Ecosystème ferroviaire: Alstom revendique un taux d'intégration locale de 30%    Un bac record... et après?    OMS: Trop de sucres dans la nourriture pour bébé    Une saga nommée «Megri»    Le Nigéria obtient la 3ème place en battant la Tunisie    Chambre des représentants. Séance plénière lundi consacrée à la politique générale du gouvernement    Le Maroc est tenu de réduire les inégalités et de lutter contre la corruption    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Enjeux des approches de la formation des ressources humaines dans le contexte du New public management    Le Sénégal y est presque    6500 sportifs attendus aux 12èmes Jeux africains au Maroc    Le WAC passe au mode serbe    Adoption du projet de loi-cadre relatif au système de l'éducation par la commission de l'enseignement de la Chambre des représentants    Apporter une réponse collective aux défis stratégiques, sécuritaires et économiques auxquels nos pays se trouvent confrontés    Présentation du projet de politique publique intégrée pour les personnes âgées    Une faille d'Android permet aux hackers d'accéder à vos photos    Divers    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Festival international des arts de la rue à Laâyoune    Record de nominations pour la série "Game of Thrones" aux Emmy Awards    Signature d'un accord de partenariat entre le Ministère public et la CNDP    Crédit Agricole passe son oral au parlement    Casablanca. Le festival Noujoum Gnaoua s'invite à partir du 18 juillet    Après le scandale Radès, la CAF change de système !    La Présidence du Parquet Général et ‘‘l'association des journalistes Adala'', partenaires pour une presse responsable    Trois diplomates turcs tués au Kurdisan Irakien    JCPoA: Les pays européens invitent Washington et Téhéran à la retenue…    Transfert: Iajor pourrait quitter le Raja vers le Qatar    12e édition des Jeux Africains: Le Maroc tient son pari    Biennale d'art contemporain. Rabat, capitale artistique de la rentrée !    Le FMI analyse le Maroc et son économie    Mustapha Hadji tire à boulets rouges sur Renard    Ancien professeur, il braque une agence de micro-crédit    Ebola en RDC: l'OMS va de nouveau évaluer l'épidémie après le décès du premier cas à Goma    Allemagne : La dauphine de Merkel à la Défense, une promotion    L'AMMC se dote d'un Conseil scientifique    Attentat de Barcelone. Le chef des terroristes «bossait» pour les renseignements espagnols    Trump accusé de racisme par la Chambre des représentants    Les nouveaux étudiants en médecine rejoindront-ils le boycott ?    Dans un marché en forte baisse : Renault maintient une part de marché de 4,4%    Le Rwanda va ouvrir une ambassade au Maroc    Recherche scientifique. L'Université Cadi Ayyad primée    Redal contribue à faire découvrir l'impressionnisme aux écoliers    La loi cadre sur l'enseignement adoptée en commission, le PJD et le PI toujours contre    Nezha Hayat décorée par le Roi d'Espagne Felipe VI    Les tweets xénophobes de Trump provoquent un tollé à Washington    Le président de Melilia recadre les opérateurs    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mhamid El Ghizlane : Une ambiance africaine électrique prévue au Festival Taragalte
Publié dans Libération le 03 - 11 - 2012

Danse, musique et poésie du désert seront au programme de la quatrième édition du Festival "Taragalte, Sahara et culture" qui aura lieu du 9 au 11 novembre 2012. Marocains, Mauritaniens, Maliens et Européens sèmeront la joie sur les dunes du désert de Mhamid El Ghizlane. Initiée par l'Association Zaïla pour le développement et la préservation de l'environnement, cette manifestation musicale internationale, qui va souffler sa quatrième bougie, a désormais l'habitude de drainer un public de tous bords et de tous les coins du pays. La musique du désert et dans le désert requiert une inspiration particulière. Si le volet musical reste, comme d'habitude, le créneau phare de ce festival, la nouveauté cette année sera la célébration des femmes du désert, avec une participation féminine le deuxième jour du festival. Ainsi et outre les groupes locaux de Guedra et Chemra ainsi que Mnat Azauan de Guelmim, danses sahraouies authentiques, le programme comprend des voix sublimes, avec en tête la marraine du festival, Oum, la Mauritanienne Mint Seymali et la Malienne Tartit Tombouctou. La troisième soirée sera baptisée «Désert blues» et verra la participation des groupes musicaux «Prends ton temps» de Zagora, Lakrab de M'Hamid, le Français Nico Wayne Toussaint, le Malien Samba Touré et un grand hommage sera rendu à Ali Farka. Et c'est une ambiance à l'africaine qui est prévue lors de cette édition, au grand bonheur d'un public épris à la fois des musiques et du désert.
Baptisé «Taragalte», qui n'est autre que l'ancien nom de M'hamid El Ghizlane, ce festival met l'accent sur l'importance des liens entre le passé, le présent et le futur. Le mode de vie des nomades et des communautés bédouines vivant dans le désert sera à l'honneur afin d'essayer de préserver ce patrimoine culturel.
Ainsi, l'on fera appel aux anciens rituels du Moussem Sidi Khalil et aux modes de préparation du couscous. Enfin, les festivaliers feront un tour dans les ksours de Talha, Aït Issa Oubrahim, Ouled Youssef, Znaga, Oulad Mheia avant d'atteindre le site du festival qui aura lieu à Sidi Khalil, à la lisière de la palmeraie, ancien point de départ des caravanes pour Tombouctou et Taoudenni. De nombreuses activités sportives, culturelles et écologiques figurent au programme de cette manifestation à laquelle prendront part des délégations de la Fondation Butterfly Works (Pays-Bas), du Festival Paléo (Suisse) et de la Fondation Sahara Roots (Pays-Bas).
Autrefois carrefour des cultures, des ethnies et des civilisations de par sa situation géographique comme point de rencontre des caravanes traversant le désert pour relier Marrakech, Fès, Tanger à Taoudenni, et Tombouctou, Mhamid El Ghizlane entend renouer avec son passé, par le biais de ce festival artistique qui réunira des artistes du Niger, de Mauritanie, d'Algérie et du Mali. Concerts musicaux, lectures de poésie, dédicaces, campagnes de sensibilisation, méharées et projections de films sur le désert sont également prévus au programme de cette édition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.