Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Pour sa première implantation au Maroc : Giovanni Galli opte pour le Morocco Mall    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un meeting sera organisé en juillet à Tan-Tan, autour du projet d'autonomie : La Chabiba ittihadia porte son combat pour l'intégrité territoriale au cœur des provinces sahariennes
Publié dans Libération le 07 - 07 - 2010

"La consolidation de la démocratie au cœur de la bataille pour l'intégrité territoriale du Royaume ". Tel est le thème du meeting qui sera organisé par la Jeunesse ittihadie, les 9, 10 et 11 juillet à Tan-Tan. Plusieurs grandes personnalités, dont d'anciens membres fondateurs du Polisario, des membres du Bureau politique de l'USFP et d'autres partis nationaux, ainsi que d'illustres acteurs de la société civile, auront confirmé leur participation à ce meeting. De sources ittihadies, parmi les invités à ce meeting, - le premier en son genre du point de vue de la thématique abordée et de la qualité des participants -, figurent l'ancien dirigeant du parti d'Avant-garde Mohamed Bensaïd Aït Idder, un ex-responsable du Polisario, Mostafa Barazani, l'actuel président du Conseil consultatif des droits de l'Homme, Ahmed Herzenni, et des membres du Bureau politique de l'USFP.
Interrogé par " Libé " sur l'opportunité de ce rendez-vous, le secrétaire général de la Jeunesse ittihadie, Ali Elyazghi, a affirmé que cette initiative était " née de l'idée de contrecarrer la thèse indépendantiste et d'expliquer comment et pourquoi la solution d'autonomie proposée par le Maroc offre aujourd'hui une opportunité réelle pour nos jeunes dans les provinces du Sud de se prendre en charge et de participer à la construction de leur avenir, tout en renforçant l'unité territoriale du Royaume ".
Par cette initiative, la Jeunesse ittihadie entend d'abord montrer et démontrer, à qui veut bien voir et entendre, la fausseté du conflit créé autour du Sahara marocain, en remontant aux origines réelles de ce conflit. " Mustapha Sayed Al Ouali, ancien fondateur du Polisario, n'avait au départ aucune intention de créer ce front indépendantiste; au contraire, il militait, aux côtés de plusieurs autres concitoyens marocains se revendiquant du mouvement marxiste, contre l'occupant espagnol et pour la récupération par le Maroc de ses provinces sahariennes ", estime Ali Elyazghi, révélant avoir un document inédit écrit par Mustapha Sayed Al Ouali lui-même dans lequel ce dernier affirme clairement la marocanité du Sahara et appelle au retour des territoires marocains occupés dans le giron du Royaume du Maroc. " Nous allons montrer ce document aux jeunes marocains originaires des provinces du Sud afin de leur expliquer les vrais tenants et aboutissants de ce faux conflit et de les convaincre du bien-fondé de la solution d'autonomie comme étant un gage de démocratie et la garantie d'un avenir meilleur, pour eux comme pour l'ensemble des concitoyens marocains, où qu'ils se trouvent ", dévoile le premier responsable de la Chabiba de l'USFP. Maintenant, surgit la question sur le timing de ce rendez-vous. Pourquoi aujourd'hui un pareil meeting autour de cette question sur les origines du conflit ? Il faut, d'abord, rappeler que cet événement annoncé à Tan-Tan, aux portes du Sahara marocain, s'inscrit dans le cadre de précédentes initiatives entreprises par la Jeunesse ittihadie, ici comme à l'étranger. Pour s'en rendre compte, il suffit de se mémoriser le passage brillant de la Chabiba en début 2010 du côté de Stockholm, en Suède, lors du Congrès de l'Union internationale des jeunesses socialistes. Une importante délégation de la Chabiba, conduite par Ali Elyazghi, avait réussi à amener son homologue du Polisario à discuter de la solution d'autonomie, et entendre les arguments marocains pour une sortie de crise politique du conflit incarnée par l'offre de larges prérogatives d'autogestion à la population marocaine originaire des provinces du Sud. C'est dans ce même esprit que s'inscrit l'actuelle Initiative de la Chabiba ittihadia. « La Jeunesse Ittihadie a la responsabilité d'ouvrir le dialogue avec tous les jeunes marocains, particulièrement les jeunes dans les provinces du Sud qui peuvent être séduits par un discours indépendantiste mais un discours qui ne leur apporte aucune réponse réelle ni à leurs attentes ni à leur volonté de construire un avenir commun », précise le secrétaire général de la Chabiba ittihadia. L'ancrage actuel du Maroc aux principes démocratiques tels qu'ils sont universellement connus et reconnus et son développement économique et social soutenu constituent autant de facteurs encourageants pour tourner la page d'un conflit qui n'a généré que des drames inutiles notamment pour nos frères dévoyés dans les camps lugubres de Lahmada-Tindouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.