65è anniversaire de la création des FAR : SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Des eurodéputés lancent une procédure contre les pratiques illégales d'usurpation menées par le polisario et l'Algérie    Cérémonie à la première base aérienne de Salé à l'occasion du 65-ème anniversaire de la création des FAR    Santé connectée: A consommer avec modération !    Rappel : dimanche 16 Mai, retour à l'heure d'été (GMT+1)    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    Les Casablancais retrouvent l'historique Parc de la Ligue Arabe (Reportage)    Podcast: Punk, en toute transparence    Melilla : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine    Réseaux sociaux: 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021    Romelu Lukaku et Achraf Hakimi mis à l'amende par les carabiniers    Juve – Inter : Le Lion de l'Atlas, Achraf Hakimi veut tout dévorer    Football : Le Borussia Dortmund vainqueur de la Coupe d'Allemagne    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Les pays en développement face aux défis de la reprise post-Covid    Technopark et le Cluster Solaire promeuvent l'entrepreneuriat    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Afghanistan : les Etats-Unis se retirent d'une des plus importantes bases    L'ancien détenu A. A. a bien livré des armes à une organisation djihadiste (Fondateur du mouvement des Moujahdines)    L'administration pénitentiaire pointe la gestion intégrée des soins de santé en milieu carcéral en 2020 (rapport)    Ch'hiwa Maâ Choumicha: Testez les petits sablés aux amandes et à la pâte à tartiner !    Campagne de don sang : L'Académie royale militaire de Meknès se mobilise    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    L'arganier présente une forte plasticité écologique et climatique (Spécialiste )    Brahim Ghali, accusé de crimes contre l'humanité, appelle ses partisans «à poursuivre leur combat contre le Maroc»    Casablanca : un inspecteur de police contraint d'utiliser son arme pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Météo/Maroc: temps peu nuageux au Royaume ce vendredi    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Ce vendredi à 19h00, le WAC face au Mouloudia d'Alger : Le Wydad en mission pour assurer le retour    Livre. Danse avec les riches    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    Marché des changes : le dirham se déprécie de 0,33% face à l'euro    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Botola Pro: résultats, classement et buteur / 16ème journée    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Et maintenant, c'est le variant britannique qu 'il faut prendre au sérieux
Publié dans Libération le 21 - 02 - 2021

«Redoubler de vigilance» et «se conformer strictement aux mesures préventives ». Le champ lexical utilisé samedi après-midi par le ministère de la Santé dans un communiqué révélant la détection de 21 nouveaux cas du variant britannique du Sars-Cov2 est sans équivoque. Il symbolise non seulement la crainte d'une accélération de l'épidémie, mais aussi la menace qui pèse sur une campagne de vaccination pour le moment réussie et dont les perspectives s'avèrent, a priori, satisfaisantes. En effet, jusqu'à présent, les autorités sanitaires ne pouvaient rêver d'un meilleur départ pour la campagne de vaccination nationale contre le nouveau coronavirus. Sur les 30 millions de personnes ciblées, 2.447.716 ont été vaccinées à la date du 20 février, dont plusieurs milliers ont reçu l'injection de la seconde dose du remède conçu par CNBG Sinopharm, vendredi et samedi derniers. Mais ce parfait scénario et le bon déroulement de la campagne de vaccination «pourraient être menacés» souligne le ministère de la Santé.
Alors que le nombre de malades en réanimation est passé sous la barre des 500 (423), c'est surtout la possible présence de souches du Sars-Cov2 qui inquiète au plus haut point les autorités. A dire vrai, un mutant, le britannique. Car, d'après le Consortium des laboratoires en charge de la veille génomique et du suivi des souches circulantes au niveau national, créé dans le cadre de la stratégie de veille génomique mise en place par le ministère de la Santé pour la recherche des nouveaux variants du SARS-CoV2, aucun autre variant n'aurait été détecté dans le Royaume. Donc, il n'y a aucune trace des mutants sudafricain et brésilien sur le territoire national. Une bonne mais surprenante nouvelle, d'autant que les liaisons aériennes entre le Maroc et l'Autriche, entre autres, ne sont pas suspendues. OrleTyrol est considéré comme le plus gros foyer en Europe du variant sudafricain.
Pour l'instant, c'est le variant britannique qui se trouve dans le collimateur des autorités sanitaires. Apparu fin décembre à Kent, dans le sud de l'Angleterre, le premier cas du variant britannique a été enregistré mi-janvier dans le Royaume et plus précisément au Port de Tanger Med. L'individu contaminé était « un citoyen marocain en provenance d'Irlande sur un navire qui a pris son départ de Marseille », selon le communiqué du ministère. Depuis, on en est à 24 cas, en comptant les 21 nouveaux détectés. La peur alimentée dans le monde entier par ce variant est née de sa transmissibilité supérieure à celle dessouches précédentes, de l'ordre de 30 à 50%. Sans oublier sa proportion à contaminer plus facilement les enfants. Cette crainte s'est accrue encore plus avec l'apparition du variant sud africain. Et pour cause, si la souche britannique du Sars-Cov2 serait vulnérable aux vaccins utilisés au Maroc, c'est un peu moins le cas pour son cousin sudafricain. Du moins, d'après les chercheurs de l'université du Witwatersrand à Johannesburg. Ces derniers ont réalisé une étude qui leur a permis d'affirmer que le vaccin britannique, AstraZeneca, utilisé également au Maroc, n'est efficace qu'à 22% contre les formes modérées du variant sud-africain. En conséquence, les autorités sanitaires sud-africaines ont cru bon de suspendre la campagne de vaccination, dont le top départ devait être donné début février. Mais l'étude a été déjugée une semaine plus tard par les experts de l'Organisation mondiale de la santé, estimant que l'échantillon n'était pas suffisant pour statuer sur le sujet.
L'OMS avait, par ailleurs, pris la défense du vaccin développé par le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, face à un scepticisme grandissant, aux quatre coins de la planète. Pourtant, encore faut-il le rappeler, la campagne de vaccination dans le Royaume se déroule sereinement et sans accroc. Cela dit, la cadence de vaccination ralentit en l'attente d'une nouvelle livraison de vaccins. A l'heure où l'on écrit ses lignes, le Maroc a reçu en tout et pour tout 6millions de doses du vaccin Covishield concocté par le Serum Institute of India, et un million de doses du laboratoire chinois CNBG Sinopharm. On est encore loin des 20 millions et 40,5 millions de doses commandées par le Royaume respectivement à AstraZeneca et Sinopharm. D'ailleurs, s'agissant du laboratoire chinois, le gouvernement marocain lui aurait demandé une vision claire sur les prochaines livraisons tant l'enjeu est de taille, aux antipodes des commandes envoyées.
Chady Chaabi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.