Quand la propagande algérienne invente un soi-disant groupe parlementaire belge de soutien aux séparatistes    Le PLF2021, un projet en deçà des attentes et des défis que le pays affronte    MCA-Morocco et l'INDH signent un accord de partenariat    Communiqué du bureau politique du PPS    CFG revoit à la baisse ses perspectives d'évolution de la masse bénéficiaire pour 2020    Nos vœux    La main de Bouchaïb Habbouli...    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    Bir Jdid : Quatre fkihs chasseurs de trésors mis sous les verrous    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    SM le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Le ministère des Finances propose aux investisseurs ses lignes de crédits    Rapatriement : où en est-on avec les Marocains bloqués à l'étranger ?    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Le roi Mohammed VI écrit au président tchèque    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Les EAU décident d'ouvrirr un Consulat général à Laâyoune    GP du Portugal de F1 : Lewis Hamilton bat le record de victoires de Michael Schumacher    Le roi de Thaïlande: un monarque doublement désavoué    France-Islam : Halte à l'escalade    Khalid Ait Taleb fait son plaidoyer    Air Arabia lance une nouvelle liaison au départ de Casablanca    «Plaidoirie pour un Maroc laïque»    Un gouvernement terne et indolent!    Coronavirus : l'immunité acquise par les personnes guéries diminue rapidement [Etude]    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    L'ONMT fonde ses espoirs sur l'international    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    Covid-19 : Le président algérien hospitalisé    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    Ecomondo et Key Energy basculent vers le digital : 15 jours d'économie verte en Italie    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Edito : Software    Volleyball: le message du roi Mohammed VI à Bouchra Hajij    Le président de la FIFA testé positif au covid-19    Bartomeu: Messi est la clé du nouveau projet du FC Barcelone    Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19    Les révélations inattendues de Lara Fabian    "Eclat d' amour et des amours confinées " , nouveau recueil de Bouchra Fadel    « Finding Agnes ». Le Maroc inspire les réalisateurs étrangers    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Référendum sur la Constitution en Egypte : L'opposition dit non à l'islamisation de l'Etat
Publié dans Libération le 20 - 12 - 2012

Des centaines de manifestants sont descendus, dans les rues pour exprimer leur opposition au référendum sur le projet controversé de la Constitution, dont la première phase s'est déroulée samedi dernier.
"Non à l'islamisation de l'Etat", "Non à la Constitution des Frères musulmans" et "police et armée contre la liberté d'expression" scandaient les manifestants en se rendant au palais présidentiel, protégé par des chars et sur la place Tahrir, haut lieu de la révolution qui a chassé du pouvoir l'ancien président Hosni Moubarak, en février 2011.
Cette manifestation est organisée à l'appel du Front du salut national (FSN), une coalition des principaux mouvements d'opposition, en signe de protestation contre le référendum sur le projet controversé de la Constitution, dont la première phase a concerné huit gouvernorats.
Pour le front, comprenant notamment Mohamed El Baradei, prix Nobel de la Paix et ancien chef de l'agence internationale de l'énergie atomique, et Amr Moussa, ancien secrétaire général de la Ligue arabe, cette manifestation vise à défendre les libertés, éviter les fraudes et rejeter le projet de Constitution.
Le Front du salut national a fait savoir qu'il ne reconnaissait pas les résultats officieux avancés par les Frères en raison, selon lui, de nombreuses irrégularités. "Le processus du référendum a été gâché par de nombreuses violations, irrégularités et manquements", a estimé le Front dans un communiqué.+
Selon des résultats non officiels, basés sur les comptages des responsables de bureaux de vote, 56,5% des électeurs avaient voté pour le projet controversé de la Constitution lors d'un référendum qui s'est déroulé dans dix gouvernorats.
Pour cette opposition, il s'agit d'un projet "liberticide" trop fortement empreint de principes religieux. "La nation est de plus en plus divisée et les piliers de l'Etat chancellent", a écrit El Baradei sur Twitter, ajoutant que "la pauvreté et l'illettrisme sont un terrain fertile pour le prosélytisme".
Pour leur part, des organisations de défense des droits de l'Homme ont rapporté plusieurs abus, comme l'ouverture tardive de certains bureaux de vote, les consignes de vote données par des responsables et des cas de corruption.
"Des observateurs de la société civile ont été empêchés d'entrer dans des bureaux de vote, la supervision judiciaire n'était pas totale et des personnes se sont fait passer pour des magistrats", selon un communiqué signé par plusieurs ONG, dont le Centre du Caire pour les droits de l'Homme, l'Organisation égyptienne des droits de l'Homme (EOHR) et le mouvement Shayfeencom, ("Nous vous voyons"). Ces ONG ont affirmé que des femmes avaient été également empêchées d'entrer dans certains bureaux de vote.
Le FSN, qui a fait aussi état d'irrégularités, a souligné dans un communiqué, avoir relevé 120 noms de personnes qui ont supervisé le vote "usurpant la qualité de magistrat", outre les "dépassements flagrants qui visaient à falsifier la volonté du peuple".
Huit gouvernorats sur dix ont voté en faveur de la Constitution. Il s'agit d'Assouan, d'Assiout, d'Alexandrie, de Dahlaqiya, du Nord du Sinaï, d'Echarqiya, de Souhaj et du Sud de Sinaï. Le Caire et Al Gharbiya ont, par ailleurs, voté contre.
Dix-sept autres gouvernorats, où sont situées notamment les trois grandes villes du canal de Suez (Ismaïlia, Port-Saïd, Suez) et la célèbre cité touristique de Louxor, sont appelés aux urnes samedi 22 décembre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.