Brahim Ghali, accusé de crimes contre l'humanité, appelle ses partisans «à poursuivre leur combat contre le Maroc»    Casablanca : un inspecteur de police contraint d'utiliser son arme pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Driouch : une secousse tellurique de magnitude 4,1 degrés    L'arganier présente une forte plasticité écologique et climatique (Spécialiste )    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    France/Covid: Les députés valident une rallonge budgétaire de 7,2 mds d'euros    Nouvelle destination probable pour Mohamed Ihattaren    Le Maroc réitère son rejet des mesures israéliennes affectant le statut juridique d'Al-Qods    Driss Lachguar: L'USFP est depuis toujours un parti responsable qui place les intérêts du pays avant les siens    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région de Fès-Meknès    Les cours mondiaux des produits alimentaires poursuivent leur envolée    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Ce vendredi à 19h00, le WAC face au Mouloudia d'Alger : Le Wydad en mission pour assurer le retour    Livre. Danse avec les riches    Foot africain : Hector Cuper sélectionneur de la RDC    Equipe nationale : Deux matches de préparation en juin prochain    Corruption: La loi n°19-46 publiée au B.O    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    Coronavirus au Maroc: 238 nouveaux cas et 513 guérisons en 24H    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    La prestation d'Amine Harit contre le Herta Berlin    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 617,5 MMDH au 19 mai    UEFA : La finale de la Ligue des champions déplacée d'Istanbul à Porto    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Marché des changes : le dirham se déprécie de 0,33% face à l'euro    Huawei : le Maroc favorable pour accélérer le développement de l'école numérique    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    Madaëf Eco6-Tamuda Bay: le CRI, l'APDN et Madaëf s'allient    Botola Pro: résultats, classement et buteur / 16ème journée    Prime 4-Replay: Voici le montant remporté par l'équipe de Hassan FOULANE...    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    «Aywad»: un hymne à la vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Législatives ouvertes en Côte d'Ivoire pour oublier une présidentielle contestée
Publié dans Libération le 04 - 03 - 2021

Les Ivoiriens sont appelés à votersamedi à des élections législatives dont la campagne se déroule jusqu'alors sans incident et en présence de l'opposition, qui avait appelé à boycotter la présidentielle controversée d'octobre 2020 marquée par des violences. Pour la première fois depuis une décennie, la quasi-totalité des partis d'opposition participe au scrutin, en particulierle Front populaire ivoirien (FPI) de l'ex-président Laurent Gbagbo, noyau d'une coalition appelée Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS). Le FPI boycottait tous les scrutins depuis l'arrestation de M. Gbagbo en avril 2011 à Abidjan et son transfèrement à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, après des violences post-électorales ayant fait quelque 3.000 morts. Depuis son ouverture le 26 février, la campagne qui s'est achevée jeudisoir n'a donné lieu à aucune violence et tous les partis ont appelé à un scrutin apaisé.
Grâce à la participation de toute l'opposition, ces législatives se présentent comme ouvertes et offrent l'espoir d'un retour à la stabilité politique aprèsles violencesliées à la présidentielle du 31 octobre 2020 qui ont fait 87 morts et près de 500 blessés. Plus de 1.500 candidats briguent lessuffrages de quelque sept millions d'électeurs dans 205 circonscriptions pour 255 députés à élire. Aux dernières législatives, en décembre 2016, le parti du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des houphouëtistes pourla démocratie et la paix (RHDP), alors allié au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-président Henri Konan Bédié, avait remporté la majorité absolue avec 167 sièges. MM. Bédié et Gbagbo, qui avaient appelé "à la désobéissance civile" et boycotté la dernière présidentielle, ne reconnaissent toujours pas la réélection d'AlassaneOuattara à un troisième mandat controversé. Mais ils veulent aujourd'hui contrebalancer son pouvoir à l'Assemblée. Pour y parvenir, le PDCI libéral de M. Bédié a passé une alliance inédite avec les pro-Gbagbo socialistes d'EDS pour empêcher "la consolidation d'un pouvoir absolu" de M. Ouattara et de son parti. En face, le RHDP s'affiche comme le "seul" à pouvoir présenter des candidats danstoutesles circonscriptions, promettant "une vague orange", la couleur du parti.
"Ces législatives constituent un enjeu pourmontrer que leRHDP est le plus grand parti" en Côte d'Ivoire et "offrir un socle constitutionnel large et confortable pour que les reformes puissent être réalisées", déclare Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP. Fils aîné de Laurent, Michel Gbagbo, universitaire et candidat dans la commune populaire de Yopougon à Abidjan, parle d'un "nouveau défi" qui "marque aussi le retour de Laurent Gbagbo et de son organisation politique dans le jeu politique institutionnel". Laurent Gbagbo vit en exil à Bruxelles depuisson acquittement de crimes contre l'humanité par la CPI en 2019, mais le président Ouattara s'est déclaré favorable à son retour, au nom de "la réconciliation nationale". Ce retour se fait attendre et a été annoncé pour la "mi-mars" par ses partisans qui ont mis en place un "Comité national d'accueil". En outsider face au RHDP et à l'alliance PDCI-EDS, celle formée par l'ancien Premier ministre Pascal Affi N'Guessan et comprenant les formations d'un autre ex-ministre, Albert Mabri Toikeusse, et de l'exchef des "Jeunes patriotes" Charles Blé Goudé, pourtant proche de Laurent Gbagbo et acquitté comme lui de crimes contre l'humanité par la CPI en 2019.
De nombreux candidats indépendants pourraient en outre jouer un rôle important à l'Assemblée nationale en cas de résultats serrés entre pouvoir et opposition. Pour tenter d'en finir avec les violences électorales qui ont marqué l'histoire récente de la Côte d'Ivoire, tous les participants à ces législatives se sont prononcés pour un scrutin pacifique et ont signé un code de bonne conduite devant la presse. "Le contexte (de large participation) permet d'aller à des élections apaisées", prédit Adama Bictogo, luimême candidat à Agboville, près d'Abidjan. Président d'EDS, Georges Armand Ouégnin veut aussi "des élections avec zéro mort". Alors qu'il aurait dû en être l'un des piliers, le scrutin se tiendra en l'absence du Premier ministre Hamed Bakayoko, 55 ans, en France depuis deux semaines pour "raisons médicales". M. Bakayoko est candidat dans son fief de Séguéla (Nord).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.