Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    La réforme du système national de santé abordée en en conseil de gouvernement    Maroc: L'indice de production des industries manufacturières en baisse de 6,3% en 2020    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce dimanche 18 avril    Hakim Ziyech : "Encore beaucoup à faire, mais je vais dans la bonne direction"    Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    DHJ : Le comité directeur reste confiant et prône le maintien de la stabilité !    Tunisie : Durcissement des mesures sanitaires après la flambée des contaminations    Tennis: Coupe Davis : Pleins feux sur Madrid, Turin et Innsbruck    Portrait de la semaine: Le Maestro Abdelmajid Dolmy, artiste du football marocain    Coupe du Roi: revivez le 31ème sacre du Barça (VIDEO)    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    La directrice du FMI a félicité le Maroc    Coupe d'Angleterre: Ziyech envoie Chelsea en finale ! (VIDEO)    JO de Tokyo: tirage au sort des tournois de football le 21 avril (FIFA)    Taounate: une femme âgée et deux enfants tués par un malade mental    Regards vers le futur: L'institut CDG fait le bilan de 2020 (VIDEO)    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    SCRT : hausse du déficit budgétaire à fin mars    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Covid-19/FORPEL : Première réunion de la commission spéciale pour le recouvrement de la pandémie    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires dans le monde a doublé les deux derniers mois    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Pêche: Un début d'année marqué par la hausse de la valeur des produits    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Dar Bouazza : découvrez Vert Marine 3 (VIDEO)    Conso. Ramadan: Voilà à quoi il faut faire attention    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce samedi 17 avril    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    La résolution de la crise du barrage de la Renaissance permettra de renforcer l'intégration économique régionale    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Camille Sari: La formation et l'égalité des chances feront du Maroc un hub pour les investissements étrangers
Publié dans Libération le 03 - 03 - 2021

«Les trois mondes (Afrique, Machreq (Levant), Union européenne) doivent s'imbriquer les uns dans les autres par des relations de coopération mutuellement avantageuses et des projets de moyen et long termes». A l'occasion de la sortie de son livre «Covid-19 Les trois mondes d'après», Camille Sari revient dans cet entretien accordé à Libé sur de nombreux points relatifs notamment à l'après-pandémie.
Libé : Pourquoi le choix du titre «Covid-19 Les trois mondes d'après» ?
Camille Sari : Les trois mondes qui doivent s'imbriquer les uns dans les autres par des relations de coopération mutuellement avantageuses et des projets de moyen et long termes sont : 1 – l'Afrique, du Nord au Sud, incluant bien évidemment le Maghreb et l'Egypte ; 2 – l'Union européenne ; 3 – on peut définir le troisième monde comme étant le Machreq (le Levant) qui est souvent défini par rapport au Maghreb (le Couchant). Mais l'Egypte est une terre africaine sur le plan de la géographie et par son appartenance à l'Union africaine. De ce point de vue, le Machreq (l'Orient arabophone ou le Levant) englobe tout le monde arabe sauf l'Afrique du Nord.
Comment voyez-vous «les trois mondes» dans votre analyse ?
Les trois mondes (Afrique, Machreq (Levant), Union européenne) doivent s'imbriquer les uns dans les autres par des relations de coopération mutuellement avantageuses et des projets de moyen et long termes. La matrice de cette combinaison de moyens et de potentialités s'articule autour de la technologie et du savoir-faire européens, cofinancés par l'institution européenne, des capitaux privés auxquels il convient d'ajouter les fonds souverains des pays du Golfe à excédents de réserves de change. Ces capitaux seront fléchés vers des investissements trans-3 mondes dans des chaînes de valeur allant de l'amont à l'aval avec une répartition des unités de production dans l'espace et selon les compétences dans chaque région et dans chacun des mondes.
Quelles sont les perspectives de notre monde après la Covid-19 ?
L'Afrique ne doit plus se contenter d'importer tout ce dont elle a besoin comme biens de consommation en contrepartie de la vente de ses matières premières et produits agricoles primaires. D'où l'idée d'une industrialisation du continent par la transformation de ses ressources brutes et sa participation à une division du travail inter-3 mondes, suivant une utilisation plus dynamique et évolutive des facteurs de production et d'échanges. Les pays financeurs, comme les membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), seraient les bénéficiaires de cette configuration trilatérale, inter-3 mondes de plusieurs manières. La mise en œuvre des relations coopératives au sein des 3 mondes privilégiera l'intégration par la production en combinant les facteurs productifs, humains et matériels. Cela vise à favoriser la production collaborative à plusieurs pays (cas de l'Airbus), afin de coproduire et de codistribuer sur le marché intérieur et/ou à l'exportation. L'enchevêtrement des appareils productifs peut reposer sur une division du travail entre les pays membres de la Trilatérale ou une spécialisation, en partant des avantages comparatifs. La construction d'un espace interrégional de libre-échange et de mobilité de capitaux s'impose d'emblée. Il convient d'aller vers une coopération triangulaire Machreq-Afrique-Union européenne où les pays exportateurs d'hydrocarbures qui ont des excédents en devises auront intérêt à investir dans les autres pays de ce regroupement, dans des secteurs productifs et rentables. Il ne s'agit pas de programmes d'aide, mais de projets viables de codéveloppement.
Comment voyez-vous le Maroc post-Covid-19 ?
Le Royaume a suivi une politique de prévention et de traitement de la pandémie fort clairvoyante, en imposant le port du masque, la distanciation sociale et le confinement. Tout cela sur fond de sensibilisation populaire et d'indemnisation des personnes inactives et des familles défavorisées. La prise en charge de la vaccination a connu son point d'orgue lorsque S.M le Roi a appelé personnellement Xi Jinping afin de lancer cette coopération féconde visant l'utilisation du vaccin chinois Sinopharm. La prudence a voulu de diversifier les sources de vaccination en adoptant AstraZeneca et en négociant avec Modena et d'autres vaccins. L'objectif est de co-produire au Maroc des vaccins pour toute l'Afrique Evidemment le but est de vacciner le maximum de personnes jusqu'à l'été et permettre de relancer la machine économique et touristique. L'avenir du Maroc est dans la refonte de sa politique industrielle révisant les accords de libre-échange défavorables au développement économique et l'emploi au Royaume. La formation et l'égalité des chances feraient du Maroc un hub pour les investissements étrangers qui ont déjà été fléchés vers les secteurs automobiles, aéronautiques, les énergies renouvelables, les industries pharmaceutiques, cosmétiques et agro-alimentaires. A moyen terme, l'objectif d'une intégration maghrébine sur les plans économiques et institutionnels doit rester dans le viseur comme étant une priorité. Dans mon schéma des trois mondes, le Maroc est la porte d'entrée vers les autres Etats de l'Afrique subsaharienne en drainant les moyens financiers des pays du Golfe et en s'appuyant sur le savoir-faire et la technologie de l'Union européenne.
Paris : Propos recueillis par Youssef Lahlali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.