Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Japan's Banks Are About to Get Even Feebler    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Le Ramadan au Maroc, délices et gourmandises    La loi 49-15 sur les délais de paiement toujours en panne    On le savait pas: Excellente idée    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    La DGSN réagit à l'agression de l'humoriste Amine Radi    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Journée Internationale de l'infirmière    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Amina Rachid, La soldate des planches    Les bienfaits des activités physiques    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Le Maroc en CAN à travers l'histoire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    «Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Kantar intègre le Maroc    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinquième Festival de la culture soufie : Fès se penche sur les figures féminines du soufisme
Publié dans Libération le 05 - 04 - 2011

Conférences, tables rondes, ateliers, expositions, concerts ainsi que des soirées soufies rythmeront la cinquième édition du Festival de la culture soufie, qui aura lieu du 16 au 23 avril courant dans la capitale spirituelle.
Une semaine durant, experts, chercheurs, artistes et musiciens engagés dans une démarche spirituelle venant de divers horizons se retrouveront à Fès, à l'occasion de cet événement qui consacre cette année sa réflexion à l'archétype du « féminin » dans la culture soufie.
Pour sa cinquième édition, l'Association du Festival de Fès de la culture, organisatrice de cette manifestation d'envergure internationale, a en effet choisi de décliner cette édition sous le signe «Figures féminines du soufisme ». Un choix délibéré comme pour souligner le rôle des femmes dans l'édification de la culture soufie. Laquelle « a inspiré à la fois l'organisation et la charte éthique et spirituelle des corporations de métiers à travers l'ensemble du monde musulman », rappelle Faouzi Skali.
Au cours d'une conférence qu'il a animée récemment à Casablanca, le président de l'Association du Festival de Fès de la culture soufie a expliqué les raisons qui ont motivé le choix de ce thème. Et a déclaré que «la culture soufisme est quelque chose que nous partageons tous. Et c'est en cela qu'on a voulu souligner le rôle du féminisme dans cette culture ».
Pour rappel, « la culture soufie nous ouvre aussi sur l'importance essentielle de la dimension du «féminin», et des valeurs qui lui sont attachées, dans tout développement sociétal. Les figures de Layla, de Maya… puisées du patrimoine poétique arabe antéislamique, de l'amour courtois «‘Udhri », platonique vont constituer les principaux symboles de l'amour universel des soufis exprimé dans la poésie de Rabia Al Adawiyya, d'El Hallaj, d'Ibn Arabi ou de Rûmi », a-t-il indiqué. Et d'ajouter que « le romantisme spirituel du soufisme, qu'il soit exprimé par des hommes ou des femmes, a cependant accordé à ces dernières une signification symbolique essentielle qui est le préalable à la reconnaissance naturelle de l'importance de leur place et de leur rôle au sein de la société ».
Plusieurs activités ponctueront cette édition, organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Outre les expositions, ateliers et tables rondes, les organisateurs annoncent aussi des conférences et rencontres sur «Archétypes du féminin chez l'Emir Abdelkader», «De l'Hindouisme à l'Islam: la figure féminine "ma"», «Lalla Zahra Al Kouchia, une sainte à l'ombre de la Koutoubia», «Symboles du féminin dans la poésie soufie», «Femmes et Sainteté: figures de femmes soufies en Afrique de l'Ouest», «Nana Asma'u (1793–1864, Nord Nigeria): femme soufie d'exception », « La vie n'est pas courte mais le temps est compté": une femme mystique dans son temps (Malek Jân Ne'mati,1907-1993)», «Soufisme, femmes et écologie», entre autres.
Figurent aussi au programme de cette cinquième édition, des concerts de Karima Skali avec l'ensemble Al Kawthar de Grenade (Maroc/Espagne), Shadya Hamed-Mustapha Said (Palestine-Egypte) et Leili Anvar (récitante) - Renaud Garcia Fons (contrebasse) (Iran-France). Ces artistes et ensembles rendront respectivement hommage aux poètes soufis d'Andalousie, à Omar Al-Khayyam à travers des chants spirituels des grandes voix arabes ainsi qu'aux voix mystiques féminines d'Orient et d'Occident.
Egalement prévues, des soirées soufies et de samaa animées par les ensembles marocains Tariqa Qadiriyya Boutchichiyya, Tariqa Charqawiyya, Tariqa Wazzaniyya et Tariqa Siqilliyya ainsi que Tariqa Khalwatiyya de Turquie.
La clôture du Festival interviendra samedi 23 avril à l'Hotel Jnan Palace. Elle sera marquée par un grand spectacle sur le thème «Du Melhoun aux Noubas spirituelles » Grandes voix du samaa du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.