Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Cinquième journée des Coupes africaines – Objectif : sceller la qualification    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    Le CDT Najad, 25 ans dans les geôles du polisario, témoigne    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Adam de Maryam Touzani    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Bagdad: Des milliers d'antiaméricains se rassemblent à l'appel d'un leader chiite    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    Routes de la soie: un couloir économique entre la Chine et la Birmanie…    La CSMD reçoit le Conseil de la Concurrence    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    El Othmani: La participation du Maroc au Sommet afro-britannique augure d'un nouvel élan aux relations bilatérales    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    La CSMD reçoit les représentants du Conseil de la concurrence    Banque mondiale: 1 MMDH pour les infrastructures de Casablanca-Settat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Programmation Ramadan sur AL Oula et 2M : Mieux qu'avant…, en apparence
Publié dans Libération le 07 - 08 - 2010

La fièvre du Ramadan monte de plusieurs crans à l'approche du mois sacré. Les deux chaines Al Oula et 2M sont sur le qui-vive pour s'accaparer le plus grand nombre de téléspectateurs. On se rappelle que les grilles des programmes des deux chaînes ces dernières années ont essuyé beaucoup de critiques aussi bien au niveau des médias qu'à celui des téléspectateurs qui se trouvent obligés dans de tels cas de se tourner vers les chaînes satellitaires arabes qui se préparent beaucoup plus tôt et offrent des grilles autrement plus riches. Il semble, néanmoins que pour cette année, les responsables ont pris en considération les critiques et essayent d'offrir un plateau plus consistant.
Cela expliquerait le fait de ne rendre publics les programmes que quelques jours avant le début de Ramadan. Toujours est-il que le jugement ne pourra se faire qu'après le mois sacré et qu'on doit, à l'heure actuelle, patienter et attendre la réaction des premiers concernés, en l'occurrence les téléspectateurs.
Ce qui semble être commun aux deux chaînes cette année, c'est l'appréhension apparente vis-à-vis des sitcoms qui ont fait l'objet des critiques les plus virulentes ces dernières années. Celles qui sont programmées, le sont pour la plupart avant la rupture du jeûne, c'est-à-dire à une heure de moyenne, voire de faible audience.
Ce n'est pas sans se poser d'ailleurs des questions sur certains choix comme la programmation par Al Oula de la sitcom « Laâm touil » avec Mohammed El Jem avant la rupture du jeûne, alors que celle à laquelle il avait participé il y a deux ans « Sir Hatatji » avait eu beaucoup de succès. En plus, El Jem est très estimé du public marocain, surtout que cette série traite d'un problème épineux qui touche beaucoup de foyers, à savoir l'enseignement privé. Mais pour Nawfal Reghaye, le nouveau directeur de la stratégie et du développement au sein de la SNRT, « c'est moins une critique de l'enseignement privé qu'on veut présenter que quelques situations burlesques qui dérident le téléspectateur ». On ne comprend pas non plus comment la Une programme une pièce de théâtre juste après la rupture avec Bachir Skirej, alors qu'on aurait dû laisser cela pour la soirée, car il s'agit d'un sujet très connu du public en l'occurrence Al « Harraze » que l'on a vu en plusieurs versions. Avant la rupture du jeûne, on a programmé « Joha ya Joha » avec Mohamed Bastaoui qu'on retrouve d'ailleurs dans une énième rediffusion de « Oujaâ Trab ».
« Dar Al Warata » retrouve le prime time sur Al Oula. Les responsables ont dû refaire appel à Abdeljabbar Louzir et compagnie en raison du succès remporté l'année dernière. Bien que ce travail gagne à être mieux élaboré, et en l'absence d'une véritable concurrence, il passe quand même bien.
Sur 2M une série pourrait séduire, à savoir « Oqba lik » dont le casting est très riche avec la participation notamment de Sanae Akroud et Amal Al Atrach. Hanan Fadili revient elle aussi avec son « Ach khsarti ila dhakti » pour de nouveaux gags qui s'ajouteront à Caméra Café, dont le nom est inspiré d'une série française mais qui promet beaucoup eu égard aux comédiens en présence.
Pour le prime time sur 2M, c'est la série « Yak Hna Jirane » qui a eu les faveurs de la programmation. Une brochette de comédien y prend part, notamment Mohamed Majd, Mouna Fettou, Majdouline Idrissi Aziz Hattab, Zhor Maâmri avec la participation, pour la première fois du chanteur Rhany.
Voilà pour la programmation d'avant, pendant et juste après la rupture du jeûne, plage horaire dont les deux chaînes se disputent l'audimat. Pour le reste, les séries et les long métrages marocains, il y a des rediffusions mais aussi d'autres nouveautés. On continue la série « Touria », un chef-d'œuvre très bien élaboré à tous les niveaux et où une certaine Manal Saddiki brille de mille feux.
La société civile est elle aussi à l'affût des nouveautés pour manifester en quelque sorte sa désapprobation de ce qui a été programmé l'année dernière.
En effet , le 15 juillet dernier, une table ronde a été organisée par l'Association marocaine des droits des téléspectateurs que préside Mustapha Benali qui a déploré la précipitation marquant la préparation des grilles du mois sacré. »Acteurs et journalistes, déplorent la médiocrité des sitcoms pour ne pas dire autre chose, dont la qualité est loin de répondre aux évolutions que vit le Maroc ces dernières années », a déploré Mustapha Benali.
En tout cas, on ne pourra juger qu'après. Attendons donc de voir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.