Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Jamal Sellami: Nous sommes venus ici pour décrocher au moins un point    La DGI à la rencontre des membres de la CGEM    Séville : Yassine Bounou absent contre Granada    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Ajax : Tadic relativise l'importance du forfait de Ziyech    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    Coronavirus : un troisième cas confirmé en France    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad décroche son ticket pour les quarts    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    Crise libyenne : la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l'UE et de la Coopération insiste sur la nécessaire contribution du Maroc    Aucun cas de coronavirus au Maroc, annonce la Santé    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Boeing : Le 737 MAX ne revolera pas avant le milieu de l'année    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sortie nationale de "La cinquième corde" de Selma Bargach
Publié dans Libération le 25 - 06 - 2011

Mégarama a abrité, mardi dernier, la projection en avant-première du premier film de la jeune réalisatrice Selma Bargach, intitulé "La cinquième corde" dont la sortie nationale est prévue à la fin du mois de juin.
La projection qui a connu une grande affluence, a été notamment marquée par la présence d'artistes, intellectuels, journalistes et de critiques d'art. Tous ont salué cette première expérience qu'ils ont jugée assez prometteuse.
D'ailleurs, avant cette projection, Selma Bargach n'a pas caché son optimisme quant à la réussite de son film qui a déjà participé à certains festivals et a été bien accueilli, surtout au Festival de Tanger.
Pour la productrice, Rachida Saâdi, cet accueil favorable est dû au fait que la réalisatrice dispose d'un langage cinématographique original et qu'elle maîtrise la technique sans oublier l'histoire du film qui se démarque nettement par sa thématique.
Ce mélodrame, puisque le film de Selma en est un, a par ailleurs réussi à faire voyager les téléspectateurs dans différents endroits du Maroc : Casablanca, Tanger ou encore Essaouira. Le repérage était réussi surtout que les lieux choisis sont chargés de symboles historiques.
Ayant obtenu le prix du meilleur son et une mention spéciale du jury au Festival national du film de Tanger, «La cinquième corde» a été sélectionné respectivement dans les festivals de Khouribga, du film de musique de Kicheon en Corée du Sud, du film arabe Fameck à Metz, du film arabe à Bruxelles et du Cinealma à Carros en France.
L'histoire relate le parcours créatif de Malek, passionné de luth et qui arrive chez son oncle Amir, maître de musique. Amir veut révéler le secret de la 5ème corde mais il se rend vite compte de l'audace de son neveu. Malek rencontre Laura, qui lui donne l'énergie suffisante pour poursuivre son rêve.
C'est le parcours d'un jeune musicien, qui fera tout pour arriver au bout de sa création. Pour trouver sa voie, Malek devra accepter le temps du doute et de la recherche, respecter les dons que la vie nous offre mais aussi les obstacles. Sa recherche, c'est aussi l'aspiration d'une nouvelle mélodie, d'une nouvelle vision sur une culture enracinée depuis des siècles, un regard en quête de tolérance.
Née à Casablanca, Selma Bargach étudie l'art et le cinéma expérimental à la Sorbonne à Paris. Elle a réalisé des courts-métrages avant de se lancer dans le long-métrage et a soutenu un doctorat sur le thème "Le statut et le rôle de la femme dans le cinéma marocain".
De retour au Maroc, elle a travaillé en tant qu'assistante avant de s'attaquer au court-métrage.
Selma optera pour le long, car son film la confortera dans la voie qu'elle veut poursuivre. "Un long-métrage, explique-t-elle, demande beaucoup d'endurance et de travail bien que le processus reste le même. Un long-métrage, c'est aussi la cohabitation avec une équipe artistique et technique dont il faut savoir être à l'écoute et avec qui il est impératif de communiquer, de partager et surtout, de rester sensible à son univers".
Un nouveau film qui étoffera la cinémathèque marocaine et renforcera le registre du cinéma national surtout qu'il allie mélodrame et documentaire en ce sens qu'il donne un aperçu sur l'histoire de la 5ème corde introduite dans le luth par Ziryab. Cette innovation a entraîné des dimensions infinies et donné lieu à des sonorités exceptionnelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.