CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Les sociétés de distribution sur la sellette    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Déclaration du CA avant le 1er avril    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    Une semaine sous le signe de la stabilité    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une présence de taille de la question amazighe sur la scène culturelle malgré la pandémie
Publié dans Libération le 14 - 01 - 2021

La pandémie du coronavirus a fortement marqué de son empreinte la scène culturelle nationale et mondiale au cours de l'année 2020, engouffrant l'humanité dans une phase exceptionnelle caractérisée par une multitude de mesures préventives et restrictives. Cette situation inhabituelle n'a pas empêché pour autant la question amazighe d'imprimer une présence de qualité sur les scènes culturelle et politique dans notre pays. Ainsi, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), la Fondation Jardin Majorelle à Marrakech et le Musée Yves Saint Laurent à Paris ont scellé, le 22 juin, un partenariat privilégié afin de mettre en valeur la richesse du patrimoine amazigh du Maroc.
Par ailleurs, l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a célébré, sousle Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 19ème anniversaire du discours prononcé par le Souverain à Ajdir, et ce dansle respect des mesures préventives visant à lutter contre la propagation de la Covid-19. A cet égard, le recteur de l'Institut, Ahmed Boukouss avait affirmé, lors d'un entretien accordé au portailAmazigh de la MAP, que l'IRCAM a réalisé un bilan "honorable" et la condition de la langue amazighe s'est nettement améliorée après le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI le 17 octobre 2001 à Ajdir. A l'occasion, l'IRCAM a organisé, le 16 octobre à Rabat sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la cérémonie de remise du prix de la culture amazighe de l'année 2019, qui a été marquée notamment par le sacre du chercheur Lhoussaine Ait Bahcine (Prix de mérite de la culture amazighe) et du journaliste du service amazigh de l'Agence marocaine de presse (MAP) Al Mustapha Sguenfle (catégorie de la presse écrite).Au niveau gouvernemental, le ministère de la Justice et l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) ont signé, le 24 juin à Rabat, un accord de coopération et de partenariat visant l'intégration de la langue amazighe dans le système judiciaire. En vertu de cet accord, l'IRCAM accompagne le ministère dans la sélection et la formation des cadres qualifiés dans les domaines de la traduction et de l'interprétariat, dans la traduction des documents et textes administratifs et juridiques vers la langue amazighe, ainsi que dans l'élaboration d'un lexique du système judiciaire.
Le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé l'élargissement de la carte de formation et l'augmentation du nombre de enseignants spécialisés dans l'enseignement de la langue amazighe à raison de 400 chaque année, à partir de l'année prochaine, en plus de l'inclusion d'un module spécial en langue amazighe dans la formation de base des inspecteurs et des cadres de l'administration de l'éducation. Ce chantier d'envergure nationale a été le centre d'une réunion, tenue à Rabat le 30 décembre sous la présidence du ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi et du recteur de l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), Ahmed Boukous.
Cette réunion a été l'occasion d'établir une feuille de route claire basée sur un certain nombre d'axes, dont l'augmentation du nombre de cycles en licence de langue amazighe dans les universités publiques et la mise à jour du programme de la langue amazighe, selon une approche progressive, à partir de la prochaine saison scolaire 2021-2022, pour les premières années du cycle primaire et à partir de l'année scolaire 2022-2023 pour le reste des niveaux du cycle primaire, en plus de la préparation d'un programme relatif au cycle collégial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.