La démocratie locale…reportée    Un fidèle en amitié et en militantisme    Tourisme: Ebranlés par la crise, les professionnels dans l'expectative    Mendyl, direction Bordeaux?    Moto GP: le Grand Prix du Japon annulé    Ronaldo: «Messi est bien sûr le numéro 1»!    Le grand défi!    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Fès-Meknès : amphithéâtres et salles couvertes pour les épreuves du baccalauréat    Assurance: le groupe Holmarcom opère la fusion de ses deux filiales    L'insécurité juridique extrinsèque au droit du travail    La crise sanitaire; une opportunité ?    L'illustration du nombrelisme européen: allons nous vers l'explosion?    Coronavirus : le ministère de la Santé lance l'application «Wiqaytna »    Maroc Telecom lance sa solution de paiement mobile    Coronavirus : 12 nouveaux cas, 7.819 au total, lundi 1 juin à 10h    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Modeste grandeur    Tanger: La plaque commémorative de la Rue Abderrahmane El Youssoufi saccagée    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Le plan de relance proposé par la CGEM, un référentiel extrêmement riche    La Hongrie tord le cou à la propagande du Polisario    La Cour d'appel de Marrakech en ordre de bataille contre le coronavirus    Le Yémen réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Marie-Hélène El Youssoufi adresse un message de condoléances au Souverain    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Le Maroc dans le peloton des pays relativement peu touchés par le Covid-19    Khalid Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Saad Dine El Otmani exclut tout recours à une politique d'austérité    Avis de tempête sur l'avenir professionnel des jeunes    Le Groupe Renault annonce la suspension du projet d'augmentation de ses capacités au Maroc    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    L'acteur égyptien Hassan Hosni s'est éteint à l'âge de 89 ans    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Message de condoléances de SM le Roi à la veuve du grand militant, feu Abderrahmane El-Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Neuvième Festival international du film de Dubaï : Trois films marocains en lice
Publié dans Libération le 08 - 12 - 2012

Trois longs métrages marocains ont été sélectionnés pour participer à la compétition officielle de la 9ème édition du Festival international du film de Dubaï qui se tient du 7 au 16 décembre courant à Dubaï, a annoncé jeudi le comité d'organisation.
Il s'agit du film "Zero" de Nourredine Lkhmari, "Defining Love, a failed attempt" de Hakim Belabbes et "Mon frère" de Kamal El Mahouti, précisent les organisateurs dans un communiqué. Les films marocains vont concourir aux côtés de 13 longs métrages représentant d'autres pays arabes pour le Prix "Muhr" de création arabe, a ajouté la même source.
"Zero", le deuxième long-métrage de Noureddine Lakhmari, raconte l'histoire d'un policier, alias Zero, un looser en routine qui s'est transformé en justicier solitaire mais qui réussit à prendre conscience de ses actes et de son environnement grâce à une femme, Docteur Ghita. Cette rencontre bouleverse sa vie et lui permet de se poser d'autres questions et de se regarder au profond de lui-même.
Le nouvel opus de Hakkim Belabbes retrace l'histoire de deux comédiens "Hamza" et "Zaynab", qui sont partis en voyage dans une région reculée dans les montagnes de l'Altas, à la recherche de petits détails pour leurs rôles dans une pièce interprétant la légende de Isli et Tisselt, une histoire de deux amants dont les larmes sont à l'origine des deux lacs qui portent leurs noms. A travers cette aventure dans la nature, Zineb et Hamza ont pu rencontrer Mohamed, un jeune berger, amoureux et rêveur.
Le premier long métrage de fiction de Kamal El Mahouti, "Mon frère" raconte, quant à lui, l'histoire de Mo Bensalah, artiste-peintre de 40 ans, réservé et solitaire qui vit dans un petit appartement H.L.M. de la région parisienne. Il peint, caché dans sa cave des toiles grandeur nature. Mo n'arrive pas à se défaire de son passé. Hanté par le fantôme de son frère, il décide de retourner au Maroc pour l'affronter.
Les films arabes en compétition sont d'une "grande qualité artistique", a indiqué le directeur du Festival, Massoud Amr Allah Al Ali, estimant que ces productions "offrent au public, notamment les cinéphiles, l'occasion d'avoir un avant-goût de la créativité arabe". D'après lui, les films donnent la part belle à la réalité et au quotidien arabes, en recourant à une nouvelle approche artistique et technique allant de pair avec le récit cinématographique.
Lancé en 2004, le Festival international du cinéma de Dubaï a pour ambition"de favoriser une entente culturelle, à travers le cinéma".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.