Compteur coronavirus : 102 cas testés positifs et 3 961 3941 personnes vaccinées    Lois électorales : Les contours incertains d'un second round qui s'annonce houleux à la Chambre des Conseillers    ANRT : Les Marocains accros aux télécommunications en pleine pandémie    Les perspectives dans l'industrie s'améliorent en janvier    Tollé en Grèce suite à une intervention de musclée de la police pour faire respecter le confinement    Interopérabilité : les marines Américaine et Marocaine conduisent un exercice militaire au large du Sahara    En attendant l'officialisation de la décision à Rabat, Patrice Motsepe serait le nouveau patron de la CAF    Le Raja tenu en échec par le CAYB    Vers le report ou l' annulation de la CAN U17    Une soixantaine de migrants franchissent la frontière à Melilla    Comment réhabiliter le statut de la femme    Le Royaume cherche-t-il d'autres fournisseurs de vaccins?    Manal Benchlikha: Quand pop marocaine rime avec féminisme    Débat littéraire en ligne autour du livre "Tisser le temps politique au Maroc"    Aides alimentaires : 45 pays dans le besoin, selon la FAO    Usage licite du cannabis: l'examen du projet de loi se poursuit    Maroc : les femmes, encore trop peu présentes dans les médias    Banques participatives : un bilan encourageant en 2020    Adesanya défait pour la première fois, Nunes GOAT!    «La bonne gouvernance et l'importance de l'entraîneur»    Adil Rachid se dit marginalisé par la Fédération...    OCP et Crédit Agricole du Maroc s'allient pour offrir une panoplie de solutions aux agriculteurs    Marie Zular, une juive marocaine qui s'est faite ambassadeur de l'art culinaire et des valeurs de solidarité de sa mère patrie    Al Bayane fête le 8 mars    Usage légal du cannabis au Maroc: ce qu'il faut savoir sur le projet de loi    «Je veux être ton égale en droit»    N°1 mondial: Djokovic savoure «un grand jour»    Birmanie: L'armée tire à balles réelles sur les manifestants    Bris de silence de la poétesse des Doukkala    Le patrimoine millénaire du Royaume exposé au Musée des Confluences-Dar El Bacha    Une célébration de la créativité littéraire féminine    L'ambassadeur israélien en visite à Fès (PHOTOS)    Oussama Tannane dans le viseur de clubs allemands et italiens    Législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition se disputent l'annonce de la victoire    Inauguration de la faculté pluridisciplinaire d'Es-Semara    Guelmim-Oued Noun : La réforme de l'enseignement, tributaire de l'appropriation des projets stratégiques    Le Maroc élu à la vice-présidence    Ligue des champions (3è journée/Gr C) : Trois sur trois pour le Wydad    Vie politique : Vers une meilleure représentativité des femmes    La CNSS annonce des indemnités aux industries culturelles, des crèches et des salles privées de sport    Les femmes fortement impactées par la pandémie    50 femmes qui comptent : Saloua Belarbi, Directrice Communication, Sponsoring & Evénementiel chez Maroc Telecom    France: un député tué dans un accident d'hélicoptère    Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Exposition: sensualité et audace    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira
Publié dans Libération le 21 - 01 - 2021

En application de la convention-cadre signée dernièrement entre le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique d'une part, et le Centre d'études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc et l'Association Essaouira Mogador d'autre part pour la promotion des valeurs de tolérance, de diversité et de coexistence au sein des établissements scolaires et universitaires, le lycée Akensouss vient d'abriter la cérémonie de création du premier «Club de tolérance et de coexistence dans la diversité» au Maroc.
Une initiative-locomotive qui a fourni l'occasion de mettre en évidence la participation des élèves à des activités de recherche et de formation axées sur les questions de diversité et d'échange culturel, et d'assoir les premiers projets éducatifs relatifs, entre autres, à la mise en place desdits clubs à travers les académies du Royaume. Abdellah Ouzitane, président fondateur du Centre d'études et de recherches sur le droit hébraïque au Maroc, Farid El Bacha, président exécutif dudit Centre, Tarick Outmani, président du bureau exécutif de l'Association Essaouira Mogador, Lahcen Outghit, directeur du lycée Akensouss, ainsi que des chercheurs dans l'histoire du judaïsme au Maroc, les animateurs du club et les élèves membres ont pris part à cette activité qui a permis de mettre en lumière la place centrale qu'occupe le Maroc en termes de promotion des valeurs de tolérance et d'ouverture, auxquelles Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde une grande importance. Farid El Bacha a, en l'occasion, mis en relief l'exception marocaine au sein du monde arabo-islamique en termes de cohabitation entre toutes les cultures, les religions et les sensibilités dans l'identité plurielle, ouverte et tolérante du Royaume. Il a, à cet effet, invité les jeunes du club à découvrir toutes les facettes de la mosaïque identitaire marocaine, notamment la riche histoire du judaïsme au Maroc.
Abdellah Ouzitane a également insisté sur la centralité et l'universalité des valeurs de tolérance, de partage et de cohabitation. Il a, en effet, rappelé l'initiative pionnière du Maroc qui a intégré l'histoire et la culture juive dans les curricula scolaires à même d'enraciner l'esprit ouvert et tolérant du Royaume. «Nous invitons tous les élèves du lycée à visiter le centre pédagogique et culturel de Bayt Dakira qui incarne les différentes facettes de l'existence millénaire juive enracinée dans l'histoire du Royaume», a déclaré Abdellah Ouzitane. Pour sa part, Tarick Outmani a mis en avant le caractère pionnier de l'initiative du lycée Akensouss sur le plan provincial et national. Il a réitéré à cet effet l'engagement de l'association et du centre à travailler en commun dans le cadre d'un plan d'accompagnement des jeunes des clubs pour une découverte juste et objective de la mémoire juive et de l'histoire de cohabitation entre musulmans et juifs marocains. Il convient de rappeler que selon ladite convention, des clubs pédagogiques «de tolérance et de coexistence dans la diversité» seront créés au sein des établissements scolaires.
Professeurs, élèves et étudiants prendront part régulièrement aux activités initiées par le centre et l'association autour de la thématique de la convention et des visites estudiantines à Bayt Dakira seront organisées durant toute l'année. Les plans d'action des clubs seront accompagnés et appuyés, et les trois parties s'ouvriront sur les études et les projets de recherches portant sur la valorisation et la mise en relief de la richesse et la diversité de l'identité marocaine.
Abdelali Khallad


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.