Les démêlés judiciaires de Brahim Ghali se poursuivent en Espagne, Santiago Pedraz Gómez enfonce le clou    Paix et stabilité au Proche-Orient : Blinken salue le « rôle clé » joué par le Maroc    Les ménages marocains vivent avec près de 3 sources de revenu (HCP)    Algérie : le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie et le mouvement Rachad classés «organisations terroristes» par le régime    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Bayt Mal Al-Qods, un engagement indéfectible au service de la résilience de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Assurance : Les crèches sommées de jouer la transparence    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paris SG, tout pour aller au bout !
Publié dans Libération le 15 - 04 - 2021

Le tableau de chasse, les nerfs, le sens du sacrifice, les stars... le Paris Saint-Germain a tout pour ramasser le sceptre du Bayern qu'il a fait choir, et remporter enfin la Ligue des champions après dix ans de traque. Le PSG suit le parcours d'un champion. Barça en huitièmes(4-1, 1- 1),Bayern en quarts(3-2, 0-1), cestrophées ont plus d'allure que ceux de l'an dernier pour arriver en finale: Dortmund, Atalanta, RB Leipzig. "Nous avions besoin de nous prouver à nous-mêmes que nous pouvions(battre leBayern) et nousl'avons fait",s'est félicité Neymar au micro de TNT Sports Brésil, évoquant la finale perdue de l'an dernier (1-0). Depuis 2017, toutes les équipes qui ont éliminé le Bayern ont ensuite remporté le trophée. Et le PSG peut méditer le karma d'anciens champions d'Europe. Chelsea a fini par gagner la C1 en 2012 après bien des échecs, comme le Bayern lui-même, battu en finale en 2010 et 2012 avant ses triomphes de 2013 et 2020. Le Manchester United d'Alex Ferguson avait aussi beaucoup trébuché, comme le PSG, avant de gagner en 1999 et 2008.
"On est vraiment là, on est parmi les grands clubs", a savouré le président Nasser Al-Khelaïfi sur RMC Sport. "L'équipe grandit, elle a l'expérience pour ce genre dematchesmaintenant.On travaille depuis des années. Ilfautrester calme car ce tournoi n'est pas fini." Ce calme dansla tempête est peutêtre le plus gros cap qu'ait franchi le PSG. Si décevant en finale l'an dernier, il est resté cette fois solide malgré les absences majeures de son capitaine Marquinhos et de son métronome Marco Verratti. Surtout, le PSG a étouffé pas mal de ses complexes de fins de matches tragiques, la "remontada" de Barcelone (4-0, 1-6) ou celle de Manchester United (2-0, 1-3). Beaucoup moins de panique dans les moments difficiles, contrairement au 8e de finale retour contre le Barça où le PSG avait pourtant de la marge après sa démonstration de l'aller. Cet aspect zen est en partie le mérite de Mauricio Pochettino, arrivé le 2 janvier. "A l'intérieur, ça bouillait, mais je ne voulais pas le montrer", raconte l'entraîneur argentin. Son équanimité fait beaucoup de bien à son équipe. Jamais affolé après ses quatre défaites en Ligue 1, il n'a jamais non plus plastronné après les exploits en Catalogne ou à Munich. Le PSG a aussi fait preuve d'un sens collectif et du sacrifice impressionnants, et indispensables aux grandes conquêtes. "On est vraiment une équipe. On s'est beaucoup parlé pendant lematch. On a vu que Di Maria a beaucoup couru", souligne Neymar. Angel Di Maria justement "pense que la meilleure équipe est passée. Ils étaient la meilleure équipe l'an passé, ils ont été champions,mais cette année nous sommes meilleurs qu'eux". Et le PSG s'est même découvert une profondeur de banc grâce à des joueurs formés au club.
"C'est quelque chose de voir des "Titis" sur le terrain (joueursformés à Paris comme lui et Colin Dagba). Ça montre l'âme du club etses valeurs. Le club ne cesse de grandir. J'en suis la preuve",souligne Presnel Kimpembe, capitaine mardi. Mais bien entendu toutesses qualités ne suffiraient pas à faire un champion d'Europe. Il faut des étoiles, et le PSG en possède deux. Avec une poussière de réussite en plus et sans Manuel Neuer, Neymar pouvait signer un quadruplé mardi. Il a vraiment cette fois joué son rôle de guide,sans prendre l'avertissement qui l'aurait privé de demi-finale aller contre ManchesterCity ou Dortmund. Kylian Mbappé, au service de l'équipe, aurait pu signer deux passes décisives merveilleuses.Il avait pleinement remplison rôle avec son doublé de l'aller et son triplé à Barcelone. Nasser Al-Khelaïfi a profité de l'euphorie pour un appel du pied à ses stars, en négociations pour prolonger leurs contrats au-delà de 2022. "Kylian etNeymar n'ont pas d'excuses pour partir", lâche le président dans un sourire, "parce qu'on a tout pour gagner maintenant la Ligue des champions ici".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.