'efficacité des vaccins    Une face cachée de la France au sujet du conflit israélo-palestinien [Vidéo]    Chelsea défait en finale par Leicester    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONCF table sur un chiffre d' affaires de 3,1 MMDH en 2021
Publié dans Libération le 28 - 12 - 2020


L'Office national des chemins de fer (ONCF) prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de dirhams (MMDH) et desinvestissements de 2,7 MMDH, au titre de l'année 2021, a indiqué récemment son directeur général Mohamed Rabie Khlie. Intervenant lors du Conseil d'administration de l'Office, M. Khlie a précisé que les budgets d'exploitation et d'investissements 2021 ont été élaborés "en tenant compte des orientations de la circulaire du ministère des Finances en termes de relance économique post-Covid-19" et s'appuient sur "les hypothèses de reprise progressive des activités Voyageurs", grâce notamment à la campagne imminente de vaccination, ainsi que sur la continuité de la croissance pour les activités fret et logistique, rapporte la MAP. Le Conseil d'administration de l'Office, tenu en mode visioconférence sousla présidence du ministre de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara, a été également l'occasion de revenir sur les réalisations de l'année 2020. Cité dans un communiqué de l'Office, le directeur général a ainsi rappelé que l'année avait certes démarré sur une croissance remarquable et à deux chiffres de l'ensemble de sesindicateurs d'activité Voyageurs, durant le premier trimestre de l'année en cours (du 1er janvier au 20 mars). "Pas moins de 8,8 millions de clients ont choisi le train pour leurs déplacements, soit une hausse de 11% par rapport à la même période de l'année 2019 et les trains ONCF, tous types confondus, ont affiché une régularité globale de 95%", a-til soutenu. Pour ne citer qu'Al Boraq, le nouveau-né de l'offre ferroviaire nationale qui vient juste de souffler sa deuxième bougie, avait entamé l'année avec "tous les voyants au vert", a-t-il poursuivi, notant que pour la seule période entre le 1er janvier et le 20 mars 2020, le nombre de ses clients a augmenté de 28% en comparaison avec l'année précédente et ses trains ont affiché plus de 97,4% de régularité. Les autres composantes de l'offre Voyageurs, aussi bien pendulaire qu'inter-city, avaient également démarré l'année 2020 sur un rythme de croissance trèssatisfaisant, a précisé le directeur, soulignant que la malvenue de la crise sanitaire a freiné le trend haussier prometteur, enregistré au cours du 1er trimestre, impactant clairement les performances de cette activité. Et de relever que face à cette conjoncture exceptionnelle, l'ONCF a été amené à se réinventer et d'innover pour progresser tout en s'engageant à agir autrement et plus efficacement vis-à-vis de ses parties prenantes. "L'enjeu a été pour l'ONCF de participer pleinement à l'effort de notre pays, danssa lutte anti-Covid, de respecter scrupuleusement les mesures sanitaires tout en limitant au maximum l'impact de la pandémie sur le secteur", a-t-il souligné. Pour ce qui est de l'activité fret et logistique, au moment où la crise sanitaire était en train d'impacter lourdement plusieurs secteurs d'activité, elle a pu globalement se démarquer en faisant preuve de plus de résilience et en enregistrant une amélioration soutenue de ses performances et en l'inscrivant dans une tendance haussière. En effet, et pour répondre à la demande de ses clients, une organisation alliant continuité du trafic de marchandises et sécurité des circulations, a permis aux trains fret de continuer à circuler à un rythme renforcé tout en enregistrant une amélioration notable de leurs indicateurs, en termes de nombre, capacité, consistance et régularité. Et de souligner que tous les moyens humains et matériels ont été ainsi mobilisés, dans le respect strict des normes sanitaires, pour assurer l'acheminement et l'approvisionnement, entre autres, des produits de première nécessité, vers les différentes régions du Royaume. "A titre d'exemple, pour la seule période entre le 12 mars et fin mai 2020, ce ne sont pas moins de 6 millions de tonnes de marchandises qui ont été transportées et 4400 trains de marchandises diverses et de phosphates qui ont circulé avec plus de 12 points de gagnés en termes de régularité", fait savoir M. Khlie. Et de noter que malgré la réduction du trafic Voyageurs, l'ONCF prévoit une baisse du chiffre d'affaires 2020 limitée à 30% grâce à la résilience des activités Fret et phosphates. En parallèle, l'Office a engagé un plan ambitieux d'optimisation de ses charges ayant permis d'atténuer le poids de cette baisse du chiffre d'affaires. En terme d'investissement, l'ONCF s'est limité à l'achèvement des opérations en cours, et aux projets de maintien de la sécurité et de la qualité de service. Enfin, le directeur a tenu également à rappeler les grandes lignes du plan de relance de l'activité ferroviaire, post-Covid. Il sera essentiellement axé sur la réadaptation de la stratégie en tenant compte des changements, l'accélération de la transformation digitale, la redynamisation des activités clés, le renforcement de la synergie du Groupe ONCF, la promotion d'un écosystème autour du ferroviaire et la rénovation de la chaîne de valeur industrielle. Pour sa part, M. Amara a rappelé le contexte inédit dans lequel intervient ce Conseil, à savoir une pandémie qui continue de frapper de plein fouet le monde entier, mettant à rude épreuve les systèmes sanitaires, économiques et financiers les plus robustes. "Toutefois, grâce à l'approche proactive de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, des mesures préventives et courageuses ont permis à notre pays de maintenir la situation sous contrôle, et la clairvoyante politique d'anticipation du Souverain a encore une fois positionné le Royaume en pole position, dans la course vers la vaccination des citoyens, présageant l'imminence de la sortie de ce triste épisode pandémique", a souligné le ministre. Toutefois, M. Amara n'a pas manqué de rappeler que la crise sanitaire a eu de "lourdes répercussions sur différents secteurs, dont celui des transports, de par les mesures préventives décrétées par notre pays pourstopper la propagation du virus, imposant la limitation de la mobilité des personnes". Le secteur ferroviaire qui n'a pas échappé à cesimpacts, en a bien évidemment ressenti les effets. Mais force est de constater que dans ce contexte inédit, "l'ONCF a su faire montre de résilience, d'adaptabilité et poursuit fermement la mise en œuvre des préalables de la réforme de son modèle économique pour assurer une meilleure pérennité et soutenabilité à ce secteur vital, comme tracé au niveau du protocole d'accord régissant les relations Etat-ONCF pour la période 2019- 2025", a fait remarquer le ministre. Les travaux de ce Conseil ont été consacrés à l'approbation des budgets 2021, l'examen de l'état d'avancement des chantiers inscrits dansle cadre du protocole d'accord Etat-ONCF ainsi que des projets de développement du réseau ferré national.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.