Botola Pro D1: Le partage des points entre le RAJA et le FUS    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Le roi Mohammed VI a reçu un message du président Erdogan    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Covid-19 : les vaccins à ARN messager semblent efficaces contre le variant indien    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    Oualid El Hajjam vise un retour en sélection !    Mme Bouayach: Le travail de mémoire pierre angulaire dans les politiques de garantie de non-répétition    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sortie nationale de "La cinquième corde" de Selma Bargach
Publié dans Libération le 25 - 06 - 2011

Mégarama a abrité, mardi dernier, la projection en avant-première du premier film de la jeune réalisatrice Selma Bargach, intitulé "La cinquième corde" dont la sortie nationale est prévue à la fin du mois de juin.
La projection qui a connu une grande affluence, a été notamment marquée par la présence d'artistes, intellectuels, journalistes et de critiques d'art. Tous ont salué cette première expérience qu'ils ont jugée assez prometteuse.
D'ailleurs, avant cette projection, Selma Bargach n'a pas caché son optimisme quant à la réussite de son film qui a déjà participé à certains festivals et a été bien accueilli, surtout au Festival de Tanger.
Pour la productrice, Rachida Saâdi, cet accueil favorable est dû au fait que la réalisatrice dispose d'un langage cinématographique original et qu'elle maîtrise la technique sans oublier l'histoire du film qui se démarque nettement par sa thématique.
Ce mélodrame, puisque le film de Selma en est un, a par ailleurs réussi à faire voyager les téléspectateurs dans différents endroits du Maroc : Casablanca, Tanger ou encore Essaouira. Le repérage était réussi surtout que les lieux choisis sont chargés de symboles historiques.
Ayant obtenu le prix du meilleur son et une mention spéciale du jury au Festival national du film de Tanger, «La cinquième corde» a été sélectionné respectivement dans les festivals de Khouribga, du film de musique de Kicheon en Corée du Sud, du film arabe Fameck à Metz, du film arabe à Bruxelles et du Cinealma à Carros en France.
L'histoire relate le parcours créatif de Malek, passionné de luth et qui arrive chez son oncle Amir, maître de musique. Amir veut révéler le secret de la 5ème corde mais il se rend vite compte de l'audace de son neveu. Malek rencontre Laura, qui lui donne l'énergie suffisante pour poursuivre son rêve.
C'est le parcours d'un jeune musicien, qui fera tout pour arriver au bout de sa création. Pour trouver sa voie, Malek devra accepter le temps du doute et de la recherche, respecter les dons que la vie nous offre mais aussi les obstacles. Sa recherche, c'est aussi l'aspiration d'une nouvelle mélodie, d'une nouvelle vision sur une culture enracinée depuis des siècles, un regard en quête de tolérance.
Née à Casablanca, Selma Bargach étudie l'art et le cinéma expérimental à la Sorbonne à Paris. Elle a réalisé des courts-métrages avant de se lancer dans le long-métrage et a soutenu un doctorat sur le thème "Le statut et le rôle de la femme dans le cinéma marocain".
De retour au Maroc, elle a travaillé en tant qu'assistante avant de s'attaquer au court-métrage.
Selma optera pour le long, car son film la confortera dans la voie qu'elle veut poursuivre. "Un long-métrage, explique-t-elle, demande beaucoup d'endurance et de travail bien que le processus reste le même. Un long-métrage, c'est aussi la cohabitation avec une équipe artistique et technique dont il faut savoir être à l'écoute et avec qui il est impératif de communiquer, de partager et surtout, de rester sensible à son univers".
Un nouveau film qui étoffera la cinémathèque marocaine et renforcera le registre du cinéma national surtout qu'il allie mélodrame et documentaire en ce sens qu'il donne un aperçu sur l'histoire de la 5ème corde introduite dans le luth par Ziryab. Cette innovation a entraîné des dimensions infinies et donné lieu à des sonorités exceptionnelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.