Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En Espagne, la police a fait de Twitter un allié de poids
Publié dans Libération le 18 - 06 - 2013

Pédophilie, trafic de drogue, fraude: la police espagnole a fait de Twitter un allié pour lutter contre la délinquance et faire passer ses messages, son compte Twitter, avec plus de 500.000 abonnés, étant l'un des plus suivis pour une police après celui du FBI américain.
Grâce à des appels à témoins lancés sur twitter, la police assure avoir arrêté près de 300 personnes dans des affaires de trafic de drogue, depuis début 2012.
Le secret? Un ton volontairement décalé et direct pour s'adresser à la population. "Si vous connaissez quelqu'un, un groupe de trafiquants de drogue, ou des lieux de trafic, dites-le nous à antidrogaàpolicia.esîCONFIDENTIAL, et on les chopera", lance la police dans un tweet.
Un autre message prévient: "Ces îGintonic cool avec des fruits, légumes et fleurs... On paie mais c'est si tendance! Fais gaffe: si tu conduis après en avoir bu, tu vas le payer très cher".
Tout est bien calculé: ces appels et conseils au langage "geek" sont distillés surtout le soir, quand le public de Twitter est le plus large.
"On essaie de ne pas être trop ennuyeux ou trop institutionnel, de ne pas trop nous regarder le nombril, car sinon les gens y perdront intérêt", explique Carlos Fernandez Guerra, responsable de cette équipe de six jeunes officiers diplômés en psychologie ou en sociologie qui alimentent les comptes de la police sur les réseaux sociaux.
Les internautes "nous apportent plein d'informations très utiles" et parfois, ce sont même eux qui déclenchent des opérations, ajoute cet officier de 39 ans.
"Par exemple, récemment, on nous a signalé à travers Twitter un cas de pornographie infantile. On a reçu plusieurs avis sur une vidéo circulant sur le web, à caractère sexuel et dans laquelle apparaissaient des mineurs. Une fois les auteurs identifiés, plusieurs personnes ont été arrêtées", explique Elisa Rebolo, un membre de l'équipe.
La police a ouvert un compte Twitter depuis 2009, surtout pour la presse, mais le nombre d'abonnés a explosé depuis janvier 2012, lorsque les responsables ont décidé de s'adresser directement au public. Le compte de la police a désormais plus de 500.000 abonnés, soit l'un des plus suivis au monde, derrière le FBI qui affiche 618.000 followers.
Cela "a bouleversé totalement les méthodes de la police espagnole et d'autres polices dans le monde qui nous ont pris comme référence", assure Carlos Fernandez Guerra, ajoutant que des représentants d'Amérique latine, de Corée du Sud, de Tunisie et du Maroc, sont venus apprendre de l'expérience espagnole.
"A quoi est parvenue la police avec son compte twitter? Sans aucun doute à un pouvoir d'influence que la police n'avait jamais eu, à une capacité d'atteindre la population qu'elle n'avait jamais eue et à se donner une nouvelle image", analyse Enrique Dans, professeur de systèmes d'information à l'IE Business School
"Cela conduit même les gens à collaborer, car ils voient la police comme plus proche, plus amicale", ajoute-t-il.
En 2012, la police a demandé par tweet l'aide de la population pour retrouver un homme de nationalité chinoise qui était soupçonné d'avoir poignardé à mort une famille de quatre personnes en Angleterre et d'avoir fui en Espagne. Le message fut transféré plus de 5.000 fois, soit le troisième message le plus retweeté de la police espagnole.
L'homme, Anxiung Du, fut finalement arrêté au Maroc et extradé vers la Grande-Bretagne où il doit être jugé cette année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.