PJD. Tu critiques tu dégages    Chambre des conseillers: L'importance de la mission exploratoire des commissions permanentes mise en avant    Karim Belhassan, nouveau Directeur général Adjoint de BMCI    L'hébergement des touristes chez l'habitant : une activité laminée par le Covid-19    Faut-il réglementer le télétravail?    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    inwi: Partenaire Officiel du Football National    Allemagne: le sort de Joachim Löw se jouera le 4 décembre    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    Société Générale Maroc revisite ses bâches publicitaires    Disparition d'un garçon de 13 ans à Asilah : Le pire est à craindre    Covid-19 au Maroc: quels sont les symptômes du moment ?    Port du masque: les autorités de Larache serrent la vis    Les vagues du roman maghrébin et la richesse de l'imaginaire    Clôture du VFM: une édition digitale «déconfinée», placée sous le signe de la résilience!    «Radia Aliya»: Mourad Asmar rend hommage aux mères    Mémoire du judaïsme marocain    L'actrice marocaine Saadia Louk dénonce les fake news des séparatistes    Entretien / Prévisions des tendances du digital en 2021    Equipe nationale féminine: Double confrontation amicale Maroc-Ghana, les 26 et 30 novembre à Accra    Football / La sélection nationale U20 en stage de préparation à Maâmora    Griezmann brise le silence sur ses rapports avec Messi    Al-Nasr : la colère d'Amrabat après la défaite face à Al Hilal (VIDEO)    Coronavirus : voici les métiers les plus à risque [Etude]    La réaction officielle de la CAF après la suspension de son président : -L'intérim de M.Constant Omari prolongé jusqu'au 12 mars 2021 -M.Fouzi Lekjaâ, premier vice-président    Service client : Schneider Electric et Ingram Micro North Africa scellent un partenariat    Moncef Slaoui : « La vaccination pourrait démarrer le 11 décembre »    Flexibilité du dirham : Jouahri chez les députés    Guergarate : La République tchèque salue l'engagement du Maroc à maintenir l'accord de cessez-le-feu    Concentrateurs d'oxygène, la ruée inutile    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 24 novembre    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    Guerguarat : Le Burkina Faso réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    La Mauritanie assouplit son visa pour les entrepreneurs marocains    Modèle de développement : Le processus de consultations de la CSMD touche à sa fin    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à «Daech»    Mohamed Ramadan s ' attire les foudres du public    Le Parlement libyen tient une séance de L consultations àTanger    Gad El Maleh ne sera pas père de prince    Thaïlande: Bras-de-fer entre la jeunesse et l'institution monarchique    L'ancien président Nicolas Sarkozy jugé pour corruption    Pedro Sanchez: «Le Maroc souffre d'une pression migratoire»    Etats-Unis : Biden va commencer à dévoiler son gouvernement    Exposition. L'art en Afrique médiévale à l'honneur à Washington    Israël-Arabie saoudite. Netanyahu en secret chez MBS    Italie: Plus de 100 personnalités apportent leur soutien au Maroc pour le Sahara    Maroc : Lancement du 7è Prix national de la lecture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'essor économique du Maroc dépend de la réhabilitation de la R&D
Publié dans Libération le 30 - 08 - 2013

Laila Chiadmi est l'une des rares chercheuses marocaines qui ont pu s'imposer dans le champ de la recherche scientifique internationale, notamment en Espagne. Elle est la première Marocaine à avoir décroché des prix et des récompenses scientifiques dans ce pays.
Dans une interview accordée à Al Ittihad Al Ichtiraki, cette enseignante à l'Université de Grenade, a souligné que «la technologie et la recherche-développement (R&D)» sont de puissants leviers de développement de par leur rôle et leur impact sur la compétitivité. Et d'ajouter : «Au Maroc, il est clair que le développement est intrinsèquement lié à la réhabilitation de la recherche scientifique et le renforcement de la technologie».
Interrogée sur le rôle éventuel que peut jouer son association dans le développement de la R&D au Maroc par l'intégration de chercheurs marocains vivant en Espagne dans des projets nationaux, elle a regretté le fait que la situation actuelle, caractérisée par la crise financière et économique et le manque de moyens, ne permet pas d'initier une action dans ce sens.
Laila Chiadmi qui assure depuis 2008 la présidence de l'Association des chercheurs étrangers en Espagne a, par ailleurs, souligné que «sous l'impact de la crise, les chercheurs ont commencé à bouder l'Espagne et à émigrer vers le Canada, la Norvège, le Danemark et l'Allemagne». Un phénomène qu'accentue le fait que les jeunes chercheurs étrangers, toutes nationalités confondues, sont confrontés à de nombreux problèmes et entraves en Espagne. Interrogée par ailleurs sur la raison de la création de son association, elle a indiqué que celle-ci a pour vocation d'aider les chercheurs venus des quatre coins du monde à régler les problèmes qu'ils rencontrent afin qu'ils puissent se consacrer au mieux à la recherche scientifique.
Concernant son cursus universitaire, elle est la première Marocaine de l'Université de Grenade à déposer des brevets d'invention internationaux avec des droits d'exploitation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.