Liaison fixe entre le Maroc et l'Espagne: Les deux pays entretiennent le rêve    LA SFI RENFORCE SON SOUTIEN AU ROYAUME    Tchad: obsèques à N'Djamena du président Idriss Déby    Barça: Koeman se prononce sur le feuilleton Messi    Bourses scolaires : les parents d'élèves dispensés de déclarer leur revenu annuel à la DGI    Bank Of Africa et Technopark unissent leur expertise pour soutenir l'entrepreneuriat    Le Conseil de Sécurité désavoue le Polisario (papier d'angle)    L'ASADEH appelle les autorités espagnoles à arrêter Brahim Ghali    Une vingtaine de protestataires devant le siège du FUS: "Nous voulons des changements !"    Botola Pro D1 / 13ème journée: FAR-HUSA et RCAZ-MAS en ouverture    Foot français : Les Girondins de Bordeaux menacés de faillite    Sidi Mohamed Abouchikhi, DG de Créditinfo Group : « Les usagers du service de centralisation des chèques irréguliers constateront rapidement une diminution du nombre d'impayés »    Espagne : Démantèlement d'une organisation criminelle exploitant des immigrés marocains    Vaccin russe anti-Covid : Berlin envisage de commander 30 millions de doses    "Allayla Sahratena": Du gharnati au Chaâbi, une belle soirée musicale vous attend samedi à 23h00    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de 8,9 MMDH au au premier trimestre de 2021    Commission interministérielle : Un approvisionnement abondant durant le Ramadan    Maroc Telecom: Le nombre de clients en hausse de 6,8%    Le président du Sénat mexicain salue la qualité des relations entre Mexico et Rabat    Maroc/Israël : Une conférence de haut niveau à l'ONU, sur la sécurité alimentaire et l'agriculture innovante    Look et Forme : Prendre soin de ses dents    Inzegan : un incendie ravage dix magasins dans deux souk    McDonald's Maroc relance l'opération #Mta7dine    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité condamne le blocage à Guergarate    Chelsea: Ziyech encensé par son coéquipier    L'hospitalisation du chef des séparatistes en Espagne vue par un politologue    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    L'Institut CDG entame son cycle de webinaires pour la saison 2021 [Vidéo]    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Sahel : de no man's land à no man's power    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Secousse tellurique de 4,4 degrés au large d'Essaouira (Bulletin)    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Le champ miné du Sahel    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des efforts intenses déployés par le Maroc en une année de lutte contre le coronavirus
Publié dans Libération le 01 - 03 - 2021


Une année après la détection du premier cas de Covid-19 au Maroc le 2 mars 2020, le Maroc a franchi d'énormes étapes pour combattre cette épidémie. La première personne infectée au nouveau coronavirus était un Marocain en provenance d'Italie. Depuis cette date, le Maroc a connu une propagation de ce virus, qui a atteint son pic durant le mois de novembre 2020 avec plus de 6.000 cas de contamination, avant que ce chiffre ne commence à baisser à partir de janvier dernier pour atteindre son plus bas niveau en février. Face à la propagation du virus, le Maroc a adopté dès le début une approche préventive pour limiter au maximum le nombre des victimes. Ainsi après l'enregistrement du premier cas de contamination, le Royaume s'est empressé de prendre toute une série de mesures fortes impliquant à la fois les professionnels de la santé, la société civile, le monde de l'entreprise et des finances, l'administration publique, les forces armées et de sécurité, le tout avec l'appui et l'implication personnels de S.M le Roi Mohammed VI. Parmi les décisions prises par Rabat, les premières ont été la fermeture de l'espace aérien et maritime, la fermeture des mosquées et des lieux susceptibles d'accueillir des manifestations sportives, culturelles et artistiques, des cafés, restaurants, hammams, puis l'interdiction des transports interurbains des voyageurs, sans oublier la suspension des enseignements dans les écoles et universités et l'arrêt des audiences dans les cours et tribunaux du Royaume. Le gouvernement a aussi décrété un état d'urgence sanitaire à partir du 20 mars, renforcé la capacité clinique de réanimation, mobilisé la médecine militaire aux côtés du personnel sanitaire civil. Dans ce cadre, des hôpitaux de campagne ont été installés dans plusieurs régions du pays. Des entreprises publiques et privées ont été mobilisées pour la fabrication de respirateurs artificiels d'une haute qualité et la confection de masques de protection, outils considérés comme essentiels dans la lutte contre l'épidémie. Pour atténuer les conséquences sociales et économiques éventuelles de l'épidémie, le Souverain a ordonné la mise en place d'un Fonds spécial pour la gestion du nouveau coronavirus. Pour les foyers précaires et les travailleurs en arrêt d'activité forcé, une allocation financière a été décidée ainsi qu'un moratoire pour les paiements d'impôts et le remboursement des crédits bancaires au profit des TPME (très petites et moyennes entreprises) et des professions libérales en difficulté. A cette panoplie de mesures sectorielles ou ciblées, le gouvernement marocain a ajouté une mobilisation massive de son écosystème industriel en réorientant les usines vers la production de masques de protection, de gels hydro-alcooliques et d'équipements médicaux. La gestion par le Maroc de la pandémie de la Covid-19 s'est également manifestée par les démarches menées pour sécuriser une quantité suffisante de doses de vaccin anti-Covid. Ainsi, le Maroc dispose désormais de sept millions de doses du vaccin contre l'épidémie, que ce soit du laboratoire britannique AstraZeneca ou de celui chinois Sinopharm. Le Royaume a lancé le 28 janvier dernier sa campagne de vaccination pour l'ensemble des citoyens avec comme objectif d'immuniser 80% de la population et de contenir la propagation du virus. La priorité est accordée aux personnels de première ligne, en l'occurrence les autorités publiques, les forces armées, les professionnels de la santé, les enseignants et les personnes âgées à partir de 60 ans, vulnérables au virus, et ce, avant de l'élargir au reste de la population. Le Maroc continue aussi d'améliorer ses indicateurs sanitaires. Selon le dernier communiqué mis en ligne sur le portail du ministère de la Santé, 224 nouveaux cas ont été recensés dimanche dernier et 239 guérisons ont été enregistrées en 24 heures au Maroc. En outre, le nombre des personnes qui ont été vaccinées à ce jour (dose 1), s'est rétabli à 3.435.997, dont 162.000 ont reçu la deuxième dose du vaccin, a indiqué le ministère dans son bulletin sur la situation de la Covid-19. Le bilan des nouveaux infections porte à 483.654 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé en mars dernier, tandis que le nombre des personnes rétablies est passé à 469.046, soit un taux de guérison de 97%. Le nombre total des décès est passé à 8.623, avec 8 nouveaux cas recensés en 24 heures, soit un taux de létalité de 1,8%. Les cas de décès ont été enregistrés dans les régions de Casablanca-Settat (2), RabatSalé-Kénitra (1), l'Oriental (3), Marrakech-Safi (1) et Béni Mellal-Khénifra (1). Les nouveaux cas d'infection ont été recensés dans les régions de Casablanca-Settat (99), l'Oriental (38), RabatSalé-Kénitra (28), MarrakechSafi (23), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (19), Souss-Massa (14), Béni Mellal-Khénifra (07), Laâyoune-Sakia El Hamra (06), Dakhla-Oued Eddahab (04), Darâa-Tafilalet (03) et FèsMeknès (03). Le nombre des cas actifs s'élève à 5.985, alors que les cas sévères ou critiques sont au nombre de 429, dont 28 placés sous intubation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.