Le Conseil Supérieur des Oulémas rejette et dénonce toute forme d'atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les Prophètes    Dématérialisation/TGR : Un nouveau service à partir du 1er novembre    Le message du Premier secrétaire adressé à l'ensemble des Ittihadies et Ittihadis    Soutiens sans réserves au Plan d'autonomie au Sahara devant la IVème commission de l'ONU    Le Maroc, un important marché pour Emirates    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Afrique de l'Ouest : Difficile quête de paix dans un contexte de Covid-19    Présidentielle US : Trump se moque de Biden (vidéo)    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Le MAE tchadien tacle le polisario depuis Rabat    Hamid Bentahar, président du CRT Marrakech-Safi : « Il est primordial d'accélérer l'ouverture des lignes aériennes »    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2264 nouveaux cas, 199.745 au total, lundi 26 octobre à 18 heures    Port du masque : Plus de 624.000 contrevenants arrêtés entre 25 juillet et 23 octobre    Le rachat des activités de Bombardier au Maroc enfin officialisé    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Maroc/Eswatini : l'industrie et la santé au cœur de deux accords    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Redressement progressif des échanges commerciaux    Nabil Benabdallah: «Le gouvernement est en déphasage par rapport aux orientations royales»    Après Casablanca, cinq villes placées sous haute surveillance    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Les folies d'Erdogan    Policy Center for the New South : « La Démondialisation », thème de la 9éme édition des Dialogues Stratégiques    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Que le livre et la lecture triomphent!    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Top Performer RSE : Maroc Telecom maintient sa présence    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    France: le Conseil scientifique annonce des prévisions pessimistes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Egyptiens aux urnes : Elections du Conseil de la choura
Publié dans Libération le 15 - 02 - 2012

Quelque 25 millions d'Egyptiens ont commencé à se rendre aux urnes mardi dans le cadre du premier tour de la deuxième étape des élections des membres du Conseil de la choura, qui mettra fin à un processus électoral devant aboutir au transfert par les militaires du pouvoir aux civils fin juin prochain.
Les premier et deuxième tours de cette phase, organisés respectivement les 14 et 22 février consistent à élire 90 des 270 membres du Conseil de la choura dans les gouvernorats de Louxor, Port Saïd, Kafr El-Cheikh, Beni Souif, Charqiya, Ismaïlia, Suez, Beheira, Sohag, Assouan, Menia, Qalioubiya et Matrouh.
La première étape de ces échéances s'est déroulée également en deux tours début janvier pour choisir 90 autres sénateurs dans les gouvernorats du Caire, Alexandrie, Assiout, la Mer rouge, Daqahlia, Gharbia, Fayoum, Menoufia, la nouvelle vallée, le nord et le sud du Sinaï, ainsi que Damiette et Qena.
Les 90 sièges restants seront attribués sur nomination par le prochain président égyptien, qui doit être élu en juin selon le calendrier établi par le conseil militaire, chargé d'assurer la transition. Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir depuis la chute du régime de Hosni Moubarak, avait décidé d'accélérer le processus électoral pour prendre fin le 22 février. Cette proposition a permis de raccourcir de deux semaines le processus électoral qui devait prendre fin initialement le 5 mars.
Selon le conseil, l'accélération de ce processus se fera à travers l'organisation des élections du Conseil de la choura en deux phases au lieu de trois comme prévue initialement. Lors des législatives qui viennent de s'achever en Egypte, le parti Liberté et Justice (PJL), issu des Frères musulmans et le parti salafiste «Al Nour» avaient remporté plus de deux tiers des sièges de l'Assemblée du peuple. Ainsi, le PJL a obtenu 235 sièges sur les 498 en lice, dont 127 élus au scrutin proportionnel et 108 au scrutin uninominal à deux tours. Quant au parti «Al-Nour», il est arrivé en deuxième position, avec 121 sièges, alors que le parti libéral Wafd a obtenu 9 pour cent des sièges. La principale tâche de l'Assemblée du peuple et du Conseil de la choura, qui tiendront une session conjointe, consistera à désigner une commission de 100 membres d'une Assemblée constituante chargée d'élaborer une nouvelle Loi fondamentale.
Ce processus électoral devra aboutir à l'élection d'un nouveau président avant juin prochain pour permettre à l'armée de remettre le pouvoir à des instances élues.
Dans ce sens, la haute commission électorale en Egypte a annoncé, récemment, l'ouverture à partir du 10 mars de la date de dépôt des candidatures pour l'élection présidentielle au lieu du 15 avril comme prévue initialement. Cette décision a été prise pour des considérations d'ordre juridique et opérationnel, a précisé le président de la commission, Farouk Soltane, dans des déclarations à la presse. M. Soltane avait annoncé que les préparatifs de l'élection présidentielle en Egypte, prévue initialement la mi-juin, seront lancés dans les meilleurs délais.
Pour sa part, le Conseil consultatif en Egypte s'est prononcé pour l'avancement de la date de dépôt des candidatures à l'issue des élections du Conseil de la choura pour permettre à toutes les forces politiques d'engager les préparatifs de l'élection présidentielle.
Selon le conseil, mis en place par l'armée pour l'aider à gérer les affaires du pays, l'avancement de cette date permettra aussi de rassurer l'opinion publique sur l'intention du conseil militaire de transférer le pouvoir à une autorité civile élue dans les délais impartis.
Le Conseil a également recommandé aux militaires de répondre favorablement aux propositions concernant notamment l'accélération de la période de transition dans le pays.
Le Conseil suprême des forces armées égyptiennes avait exprimé l'engagement à transférer le pouvoir à une autorité civile élue et le retour aux casernes fin juin prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.