Environnement des affaires: La politique nationale 2021-2025 adoptée    Les élections et la Covid-19 au centre d'une réunion à Rabat entre M. El Otmani et des chefs des partis de l'opposition    Vaccins anti-Covid: Ursula von der Leyen fait part de la disposition de l'UE à discuter d'une levée des brevets    Coupe du Trône / FAR-RCA (1-1 / tirs au but : 5 à 3) : Les Militaires en demi-finale après tant d'attente !    Ch'hiwa Maâ Choumicha: Délicieux osso-bucco aux champignons (Recette)    Les divorces augmentent assez considérablement : Les jugements passent de 7.213 en 2004 à 55.470 en 2019    Plantations, niches, revenus… la fumée dissipée sur le cannabis    La Galerie BP accueille l'exposition «Peinture au Féminin»    Discipline : Le cas de 4 magistrats traité par le Conseil supérieur    Elections locales au Royaume-Uni : ouverture des bureaux de vote    Environnement des affaires: Accélérer la cadence (CGEM)    Botola Pro: les résultats et le classement de la 14ème journée    Certification : Les abattoirs de Casablanca labellisés Halal    Cannabis légalisé: Un chantier à fort potentiel    Air France-KLM accuse une perte de 1,5 milliard d'euros au 1er trimestre    A l'occasion du mois de Ramadan : L'ambassade britannique au Maroc s'engage pour les bonnes causes    Covid: La France ouvre la vaccination aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies graves    Espagne : Le tourisme enchaîne 13 mois de baisse    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Sahara : l'initiative marocaine d'autonomie, une solution sérieuse et crédible, affirme la diplomatie serbe    Edito : Une expérience à capitaliser    Maroc/Banques : La position de change se contracte à 1,1 MMDH du 26 au 30 avril    Coupe du Trône : Les FAR éliminent le RAJA et rejoignent le carré final    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Standard : Mehdi Carcela de retour cette semaine    Brahim Ghali ne doit pas échapper à la justice, pointe un député européen    Maroc/Météo: Temps nuageux ce jeudi 6 mai    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    Afrique du Sud : M. Youssef Amrani présente dans un panel la perspective marocaine d'une diplomatie post-covid    Classement mondial de la bonne gouvernance : Le Maroc 61e mondial et 4e en Afrique    Coupe du Trône: le Wydad bat le Chabab Mohammédia et file en finale (VIDEO)    L'avenir de Mohamed Ihattaren, entre PSV et tanière des Lions ?    Liberté sous caution pour Bouhlel et son acolyte ?    Chelsea-Real (2-0) : Les Blues se hissent vers Manchester City en finale de la LDC !    Cette semaine en Liga...    Cinéma/Maroc : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    La terre a tremblé dans la région de Ouarzazate    Madrid: Manifestation massive devant l'Audience Nationale pour réclamer l'arrestation du dénommé Brahim Ghali    Ce qu'il faut retenir des études relatives au développement du cannabis    USA: Facebook maintient l'interdiction du compte de Donald Trump    Le 11ème Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes se déroulera du 25 au 28 mai    Quand la pandémie pérennise son lexique dans la langue française    Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Nuits ramadanesques : Le groupe Tarwa N-Tiniri se produira le 6 mai    Au Musée Reina Sofia à Madrid : «Trilogie marocaine : 1950-2020»    Covid-19 : Deux cas du variant indien détectés en Espagne    Ministère: Près de 4 millions d'Espagnols au chômage    Bill et Melinda Gates continueront à gérer ensemble leur fondation après leur divorce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les USA vont déployer 500 soldats supplémentaires en Allemagne
Publié dans Libération le 14 - 04 - 2021


Les Etats-Unis vont déployer 500 soldats supplémentaires en Allemagne, où la présence d'importantes troupes américaines avait été remise en cause par Donald Trump, a annoncé mardi le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Lloyd Austin. "J'ai informé la ministre (allemande de la Défense) de notre intention de poster en permanence environ 500 militaires américains supplémentaires dans la région de Wiesbaden (ouest) dès cet automne", a déclaré le secrétaire d'Etat, lors d'une déclaration commune avec son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer. "C'est une excellente nouvelle que non seulement le président (Joe) Biden ait annoncé que les plans de retrait étaient abandonnés, mais qu'au contraire, ces troupes ici en Allemagne soient renforcées", a salué en retour la ministre allemande, qui y voit "un signe très fort d'unité". Cette annonce rompt avec la présidence de Donald Trump au cours de laquelle il n'avait de cesse de critiquer le manque d'implication financière de l'Allemagne pour sa sécurité et au sein de l'Otan. L'ancien président projetait même de réduire la présence militaire américaine en Allemagne, héritage de la fin de la Seconde guerre mondiale. La présence américaine a toutefois nettement décru depuis la chute du Mur de Berlin, passant de 200.000 soldats en 1990 à 34.500 cette année. M. Austin a promis que l'Allemagne "continuerait à être un partenaire important en matière de sécurité et d'économie" des EtatsUnis "dans les années à venir". "C'est pourquoi le renforcement de nos relations avec l'Allemagne est une priorité absolue de l'administration Biden-Harris", a-t-il déclaré. Le projet controversé de gazoduc entre la Russie et l'Allemagne, Nord Stream 2, en voie d'achèvement, auquel les Etats-unis sont opposés, ne devrait pas ternir cette relation. "Nous avons exprimé notre opposition à cet accord et à l'influence qu'il confère à la Russie. Mais nous ne laisserons pas cette question se mettre en travers de la formidable relation que nous avons avec l'Allemagne", a ainsi assuré le secrétaire d'Etat américain. Le nouveau gouvernement démocrate a toutefois averti ces dernières semaines que "toutes les entités impliquées" dans la construction du gazoduc, dont de nombreuses entreprises allemandes, seraient sanctionnées par les Etats-Unis si elle ne se désengageaient pas "immédiatement" du projet.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.