Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    CNOM : "Génétique et sport : l'impact de l'hérédité sur la performance sportive"    MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    Affaire Ghali : la plainte du Club des avocats transmise au parquet de l'Audiencia Nacional    Hirak: Les Algériens dans la rue malgré la répression    Manifestation à Casablanca après la prière du vendredi en solidarité avec la Palestine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR    La COP26 se tiendra en présentiel à Glasgow (président)    Agadir : interpellation d'un individu pour publication d'un contenu violent    En vertu d'arrêtés conjoints publiés au BO, des sociétés étrangères autorisées à créer des fermes aquacoles à Dakhla    Masters 1000 de Rome: Nadal bat Zverev et se qualifie en demi-finales    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Un joueur du Real en isolement    Un séparatiste du «Polisario» lance un appel au meurtre visant des policiers marocains    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Les Casablancais retrouvent l'historique Parc de la Ligue Arabe (Reportage)    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Réseaux sociaux: 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Livre. Danse avec les riches    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Auteur du roman “Un coquelicot en hiver ? Pourquoi pas” : Betty Batoul sème ses coquelicots en hiver
Publié dans Libération le 01 - 03 - 2011

Alors que le SIEL referme ses portes, celui de Betty Batoul ne cesse de s'éclaircir. Tout comme celui des nombreux étudiants rencontrés lors de sa dernière visite au Maroc. Avec ses devises «Quand on veut, on peut !», «Va au bout de tes rêves et ne laisse jamais personne te dire que tu ne peux pas les réaliser !», «N'oublie pas de sortir de la route de temps en temps pour découvrir toutes les richesses des sentiers»,… Betty Batoul sillonne le Maroc et la Belgique depuis près d'un an. Et c'est toujours le même enthousiasme auprès des jeunes et moins jeunes. Un partage d'expérience de vie qui a toute sa place dans une société où l'on croit de moins en moins à ses capacités, en ses rêves.
Que ce soit à Sidi Bennour ou à El Jadida, les étudiants sont unanimes. Ils adorent ces rencontres et le silence qui règne durant tout l'exposé témoigne de l'intérêt qu'ils accordent à ces moments.
Betty Batoul ajoute que le Maroc a besoin de Toutes les femmes. Et trop nombreuses sont celles qui vivent encore dans la peur, la souffrance, la violence et ne peuvent révéler leur potentiel. Or, l'avenir se construira avec tout son capital humain, hommes et femmes.
Dans son roman autobiographique, “Un coquelicot en hiver ? Pourquoi pas” primé à trois reprises en Belgique, Betty Batoul raconte son histoire et insiste sur le fait qu'on peut se reconstruire et avoir une vie heureuse après avoir vécu de grandes souffrances. Aujourd'hui, mère de 4 enfants et épouse comblée, cadre dans une multinationale, directrice d'une maison d'édition et présidente de l'Asbl Succès, elle prouve qu'on peut se relever, retrouver le sourire et vivre dans le respect.
Reçue par le gouverneur de la province d'El Jadida, Mouad El Jamaï, elle a ensuite rencontré au Siel de Casablanca le ministre de la Culture, Bensalem Himmich accompagné du ministre de la Culture français, Frédéric Mittérand invité pour l'occasion; il ne repartira pas sans un coquelicot sous le bras… Il se murmure en coulisses que ses coquelicots seraient en chemin vers le Palais Royal.
En juillet 2010, Betty Batoul avait offert son roman au réalisateur Saâd Chraibi lors du tournage de son film « Femmes entre hier et demain » dont la sortie est prévue en mars prochain et dans lequel elle fait une courte apparition. Dernièrement, Betty Batoul a rencontré Eric Emmanuel Shmitt à la foire du livre de Bruxelles. Il s'est dit intéressé par cette histoire émouvante. « Merci d'avoir provoqué cette rencontre » a-t-il précisé avant de figer ce moment sur pellicule. Un coquelicot en hiver au cinéma prochainement ? Et pourquoi pas ! Les rêves se réalisent et Betty Batoul en est convaincue. Le tout est de savoir qui du Maroc ou de la Belgique s'engagera le premier.
En attendant, elle poursuit son travail de terrain en donnant des conférences sur le thème « Quand on veut, on peut ! » : un moment d'émotion intense, de partage aussi. Et si l'envie vous vient de pleurer, vous verrez à quel point vous vous sentirez mieux après !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.