Privatisations.. plusieurs schémas possibles sauf l'ONCF    OCP acquiert 20% de l'Espagnol Fertinagro    DGSN : Trois promotions exceptionnelles dont deux, post-mortem    Lydec obtient le trophée « Top Performers RSE » et intègre l'indice « Casablanca ESG 10 »    Erdogan veut punir « tous » les coupables du « meurtre sauvage » de Khashoggi    Air Malta connecte Casablanca et Malte    Retrait d'un traité nucléaire : Washington vise autant Pékin que Moscou    La Belgique nous renvoie ses terroristes    L'excès de vitesse est la cause du déraillement du train à Bouknadel    Meknès. Attijariwafa bank ouvre le centre Dar Al Moukawil    Ain Sebaâ : Suicide d'un détenu à la prison locale    Mme Bariza Khiari au Festival des Cultures Soufies : La destruction des Mausolées de Tombouctou, détruire le passé, la différence et l'humanité.    McGregor s'exprime pour la première fois et explique sa défaite    La nouvelle collection automne-hiver 2018-2019 égaie les marques d'Aksal Luxury    Mohamed Laaraj au Musée national de la Serbie    M'hamid El Ghizlane : Tinariwen à l'ouverture du Festival Taragalte    Le Maroc et l'Italie déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine de la justice administrative
 
    8ème Conférence internationale sur l'ingénierie des modèles et des données se tiendra à Marrakech    Un magnifique sans faute de Philippe Rozier montant Cristallo ALM    5ème journée de la Botola Maroc Telecom : Le Wydad débloque son compteur    BMW rappelle 1 million de ses voitures qui présentent « un danger d'incendie »    Dialogue social : Le gouvernement cherche un compromis    Comptes d'affectation spéciale : 194,077 milliards DH de ressources réalisées en 2017    Yémen: L'ONU tire la sonnette d'alarme    «Parcours amoureux de Salé», un guide pour revisiter Salé avec Rita Aouad    Botola: Enfin une journée complète!    (Vidéo) Meurtre de Khashoggi.. Erdogan sort l'artillerie    Fake news. Un observatoire voit le jour    Kamal Lahlou: participation «très honorable»    Parlement – PLF 2019, les pour et les contre    Edito : Mobilisation générale    Le ministère lance une plateforme dédiée aux MRE    Télémédecine. Lancement officiel au Maroc    La place de la Femme dans le soufisme débattue à Fès    Le Paraguay réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    News    18 morts dans un accident de train au Taïwan    Des chercheurs ont compté le nombre de joints dans les clips de rap    Insolite : Alliance retrouvée    Divers    Lopetegui tremble avant une semaine infernale    Malgré procès et scandales, l'argent reste tabou dans le sport universitaire américain    200 migrants irréguliers entrent en force à Mellilia    Driss Lachguar au Colloque international sur «La reconsidération du modèle de développement à la lumière des évolutions que connaît le Maroc»    Les opérateurs chinois satisfaits du climat des affaires au Maroc    Les influences africaines sur les travaux des artistes peintres occidentaux    "Halloween" en tête du box-office nord-américain    Les "tests de virginité" dans le viseur de l'ONU    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Charki Draiss bat le rappel de ses troupes : L'appareil sécuritaire doit se mettre au diapason de l'évolution de la criminalité
Publié dans Libération le 16 - 08 - 2011

La sécurité, la lutte contre toutes les formes de criminalité et la préservation de l'ordre public ont été les maîtres mots de la tournée à travers quelques régions du pays. Lors de ces réunions, on a procédé à l'évaluation du travail des services de police et aux actions à entreprendre pour faire face à des phénomènes sécuritaires qui s'amplifient de jour en jour.
Ces réunions, dit-on, s'inscrivent dans le cadre d'une série de rencontres organisées par le DGSN avec ses services extérieurs en consécration de la politique de communication permanente avec les responsables de la sûreté aux niveaux régional et provincial. Mais ce qui est sûr, c'est que certains événements ont poussé M.Charki Draiss à se manifester et à aller donner personnellement ses directives aux responsables dans les régions.
D'abord la montée du taux de criminalité avec des actes criminels spectaculaires à l'européenne. Le dernier en date reste le vol de l'or appartenant à l'entreprise Euro Mécanica propriétaire d'un homme très influent. Il faut dire également que plusieurs agences bancaires ont été la cible de cambrioleurs qui commencent à se spécialiser dans ce genre de méfaits.
Ensuite, il faut signaler également la recrudescence du nombre d'accidents de la circulation sans oublier le danger terroriste qui s'est réinstallé depuis l'explosion du café Argana. Si l'on ajoute à cela les manifestations du mouvement de contestation du 20 février qui mobilisent plusieurs dispositifs policiers, on comprend que la DGSN a du pain sur la planche.
Des instructions strictes ont été données lors de ces rencontres présidées par M. Draiss aux responsables régionaux pour tenter de venir à bout de ces phénomènes. A signaler aussi que la direction générale a choisi de rendre publiques plusieurs promotions à la veille de ces rencontres. Mais suffit-il de promouvoir quelques fonctionnaires de la sécurité nationale pour améliorer le rendement du corps de la police ? Il est certain que pour répondre aux attentes sécuritaires à la veille des élections et réduire le taux de criminalité, il faut plus que quelques réunions entre le DGSN et des responsables sécuritaires locaux. Ce qui est sûr, c'est que la police nationale a besoin d'une réelle refonte en profondeur.
La première des choses, il faut doter les éléments exerçant dans ce secteur de moyens logistiques et informatiques. Lorsqu'il nous arrive d'accéder à un commissariat, on constate que les locaux n'ont nullement un aspect accueillant ni pour le citoyen ni pour le fonctionnaire en exercice. Il est impératif donc de réhabiliter ces locaux et le corps qui y travaille en les dotant de moyens adéquats et en construisant les locaux selon un même modèle avec un plan type pour qu'ils soient plus agréables et plus accueillants. Il faut également procéder à une véritable formation du corps de la police. Une formation continue pour contrer les criminels dont les techniques sont plus sophistiquées et se développent constamment.
Mais chose importante, et M. Draiss en est conscient, il est nécessaire d'améliorer le taux d'encadrement sécuritaire du pays qui reste relativement très moyen. Cependant, l'assainissement du corps policier demeure la pierre angulaire de toute mise à niveau des services de la police nationale. A commencer par l'abolition de certaines pratiques telle la corruption qui ronge toute la société et l'application de la transparence dans tout le processus lors d'un acte policier. Et il en va de même lorsqu'il s'agit de promotion d'un grade à un autre. Plusieurs éléments du corps de la police se plaignent de la manière dont se fait la promotion et dont sont octroyées les différentes primes aux niveaux local et national.
Une meilleure gestion des ressources humaines et une grille équitable concernant la promotion et les primes amélioreraient certainement le rendement des services de police. On peut réaliser un rendement chiffré très élevé mais sans impact. L'on doit mener la stratégie de l'efficacité et de la rapidité d'action et de l'abolition des phénomènes mettant en danger la vie du citoyen et non de petites arrestations de petits criminels de bas étage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.