Ilham Kadri : cette franco-marocaine qui fait partie des femmes les plus puissantes du monde    Béni Mellal-Khénifra : Première zone logistique pour le renforcement de l'attractivité économique de la région    Tourisme : Essaouira accueille un premier groupe de touristes en provenance de Belgique    Les Etats-Unis réaffirment que l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara est "sérieuse, crédible et réaliste"    Macron – Al Jazeera : une campagne de communication dans les médias arabes pour apaiser la tension ?    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    L'industrie parapharmaceutique : un nouveau filon de la politique marocaine d'import-substitution    Etude marocaine : La détection des anticorps dans les échantillons de sérum est plus importante que celle de l'ARN viral    Le premier interprète de James Bond, Sean Connery, est décédé    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Marocains du monde : des concertations pour étudier les moyens de fournir un logement    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chavez refuse le diplomate désigné par Obama pour le poste d'ambassadeur à Caracas
Colombie, Venezuela et Equateur amorcent de nouvelles relations
Publié dans Libération le 10 - 08 - 2010

Le Président vénézuélien Hugo Chavez a refusé dimanche le diplomate désigné par les Etats-Unis pour le poste d'ambassadeur à Caracas et demandé à son homologue Barack Obama de «chercher un autre candidat» pour cette fonction.
Hugo Chavez a estimé «impossible» que Larry Palmer puisse assumer le poste d'ambassadeur à Caracas. «Comment tu peux croire, Obama, que je vais accepter ce monsieur. Le mieux c'est que tu le retires, Obama. N'insiste pas, je te le demande», a déclaré le chef de l'Etat vénézuélien, s'adressant au Président américain durant son programme radio-télévisé «Allo Président».
Hugo Chavez a condamné de récentes déclarations de Larry Palmer sur les forces armées vénézuéliennes. Dans un questionnaire pour que sa candidature au poste d'ambassadeur soit ratifiée par le Sénat américain, le diplomate avait estimé que le moral des forces armées vénézuéliennes était bas et que l'influence de Cuba augmentait.
«Nous aurons une réunion mardi en Colombie dans un lieu que nous allons choisir d'un commun accord», a annoncé Juan Manuel Santos. «Aujourd'hui je vais m'endormir heureux», a réagi Hugo Chavez : «Nous allons amorcer une nouvelle relation pour le bien des deux pays», a-t-il ajouté.
Nicolas Maduro, le ministre des affaires étrangères vénézuélien, avait pris part samedi à Bogota à la cérémonie d'investiture de M. Santos, qui avait dans son discours souhaité un «dialogue direct» avec Caracas. La rencontre, dimanche à Bogota, entre M. Maduro et son homologue colombienne Maria Angela Holguin avait marqué le premier pas vers un rétablissement des relations entre les deux pays, extrêmement tendues depuis la fin juillet.
Le Venezuela avait rompu le 22 juillet ses relations diplomatiques avec la Colombie après que Bogota l'eut accusé devant l'Organisation des Etats américains (OEA) d'abriter quelque 1 500 combattants des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC, marxistes).
Hugo Chavez avait jugé ces accusations mensongères, y voyant la manifestation des intentions «guerrières» du Président sortant Uribe, et avait ordonné le déploiement de troupes à la frontière.
Juan Manuel Santos avait pour sa part fait des gestes en direction du Venezuela, où, en tant qu'ancien ministre de la défense (2006-2009) il a été à plus d'une reprise qualifié de menace pour la paix régionale. Il a notamment nommé une ancienne ambassadrice au Venezuela appréciée dans ce pays, comme ministre des affaires étrangères. Il est surtout resté à l'écart de la crise qui a pris une tournure presque personnelle entre M. Chavez et le Président sortant Alvaro Uribe.
Hugo Chavez a également fait un pas, demandant dimanche à la guérilla colombienne de renoncer aux enlèvements et estimant que le recours aux armes n'avait plus de raison d'être. «Tout comme on propose au gouvernement colombien de rechercher la voie de la paix, il faut aussi lancer un appel (...) en direction de la guérilla», a souligné le Président vénézuélien.
Les relations entre la Colombie et le Venezuela, souvent en dents de scie en raison de différences idéologiques – Bogota a longtemps été le principal allié des Etats-Unis dans la région –, se sont davantage tendues à partir de l'annonce en juillet 2009 de la conclusion d'un accord entre Washington et Bogota devant permettre à l'armée américaine de faire usage d'au moins sept bases en Colombie, qu'Hugo Chavez avait jugé menaçant.
Ce dernier avait décrété le gel des importations en provenance de Colombie, qui ont chuté de
70 % depuis le début de l'année. Mais les deux pays ont intérêt à s'entendre, tant leurs économies sont liées. Le Venezuela est en outre en récession et souffre d'une forte inflation (16,3 % depuis le début de l'année). La Colombie, pour sa part, estime que le manque à gagner sur ses exportations pourrait lui coûter au moins 0,5 % de son PIB cette année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.