Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    Recherche biomédicale : c'est parti pour un nouveau défi national !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 8 mars    France: un député tué dans un accident d'hélicoptère    Réouverture des hammams dans la région de Rabat    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    Oujda : Un individu placé sous surveillance médicale met fin à ses jours    Maroc-USA Examen des moyens de renforcer la coopération culturelle    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Indemnité forfaitaire CNSS : Nouvelle vague de bénéficiaires    Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Manifestants asiatiques et rêve américain    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Rencontre avec Mustapha Jmahri autour de la mémoire d'El Jadida    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    Ahlam Aboulamal, Une vie rythmée par le monde des arts et du spectacle    La jolie passe de trois du Wydad    Maymouna Amidan, une militante associative de Dakhla dévouée aux personnes vulnérables    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Salma Azzaoui, une sportive marocaine au défi de la rudesse du soccer américain    Quand le Maroco-Allemand, Mohamed Hajib, condamné pour terrorisme, faisait l'apologie des attentats-suicides    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Recrudescence du variant anglais du Covid : le Maroc referme ses frontières    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Une semaine sous le signe de la stabilité    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Après Espérance -Zamalek : Bencherki en altercation violente avec le coach !    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Déclaration du CA avant le 1er avril    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez
Publié dans Libération le 17 - 01 - 2021

L' amour sur un plateau... En 2002, Jennifer Lopez rencontre Ben Affleck sur le tournage du film Amours troubles, de Martin Brest. Le coup de foudre est immédiat, au point que, trois mois seulement après le début de leur relation, les amoureux se fiancent.
Devenu le couple glamour d'Hollywood, les "Bennifer" voit leur quotidien épié quasi constante, laquelle coïncide avec la montée en puissance des tabloïds. Cette pression médiatique, ainsi que l'échec cuisant de leur film commun, auront raison de leur idylle.
Après avoir repoussé son mariage, le couple se sépare finalement en janvier 2004. Une véritable épreuve pour la bomba latina, qui s'en épanche fin 2017 dans les colonnes de Vanity Fair : "Cela m'a éviscérée. J'ai perdu pied, j'ai remis en question ma carrière d'actrice, je me suis demandée si je n'étais pas mauvaise en tout. Et ma relation avec Ben s'auto-détruisait aux yeux du monde entier (...) Il m'a bien fallu deux ans pour remonter la pente", déclare-t-elle à l'époque. Interrogé dans le podcast de The Hollywood Reporter, Ben Affleck est à son tour revenu sur sa relation amoureuse avec Jennifer Lopez.
Evoquant la pression éreintante des paparazzi à l'époque, l'acteur et réalisateur prend la défense de son ex. "Les gens étaient tellement méchants à son sujet - sexistes, racistes. Des trucs moches et vicieux ont été écrits sur elle, de telle manière que si vous l'écriviez maintenant, vous seriez littéralement renvoyé pour avoir dit ces choses-là" affirme l'ex-mari de Jennifer Garner.
"Aujourd'hui, elle est admirée et respectée pour le travail qu'elle a fait, d'où elle vient, ce qu'elle a accompli (...) Je dirais que vous avez une meilleure chance, venant du Bronx, de finir comme [la juge Sonia] Sotomayor à la Cour suprême que d'avoir la carrière de Jennifer Lopez et d'être qui elle est à 50 ans aujourd'hui ". Preuve qu'entre les ex-amants, il n'y a (désormais) pas de rancune.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.