Fouad Ali El Himma reçu par l'émir du Qatar    Coronavirus: le Maroc en état d'alerte    Boxe : quatre pugilistes qualifiés aux JO de Tokyo    Rebondissement majeur dans l'affaire de « Hamza mon bb » : Ayach accuse Simo Belbachir    Coronavirus: 19 cas suspects détectés au Maroc    France : cinq morts et sept blessés dans un incendie à Strasbourg    Spécial TPME : Le plan de bataille des banques…    La famille royale célèbre un bel événement vendredi    Des projets de loi seront examinés ce jeudi    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Animation, le maillon faible du tourisme à Agadir    Entrepreneuriat féminin : la Cciscs signe un partenariat avec l'AFEM    Wall Street, peinant à rebondir, termine en ordre dispersé    Les manifestations se raréfient, Hong Kong réduit ses effectifs anti-émeute    Capital Investissement : 1,18 MMDH de fonds levés en 2019, selon l'AMIC    Jeux olympiques de Tokyo 2020 : Soufiane El Bakkali rejoint la Visa Team    OCS-AS FAR et MAT-RBM: nuls équitables    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    Sahara : le Congrès des députés espagnol plaide pour une "solution, juste, durable et mutuellement acceptable"    Le secrétariat général sera confié au directeur général de la MDJS : Casablanca accueille le siège permanent de l'Association des Loteries d'Afrique    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend les Omras (VIDEO)    Arabie saoudite: le prince Mohammed bin Salmane reçoit le conseiller royal Fouad Ali El Himma    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'entrée des étrangers sur son territoire    Le plan d'action de l'année 2020 de l'agence urbaine de Guelmim-Oued Noun adopté    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Ligue des champions: Griezmann s'illustre à Naples et Gnabry brille à Londres    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    Les syndicats en mal de syndiqués    Insolite : Défi original    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Cérémonie en l'honneur de l'EN féminine    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Bouillon de culture    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Halim Sbaï, directeur du Festival "Taragalte'' : Ressusciter le lien unissant les tribus sahraouies à celles de Tombouctou
Publié dans Libération le 02 - 11 - 2012

Halim Sbaï, directeur du Festival "Taragalte, Sahara et culture'', dont la 4è édition aura lieu du 9 au 11 novembre 2012 à M'hamid El Ghizlane, a affirmé que la rencontre culturelle et artistique annuelle ambitionne de ressusciter le lien qui unissait les tribus sahraouies du sud-est du Maroc aux tribus du grand désert, notamment à la ville de Tombouctou (Mali).
Dans un entretien accordé à la MAP, il a expliqué que la 4è édition du Festival "Taragalte'' va accueillir, à cette fin, des responsables du ''Festival au Désert de Tombouctou'' pour qu'ils puissent tout connaître du Festival ''Taragalte'' et cristalliser, ainsi, une vision partenariale donnant aux relations historiques qui unissaient les tribus sahraouies du Maroc aux tribus du grand désert leur vraie dimension. Halim Sbaï a indiqué que ses premières rencontres avec les responsables du ''Festival du désert de Tombouctou'', notamment Many Ansar, directeur du festival, ont convaincu les deux parties qu'il est inacceptable que l'indifférence caractérise les liens culturels, religieux, sociaux qui unissaient les tribus sahraouies du sud-est du Maroc et les tribus du grand désert, notamment au Mali, d'autant plus que les composantes de l'héritage le hissent au rang de patrimoine de l'humanité.
Le directeur du Festival "Taragalte'', ancien nom de M'hamid El Ghizlane, a précisé que les deux parties ont pu élaborer une première vision de la manière de ressusciter les liens historiques qui unissaient, pendant des siècles, les principaux centres de la vie des nomades et des tribus sahraouies : l'Oasis de M'Hamid El Ghizlane, d'une part, et le centre de Tombouctou au coeur du grand désert d'Afrique, d'autre part.
Dans ce contexte, les deux parties ont exprimé leur volonté d'organiser une caravane ayant pour objectifs de promouvoir les valeurs de solidarité, de coexistence, de ressusciter des traditions, des coutumes répandues dans la société bédouine sahraouie, de donner de l'importance aux valeurs humaines, au patrimoine civilisationnel du désert des nomades dans sa dimension culturelle et sociale. Halim Sbaï a assuré que si la caravane réussit à atteindre ses objectifs, les organisateurs du Festival "Taragalte'' et ''Tombouctou'' donneront à l'initiative une dimension plus africaine, la caravane passera, ainsi, dans les autres lieux où sont installées des tribus sahraouies répandues dans les pays voisins, notamment la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso.
Concernant la fourniture des moyens matériels, la logistique pour concrétiser sur le terrain le projet, le directeur du festival "Taragalte a souligné que les contacts sont établis avec des organisations de la société civile oeuvrant en faveur des cultures nomades, soutenant les efforts visant le développement durable de la région désertique pour recevoir différentes formes de soutien nécessaires à la réalisation du projet.
Il a cité à titre d'exemple une fondation hollandaise qui soutient le Festival "Taragalte'', les organisateurs d'un festival en Suisse qui promeut la culture et le mode de vie dans la région désertique.
Evoquant l'élargissement de rencontres ayant des objectifs similaires, Halim Sbaï a expliqué que le principal but visé est d'attirer l'attention sur l'héritage civilisationnel sahraoui, le sauver de l'anéantissement à travers l'encouragement du tourisme durable, l'incitation de la population locale des oasis au Sud marocain à adhérer aux efforts de développement, à protéger l'environnement sahraoui vulnérable. La quatrième édition du Festival "Taragalte, Sahara et culture'', qui est organisée à l'initiative de l'Association Zaïla pour le développement et la préservation de l'environnement en partenariat avec plusieurs institutions et établissements nationaux et internationaux, s'articulera autour de l'axe central : ''La femme'', notamment, celle du désert. Le programme de la rencontre annuelle célébrant la culture du Sahara prévoit plusieurs activités culturelles, artistiques et sportives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.