Séance atone    Automobile: Un frémissement des ventes qui peut être salutaire    Fonds Innov Invest: Nouvel appui aux startups    Ouverture partielle des frontières: Qui pourra en bénéficier?    Covid19: 115 nouveaux cas au Maroc, ce vendredi à 10h00    Casablanca: Un inspecteur de police tombe pour falsification de documents    Tourisme : la Tunisie et l'Egypte prennent de l'avance sur le Maroc    Erdogan provoque les chrétiens    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Nasser Bourita : L'accès au territoire national, une opération exceptionnelle    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Adoption de projets de loi sur les établissements de crédit et la CCG    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    RAM: voici le programme des vols exceptionnels à partir du 15 juillet    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un meeting sera organisé en juillet à Tan-Tan, autour du projet d'autonomie : La Chabiba ittihadia porte son combat pour l'intégrité territoriale au cœur des provinces sahariennes
Publié dans Libération le 07 - 07 - 2010

"La consolidation de la démocratie au cœur de la bataille pour l'intégrité territoriale du Royaume ". Tel est le thème du meeting qui sera organisé par la Jeunesse ittihadie, les 9, 10 et 11 juillet à Tan-Tan. Plusieurs grandes personnalités, dont d'anciens membres fondateurs du Polisario, des membres du Bureau politique de l'USFP et d'autres partis nationaux, ainsi que d'illustres acteurs de la société civile, auront confirmé leur participation à ce meeting. De sources ittihadies, parmi les invités à ce meeting, - le premier en son genre du point de vue de la thématique abordée et de la qualité des participants -, figurent l'ancien dirigeant du parti d'Avant-garde Mohamed Bensaïd Aït Idder, un ex-responsable du Polisario, Mostafa Barazani, l'actuel président du Conseil consultatif des droits de l'Homme, Ahmed Herzenni, et des membres du Bureau politique de l'USFP.
Interrogé par " Libé " sur l'opportunité de ce rendez-vous, le secrétaire général de la Jeunesse ittihadie, Ali Elyazghi, a affirmé que cette initiative était " née de l'idée de contrecarrer la thèse indépendantiste et d'expliquer comment et pourquoi la solution d'autonomie proposée par le Maroc offre aujourd'hui une opportunité réelle pour nos jeunes dans les provinces du Sud de se prendre en charge et de participer à la construction de leur avenir, tout en renforçant l'unité territoriale du Royaume ".
Par cette initiative, la Jeunesse ittihadie entend d'abord montrer et démontrer, à qui veut bien voir et entendre, la fausseté du conflit créé autour du Sahara marocain, en remontant aux origines réelles de ce conflit. " Mustapha Sayed Al Ouali, ancien fondateur du Polisario, n'avait au départ aucune intention de créer ce front indépendantiste; au contraire, il militait, aux côtés de plusieurs autres concitoyens marocains se revendiquant du mouvement marxiste, contre l'occupant espagnol et pour la récupération par le Maroc de ses provinces sahariennes ", estime Ali Elyazghi, révélant avoir un document inédit écrit par Mustapha Sayed Al Ouali lui-même dans lequel ce dernier affirme clairement la marocanité du Sahara et appelle au retour des territoires marocains occupés dans le giron du Royaume du Maroc. " Nous allons montrer ce document aux jeunes marocains originaires des provinces du Sud afin de leur expliquer les vrais tenants et aboutissants de ce faux conflit et de les convaincre du bien-fondé de la solution d'autonomie comme étant un gage de démocratie et la garantie d'un avenir meilleur, pour eux comme pour l'ensemble des concitoyens marocains, où qu'ils se trouvent ", dévoile le premier responsable de la Chabiba de l'USFP. Maintenant, surgit la question sur le timing de ce rendez-vous. Pourquoi aujourd'hui un pareil meeting autour de cette question sur les origines du conflit ? Il faut, d'abord, rappeler que cet événement annoncé à Tan-Tan, aux portes du Sahara marocain, s'inscrit dans le cadre de précédentes initiatives entreprises par la Jeunesse ittihadie, ici comme à l'étranger. Pour s'en rendre compte, il suffit de se mémoriser le passage brillant de la Chabiba en début 2010 du côté de Stockholm, en Suède, lors du Congrès de l'Union internationale des jeunesses socialistes. Une importante délégation de la Chabiba, conduite par Ali Elyazghi, avait réussi à amener son homologue du Polisario à discuter de la solution d'autonomie, et entendre les arguments marocains pour une sortie de crise politique du conflit incarnée par l'offre de larges prérogatives d'autogestion à la population marocaine originaire des provinces du Sud. C'est dans ce même esprit que s'inscrit l'actuelle Initiative de la Chabiba ittihadia. « La Jeunesse Ittihadie a la responsabilité d'ouvrir le dialogue avec tous les jeunes marocains, particulièrement les jeunes dans les provinces du Sud qui peuvent être séduits par un discours indépendantiste mais un discours qui ne leur apporte aucune réponse réelle ni à leurs attentes ni à leur volonté de construire un avenir commun », précise le secrétaire général de la Chabiba ittihadia. L'ancrage actuel du Maroc aux principes démocratiques tels qu'ils sont universellement connus et reconnus et son développement économique et social soutenu constituent autant de facteurs encourageants pour tourner la page d'un conflit qui n'a généré que des drames inutiles notamment pour nos frères dévoyés dans les camps lugubres de Lahmada-Tindouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.