Driss Lachguar se réunit avec la Commission provinciale des élections à El Jadida    Prévisions météorologiques pour le lundi 1er mars 2021    El Othmani rend visite à Ramid après une opération chirurgicale réussie    Covid 19: Décès de l'acteur égyptien Youssef Chaabane    Ligue des Champions / WAC-Kaizer (4-0) : Le Wydad... un match de référence !    IRT-MCO (1-2) : Une victoire pour se relancer !    Démission de Azami Idrissi des instances dirigeantes du PJD : le parti dit niet    Vaccination anti-Covid : Le Maroc toujours dans le top 10 mondial    Ligue des champions : le Wydad écrase les Sud-africains de Kaizer Chiefs (4-0)    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    Cannabis : La Tunisie emboîte le pas au Maroc    Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Participation du Maroc au Championnat d'Afrique de cyclisme en Egypte    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Signature d' une convention de partenariat entre le ministère de la Justice et la CNDP    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    Syrie : Biden entre en guerre    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Dakhla : L'ASMEX se dote d'une délégation régionale    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Victoire in extremis du HUSA, les FAR et le Chabab se neutralisent    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    Transavia annonce le lancement d'une nouvelle ligne aérienne entre le Corse et le Maroc    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Appel à Biden pour appuyer la décision américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    HPS: des revenus en hausse en dépit de la crise    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Marrakech se dote du premier radiotélescope au niveau national    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ventes des secteurs aéronautique et textile restent à la peine
Publié dans Libération le 06 - 01 - 2021


Le déficit commercial du Maroc s'est allégé de 26,2% (49.166MDH) au terme des onze premier mois de l'année 2020, a annoncé l'Office des changes dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs de novembre 2020. Il faut dire que les importations et les exportations de marchandises ont enregistré en glissement annuel des baisses respectives de 15,9% et de 8,4%; alors qu'en glissement trimestriel, les exportations ont enregistré une hausse de 29,3% supérieure à celle des importations (+6,7%), a relevé l'Office des changes soulignant une amélioration du taux de couverture qui s'est établi à 63,3%. Selon l'Office dont les missions consistent en la réglementation et le contrôle des opérations de change et la publication des statistiques des échanges extérieurs, la baisse des importations de biens résulte de la baisse des importations de la quasitotalité des groupes de produits. Il s'agit, en l'occurrence, des produits énergétiques (- 24.920MDH), des produits finis de consommation (-19.993MDH), des biens d'équipement (- 19.023MDH), des demi-produits (- 11.223MDH) et des produits bruts (-2.750MDH). Soulignons en revanche que les achats des produits alimentaires ont connu une augmentation de 7.149MDH au terme des onze premiers mois de l'année écoulée. En parallèle, la facture énergétique s'est établie à 44.813MDH en glissement annuel contre 69.733MDH à fin novembre 2019, soit -24.920MDH. Elle a ainsi accusé un recul de 35,7% résultant principalement de la baisse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (-14.724MDH). Pour les économistes de l'Office, cette évolution s'explique par l'effet prix en baisse de 33,6% (3.748 DH/T à fin novembre 2020 contre 5.645 DH/T un an auparavant). En revanche, les quantités importées ne baissent que de 12% : 5.514mT à fin novembre 2020 contre 6.269mT à fin novembre 2019. Selon les indicateurs des échanges extérieurs, les importations des produits alimentaires se sont pour leur part élevées à 50.907MDH à fin novembre 2020 contre 43.758MDH une année auparavant, suite à la hausse des achats de blé et ceux de l'orge qui ont atteint respectivement 3.600MDH et 1.582MDH au terme de la même période. En ce qui concerne les exportations, qui ont enregistré une baisse de 8,4% équivalant à un recul de 22.032MDH pour s'établir à 239.224MDH contre 261.256MDH un an auparavant, l'Office a attribué cette variation à la diminution des ventes observée dans plusieurs secteurs. Des données publiés par cet établissement public, il ressort en effet que les ventes ont baissé dans les secteurs de l'automobile (66.292MDH contre 74.346MDH, soit -10,8%) ; du textile et cuir (28.259MDH contre 34.473MDH, soit -18%) ; de l'aéronautique (11.047MDH contre 15.800MDH, soit -30,1%) ; des autres extractions minières (2.886MDH contre 3.687MDH, soit -21,7%) ; de l'électronique et électricité (9.216MDH contre 9.323MDH, soit -1,1%) ainsi que d'autres industries (19.155MDH contre 21.978MDH, soit -12,8%). Dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs de novembre 2020, l'Office des changes a cependant noté que le recul est atténué par la hausse des ventes dans deux secteurs importants. A savoir : l'agriculture et agroalimentaire (56.840MDH contre 56.277MDH, soit +1%) et les phosphates et dérivés(45.529MDH contre 45.372MDH, soit +0,3%). Il est à souligner que le recul des exportations du secteur automobile dont la part dans le total des exportations s'est élevée à 27,7% contre 28,5% un an auparavant fait suite principalement à la baisse des ventes du câblage (–20,5%), de la construction (-15,4%) et de l'intérieur véhicules et sièges (-9%). «Concernant les exportations du secteur textile et cuir à fin novembre 2020, celles-ci ont été affectées principalement par le recul des ventes des vêtements confectionnés (-4.571MDH) et celles des articles de bonneterie (-1.515MDH)», a indiqué l'Office des changes ajoutant que celles du secteur de l'aéronautique ont affiché une baisse de 4.753MDH. Quant aux exportations du secteur agriculture et agro-alimentaire, il ressort des données recueillies à fin novembre qu'elles ont enregistré une légère hausse de 1% provenant essentiellement de la hausse des ventes de l'agriculture, sylviculture, chasse de 3,8% et celles de l'industrie alimentaire de 0,9%. Ainsi, la part de ce secteur dans le total des exportations a gagné 2,3 points passant de 21,5% à fin novembre 2019 à 23,8% à fin novembre 2020, a constaté l'Office des changes. Pour ce qui est de la balance des échanges de services, il apparaît qu'elle a affiché un excédent en baisse de 35,7% au titre des onze premiers mois de l'année 2020, soit +53.541MDH contre +83.209MDH. Selon les précisions de l'Office, les exportations ont reculé de 32,5% pour atteindre 115.476MDH à fin novembre 2020 contre 171.154MDH à fin novembre 2019 ; alors que les importations de services ont baissé de 29,6%. A noter que les recettes voyages ont atteint 30.814MDH à fin novembre 2020 contre 72.923MDH une année auparavant, soit une régression de 57,7%. Tandis que les dépenses voyages ont reculé de 50,4% en glissement annuel. Elles se sont en effet élevées à 9.558MDH au terme des onze premiers mois de 2020 contre 19.257MDH à fin novembre 2019. Ainsi, a conclu l'Office, l'excédent de la balance voyages s'est inscrit en baisse de 60,4%.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.