John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»    La généralisation de la protection sociale, «une révolution en douceur» (expert indonésien)    Football : douze grands clubs européens lancent la «Super League», un projet qui déchaîne les passions    Météo Maroc: le temps prévu lundi 19 avril 2021    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    Création d'un institut de formation professionnelle    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Le FMI félicite le Maroc    La conjoncture et l'enjeu    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Les dates des premières élections fixées    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maha Tahiri, une Marocaine à la pointe de la science de la nutrition aux Etats-Unis
Publié dans Libération le 04 - 03 - 2021


AMinneapolis, en plein Midwest américain, la Marocaine Maha Tahiri s'est forgé une place de choix dans l'une des plus grosses industries mondiales, l'agroalimentaire. Cette originaire de Meknès a franchi, au cours des vingt dernières années, tous les échelons de l'industrie alimentaire et des sciences de la nutrition, occupant des postes de haute responsabilité dans plusieurs multinationales de renom en Europe et aux Etats-Unis, allant de Mars à General Mills, en passant par Danone et Coca-Cola. Après avoir obtenu son baccalauréat au Maroc, Maha, à l'instar de nombre de ses compatriotes, s'est installée en France au milieu des années 90, et s'est inscrite à l'Université d'Auvergne, où elle a choisi des études dans un domaine encore peu exploré, celui de la nutrition. "La raison pour laquelle j'ai choisi la nutrition est que c'était une discipline dans laquelle je pouvais avoir un impact sur la vie des gens. (...) J'ai été chanceuse dans le sens que je me suis retrouvée dans la première ville en France où ils ont lancé un curriculum dédié à la nutrition", raconte Mme Tahiri dans un entretien à la MAP. Sa licence en poche, elle enchaîne avec un master dans la même université française, ponctué d'un premier passage aux Etats-Unis, à Oklahoma, dans le cadre d'un programme d'échange universitaire. Après avoir obtenu un doctorat à l'Institut national de recherche agronomique (INRA) en France, cette passionnée des sciences et de la nature a décidé de mettre ses connaissances théoriques en pratique. "Je voulais travailler dans l'industrie pour avoir un impact sur la vie des gens sur une grande échelle. Et avec l'industrie, on s'invite réellement à la table de chaque ménage", a expliqué celle qui a fondé en 2019 le cabinet de conseil Nutrition Sustainability Strategies, qui soutient des start-up et des entreprises dans de nombreux pays pour améliorer le système alimentaire mondial. En 2012, après des passages probants chez Danone et Coca-Cola en Europe, Maha Tahiri rejoint l'un des mastodontes de l'agro-alimentaire mondiale, General Mills. Au cours des plus de six années qu'elle a passées à General Mills comme vice-présidente, directrice de la santé et du bien-être, elle a contribué à réduire la teneur en sucre, en matières grasses et en sel de "80% des produits vendus aux Etats-Unis". "C'est une grande fierté de savoir qu'avec mes équipes, on a pu contribuer à impacter la santé des consommateurs en rendant les produits plus nutritionnels et plus sains. C'est ce que je voulais faire depuis le début", s'est-elle félicitée. Suite à ce fructueux passage dans le cœur de l'industrie agro-alimentaire, Maha Tahiri, qui n'a jamais cessé d'être consciente des enjeux de son époque, dont la cause environnementale, a décidé de lancer en 2019 son propre cabinet de conseil. "J'ai voulu ajouter la planète à l'équation. Je travaille désormais à l'intersection entre la nutrition et l'environnement", a fait savoir la PDG de Nutrition Sustainability Strategies. "Je collabore principalement avec des petites entreprises qui travaillent sur des nouvelles technologies pour créer des produits alimentaires et des services avec l'idée de transformer notre système alimentaire, de la façon dont on cultive, à la façon dont on transforme et distribue les aliments pour les rendre plus durables pour la planète et les humains", a-t-elle souligné. Récemment, elle a rejoint le conseil consultatif d'Emerald Technology Ventures, une société de capital-risque basée en Suisse. Parlant de Maha Tahiri, le directeur financier d'Emerald Technology Ventures, souligne, dans un communiqué, qu'elle "apporte une compréhension approfondie des stratégies d'innovation et de durabilité grâce à sa longue carrière chez les principaux acteurs de l'industrie. Grâce à sa formation en recherche et en affaires, combinée à son travail auprès des entreprises et des start-up, elle sera d'une grande utilité pour Emerald et ses clients". Outre son expertise dans la nutrition et les systèmes alimentaires, Maha Tahiri est une femme engagée dans sa communauté, s'impliquant personnellement dans certaines questions liées à l'immigration. Elle siège, notamment, au conseil d'administration d'Immigration Law Center of Minnesota, une ONG dont la mission est d'offrir de meilleures opportunités pour les immigrés et les réfugiés à travers une représentation juridique appropriée aux personnes à faible revenu. Evoquant son pays natal, cette experte de renom a confié son ambition de travailler avec des entrepreneurs marocains qui partagent la même ambition de transformer les systèmes alimentaires ou qui développent des produits nutritionnels au Maroc. Le Royaume constitue, selon elle, un marché qui pourrait connaître une "croissance significative" au cours des prochaines années. Interrogée sur ce qui stimule sa motivation pour réussir, Maha Tahiri explique qu'elle la doit en grande partie à la "force" qu'elle tire de sa féminité. "Je n'ai jamais vécu ma condition de femme comme un handicap, mais plutôt comme un atout qui me donne une rage de vaincre", souligne cette jeune femme aussi ambitieuse que déterminée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.