Provocations du polisario à l'encontre de la Minurso, le Maroc se doit de réagir    Le Roi préside à Rabat un Conseil des ministres: Voici les décisions prises    Adoption d'un projet de décret relatif aux établissements et cités universitaires    Approbation d'un accord sur la reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre le Maroc et le Mali    L'UNESCO lance un projet dans quatre pays arabes dont le Maroc    Affaire SAMIR.. Le gouvernement sévèrement critiqué    L'Etat plus généreux sur les bourses des étudiants    (Vidéo) Lasse JENSEN: « Le golf est un sport cérébral »    Nouveau protocole de pêche UE-Maroc : Tout est négociable, sauf notre souveraineté    Miguel Diaz-Canel, nouveau président de Cuba    Macron et Merkel affichent leurs différences sur la zone euro    La prestation de Walid Azaro contre Wadi Degla    Nos adversaires en Russie: Le Portugal    El Kaabi hospitalisé suite à une agression    Adoption en commission du projet de loi portant réorganisation du CCM    Prison Toulal 2 à Meknès : Dépistage de la tuberculose et du cancer    1ère édition de la Fête interculturelle des chorales de Rabat    Mondial 2018: Quatre assistants VAR pour chaque match en Russie    Procès de T. Bouachrine: Le procureur général demande le rejet des requêtes de la défense    Smart City Expo : C'est parti pour la 3ème édition    Taroudant renaît de ses cendres!    Philippe Allegrini au Théâtre Mohammed VI de Oujda    Mecachrome investit 1,5 million d'euros à Tanger    Russie 2018: Zlatan Ibrahimović, nouveau visage de la campagne Visa World Cup    CSEFRS: appel à améliorer la qualité de l'enseignement pour promouvoir l'école marocaine    Jazzablanca: Un concert haut en couleurs de la diva Beth Ditto!    Razzia de Nabil Ayouch: Démons et merveilles du Maroc actuel    Un rendez-vous annuel qui attire des golfeurs de renommée mondiale    Une occasion pour donner «une image réelle» de l'agriculture marocaine    Village frontalier ou pays européen? Les prétendants possibles du sommet Trump-Kim    Le Parlement européen réclame la venue du patron de Facebook pour s'expliquer sur le scandale de fuite des données personnelles    Japonais enlevés par la Corée du Nord: Trump assure Tokyo de son aide    Opération «African Lion 18» : 900 militaires américains au Maroc    Formation dans les universités    AMO pour étudiants : Un grand flop !    Agriculture : Les pluies d'avril dopent la campagne    Anass Alami se reconvertit dans le conseil en stratégie    Aujourd'hui, à Madrid    Mission de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE au Parlement européen    L'artiste Mahi Binebine décoré de la Légion d'Honneur    Fondation BMCI : 10 ans d'engagement citoyen    Mercato – Real : Coup dur pour Zidane!    Scandale – Accusé de viol, Tariq Ramadan reconnait avoir eu « une relation » avec l'une des plaignantes    La « folle » promesse de Cristiano Ronaldo à Benzema!    Le MEN est précurseur en matière d'encouragement des filles    Le conflit syrien traîne toujours    LA 11ème EDITION DU FESTIVAL DU RIRE D'EL JADIDA DU 03 AU 06 MAI 2018    Comment Azziman veut revaloriser les enseignants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le système informatique de la banque est tombé en panne hier : Mauvaise surprise pour les clients de la BMCI
Publié dans Libération le 04 - 08 - 2010

Les clients de la Banque marocaine de commerce et d'industrie (BMCI) ont eu hier une mauvaise surprise. Le système informatique de la banque est tombé en panne. Aucune opération bancaire n'a pu être effectuée durant un laps de temps assez long. La panne s'est produite le matin et aucune communication sur sa nature n'a été initiée. Elle a affecté tous les systèmes bancaires de BMCI, qu'ils soient à destination des consommateurs ou des entreprises. Les agences du Groupe qui ont ouvert hier, ont dû effectuer manuellement leurs opérations les plus urgentes en attendant que le système soit restauré. Les clients malchanceux ont été contraints, eux, de prendre leur mal en patience et d'attendre la remise en marche des serveurs de la banque.
Pourtant, selon certains témoignages concordants, les pannes du système informatique de la banque sont récurrentes et ce n'est pas la première fois que pareil problème se produit.
Pis, les guichets automatiques de cette banque fournissent souvent à la clientèle des données tellement anciennes qu'elles en deviennent inexploitables. Les soldes indiqués sur les facturettes de ces automates ne prennent souvent pas compte des opérations récentes effectuées par les clients, d'où risque pour ces derniers d'avoir des incidents et, partant de subir les rigueurs de Bank Al-Maghrib.
La mise en place il y a sept ans environ, d'ATLAS II, système propriétaire, développé par BNP Paribas, à l'attention de l'ensemble de ses filiales afin de simplifier la cartographie applicative et de réduire les temps de traitement et d'analyse, en particulier pour les aspects liés à la finance, ne semble donc pas avoir porté chance à la BMCI.
Ayant eu pour objectif de rendre le système informatique modulaire et évolutif et d'assurer sa pérennité ainsi que de faciliter la maintenance fonctionnelle, ce nouveau système a certes permis à la BMCI d'améliorer le temps de traitement et la disponibilité de l'information et de disposer d'une base de données enrichie (tiers, comptes, attributs, renseignements commerciaux, etc.) et d'un reporting groupe automatisé, mais il semble avoir privé la clientèle de cette banque du premier de ses droits, à savoir celui d'effectuer toutes les opérations bancaires au moment où elle le désire et surtout d'être bien informée du cours de ses opérations. Y compris au niveau des GAB.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.