Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    TPE : un nombre record de faillites en 2020    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Eau potable : Lydec annonce une perturbation du service dans certaines zones de Casablanca    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Faculté polydisciplinaire de Safi : Quels contenus pour le projet de nouvelle Constitution ?
Publié dans Libération le 23 - 06 - 2011

Dans le cadre de ses activités culturelles pour l'année universitaire 2010 /2011, et en partenariat avec le Laboratoire des recherches sur la transition démocratique comparée à l'Université Hassan 1er de Settat, et l'appui de la Fondation allemande Hanns Seidel, la faculté polydisciplinaire de Safi, section des sciences juridiques, économiques et sociales, vient d'organiser le Forum des jeunes universitaires les 13 et 14 juin courant autour du thème « Quels contenus pour la Constitution marocaine 2011 ? ».
150 participants, y compris 120 étudiants issus de l'université Hassan 1er de Settat et la FP de Safi, ont pris part aux travaux de ce forum dont la première séance a été marquée par les allocutions de Said Khomri, chef de la section des études juridiques, économiques et sociales à la FP de Safi, le doyen de la FP de Safi, le premier adjoint du doyen de l'Université Hassan 1er de Settat, le directeur du Laboratoire de recherche sur la transition démocratique comparée, et le représentant de la Fondation Hanns Seidel. L'ensemble des intervenants ont mis en exergue l'intérêt de cet exercice intellectuel participatif d'échange et de partage qui s'intègre dans le débat national accompagnant le chantier des réformes constitutionnelles et politiques initiées par le Souverain le 9 mars 2011.
Pour le représentant de la Fondation Hanns Seidel qui a mis en avant l'apport de la fondation depuis 23 ans au niveau de l'accompagnement du processus d'instauration d'Etats démocratiques, respectueux des droits et des libertés au Maghreb, le Maroc est en train de traverser une phase décisive ponctuée par le lancement du chantier de réformes constitutionnelles et politiques profondes.
La deuxième séance a été entamée par l'intervention de Najib Hajjioui, chef du département des études juridiques à l'Université Hassan 1er de Settat, qui a tenu à soulever la stérilité du champ politique marocain en termes de production de connaissances et projets politiques, avant de s'interroger, entre autres, sur les motifs et les perspectives de la nouvelle révision constitutionnelle, et des retombées sur les institutions ainsi que sur les acteurs politiques.
Mustapha Sophi, professeur universitaire à la FP de Safi , s'est penché sur des éléments conceptuels pour mieux cerner le débat autour des réformes constitutionnelles en cours motivées par un contexte national, régional et international. Pour lui, la Constitution est un facteur dynamique consistant en un contrat social historique avec pour objectif la transition définitive vers la démocratie. D'autre part, a-t-il précisé, la gestion du territoire devrait refléter les grandes orientations et les politiques de l'Etat élaborées par l'appareil exécutif.
Pour Joudia Khalil, le Maroc dispose d'un bon nombre d'acquis en termes de fiabilisation et de renforcement de l'appareil judicaire qui joue un rôle assez important dans la stabilité et l'équité sociale. La dépravation qui ronge le secteur relatée par les médias et les rapports des instances des droits de l'Homme nécessite, d'après Joudia, un effort de moralisation et d'immunisation de cette institution considérée comme garante des droits individuels et collectifs.
Abdeljebbar Arrach, directeur du Laboratoire de recherches autour de la transition démocratique comparée, a tenu pour sa part à préciser les grands axes susceptibles de remédier aux anomalies ternissant l'image de l'administration marocaine, avant de conclure que la nouvelle Constitution n'aura aucun effet sans des réformes profondes sur tous les plans.
Abdellatif Bakkour, professeur à la FP de Safi, a invité les étudiants à réfléchir sur la nature de la dynamique politique qu'a connue le Maroc avec l'avènement du gouvernement El Youssoufi : s'agissait-il d'une transition démocratique ou d'une simple ouverture politique ? d'après lui, plusieurs facteurs contribuent à l'amplification de la crise politique tels la faiblesse des partis politiques et de la société civile et les faibles taux de participation aux élections. Toutefois, il a insisté sur l'accompagnement de la nouvelle Constitution par des réformes politiques et administratives profondes tout en rompant avec la culture et l'économie de la rente.
Les 150 participants ont adhéré activement aux débats organisés au sein des quatre ateliers de réflexion autour des contenus de la nouvelle Constitution. A cet effet, les jeunes universitaires ont mené un excellent exercice de partage et de réflexion collective autour des questions des droits et des libertés, la réforme du champ juridique, la régionalisation avancée et les appareils exécutif et législatif dans la nouvelle Constitution. Les recommandations des ateliers ont été restituées et discutées lors de la deuxième journée de ce carrefour qui a appelé au renforcement et à la préservation des libertés et des droits politiques, civils, économiques, sociaux et culturels, le renforcement des prérogatives des pouvoirs exécutif et législatif, la réforme du système d'immunité parlementaire, le renforcement de l'indépendance des juges et de l'appareil judicaire, la révision de la composition de la Cour suprême ,la mise à niveau des compétences des ressources humaines et financières du secteur judiciaire outre sa moralisation, l'instauration des fondements de l'équité sociale et une meilleure gouvernance sécuritaire.
interventions et meetings de l' USFP
Le 23/06/2011 :
17h30 : Daroua : Maison des jeunes : Abdelhamid Jmahri
10h00 : Settat : Ouled Bouziri : Abdelhadi Khaïrat
18h00 : Casablanca Maârif : Complexe culturel : Hassan Tarik
21h00 : Interventions de Khadija Qariani sur TVM.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.